Décider d’avoir un bébé : une évidence ?

bebe-et-sa-poupee.jpg

 

Minipuce va avoir 2 ans. Ma préoccupation familial du moment repose sur l’organisation de cette journée qui marquera le début de sa troisième année. Pour autant, je commence déjà à sentir mon entourage s’impatienter sur un autre sujet. Depuis quelques mois, l’envie d’un deuxième enfant s’est installée. Elle s’est installée dans mon entourage, comme si c’était logique, comme si ce désir ne devait pas d’abord émerger au sein de notre petite famille.
Quelques questions sont déjà venues nous sonder sur notre désir de deuxième enfant comme si notre envie d’un nouveau bébé devait être logique, incontournable.
Pourquoi la question « et le deuxième, c’est pour quand ? » suppose-t-elle tant l’idée selon laquelle on voudrait forcément un autre bébé ? Et si on ne souhaitait pas en avoir un deuxième ?
Certains parents font pourtant le choix de n’avoir qu’un seul enfant.

Pourquoi personne ne se pose la question de savoir si nous en voulons vraiment un deuxième ?
A l’heure d’aujourd’hui, je me sens partagée. J’ai envie d’un autre enfant et, en même temps, je ne le désire pas.

Envie d’un autre enfant, oui… Le désir est en moi. J’ai toujours eu du mal à concevoir que ma fille soit fille unique. J’ai grandit avec ma soeur en co-pilote et j’ai adoré ça. Mon frère avait 5 ans de moins que moi et déjà je le sentais loin de nous. Entourée de ses sœurs, il a grandit en fils unique. Malgré tout, il n’a pas grandit seul et pouvait compter sur nous.
Adultes, même si nous sommes tous éloignés géographiquement, nous sommes toujours présents les uns pour les autres.
Ma belle-mère est fille unique. Quand ses parents sont décédés, elle s’est trouvée bien seule. Elle m’a expliqué à plusieurs reprises qu’elle aurait aimé avoir un frère ou une soeur, au moins pour pouvoir continuer à partager une vie de famille, même après la disparition de ses parents.
Au regard de ces expériences, je reste persuadée de mon envie d’offrir à ma fille un frère ou une soeur.

Mais voilà, par moments, je suis frileuse à l’idée d’avoir à tout recommencer : avoir un enfant, à nouveau, renouer avec ces inquiétants moments durant lesquels bébé pleure sans explication apparente, avec ces nuits hachées menues qui vous irritent et vous épuisent, avec les craintes des premiers mois, avec ces moments que mal vécu lors d’une première maternité…
Je ne suis pas certaine d’être prête à affronter tout ça tout en continuant à être une « bonne maman », patiente, aimante et sereine (même si je ne crois pas avoir déjà été très sereine)… Mais, avec de telles idées, serais-je un jour prête à me lancer dans une seconde maternité ? Ne faudra-t-il pas que je me lance un jour dans cette nouvelle aventure, une aventure qui mérite, sans aucun doute, d’être vécue.

Vous êtes vous déjà posés ce type de questions ? Vous êtes vous déjà posé la question d’un nouvel enfant ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 


No votes yet.
Please wait...

Commentaires

Commentaires

14 comments

  1. Etteilla says:

    Ha bah moi je n’ai même pas l’occasion d’y penser vu que je n’ai que 20% de chance de survivre à l’accouchement! Sans déc’, j’ai contracté une pathologie super rare en fin de grossesse au
    premier, j’aurais dû y rester toussa toussa donc clairement : PAS DE 2nd!!

    Par contre, tout l’entourage est un ptit peu au courant quand même de cette situation puisque les 1er jours on ne savait aps si j’allais survivre ou pas. Bah à 17 mois là, la plupart des gens de
    notre entourage nous sort le fameux: « Ah qaund le deuxième? » « Non, jamais » « Oh…vous dîtes ça maintenant! »  Les gens……..

  2. sophie-mum says:

    je pense que toute grossesse n’ai pas la meme peut etre que tu n’auras pas tout ces pleurs peut etre que pour minipuce tu affrontera ta nouvelle grossesse autrement, tu ne sera pas toute seule a
    partager cette grossesse ni deux vous serez 3 et fait comme vous le sentez et pas comme votre famille vous le dit…. bise

  3. Ines says:

    Oui je me pose exactement toutes ses questions. Je suis fille unique et exactement pour les mêmes raisons que ta BM, j’aimerai que ma fille ne soit pas seule…ms maintenant, je ne suis plus
    vraiment sûre de vouloir un 2ème baby…Pour l’instant, ma puce est tout bébé (4 mois) et ns ne sommes pas encore sortis de la période nuit hachée etc etc…je me laisse un peu de temps même si
    ds l’idéal, on aimerait des enfants un minimum rapprochés! Bon préparatifs d’anniv

  4. Emeline says:

    Coucou !!!

    C’est super que tu aborde ce genre de probleme sur ton blog.

    Car je suis actuellement enceinte ( 5 mois ) et je t’avoue que pour toutes les raisons evoqués je souhaite donner un frere ou une soeur à mon bébé !!

    Cependant je vis une grossesse tranquille et sereine =)

    Mais etre enceinte m’apporte que du stress j’ai tellement peur qu’il aille mal ect …

    J’ai peur également pour la suite, dans sa vie à venir.

    Je veux lui offrir le meilleur ( chose que je n’est pas forcement eu avec mes parents. Nous etions 4 dans la famille )

     

    Pour toutes ces raisons je pense que je ne ferai pas de second enfant.

    Apres c’est a toi et ton homme de prendre cette decision assez difficile.

    Car il faut également que tu est envie de cet enfant. Car faire cet enfant pour que ta fille ne soit pas seul.

    Je trouve que c’est dommage.

     

  5. Rêves de Bulle says:

    J’ai eu bien le contraire… L’envie d’enfant s’est ré-installée vite chez nous. Nous avons attendu 12 mois avant d’arrêter la contraception et 13 pour que je tombe enceinte. Et ça n’a pas plu.
    Parce que l’entourage était pas prêt à ça et que donc, logiquement, nous non plus. 

    Ca me donne vraiment l’impression qu’en réalité, ce n’est pas le couple qui choisit, mais bel et bien son entourage ! Ce que je trouve totalement stupide, puisqu’en somme, qui va élever des
    enfants rapprochés ? Eux ou nous ? Alors on a essuyé les remarques, on les a balayées d’un revers de la main et qu’on vienne encore me pomper l’air avec ça, ça va mal aller x)

    Nous avons fait notre choix en toute connaissannce de cause et comme c’est notre vie, notre compte en banque et bien les autres n’ont rien à dire x)

     

    Je te souhaite de balayer ses remarques aussi et de ne plus subir tant de pression ^^

  6. mamanwhatelse says:

    Je te rassure ou pas (!!) mais quand tu as 2 enfants, on te demande aussi sans arrêt « et le 3ème c’est pour quand? » ou alors « faut faire la fille maintenant »

    Les gens adorent s’immiscer dans la vie des autres. C’est un fait, il faut faire avec.

    Quant aux questions, j’avoue ne pas m’en être vraiment posée : en lançant N2 alors N1 n’avait que 1 ans nous étions encore un peu dans la phase bébé.
    Et si aujourd’hui l’envie du petit 3 me taraude, je ne pense pas du tout à ce genre de questions, je suis plutôt dans des questions de type organisationnelle… J’arrive à occulter tous les
    petits soucis du quotidien que l’on peut avoir avec un nourrisson… ou bien est-ce parce qu’avec Mister E. et Little B. j’ai plutôt été assez épargnée…

  7. KkrystaaaL says:

    Ah l’entourage !

    Toujours à même de critiquer !

    Mais vous être les seuls mettre à bord.

    Si actuellement tu n’es pas prête ce que ce n’est pas le moment !

    Le temps viendra ou pas ou tu sauras au fond de ton coeur, si il y a le désir, le projet de ce 2ème enfant.

    Ici, c’est le contraire, on a pour projet d’un bébé à nous (un 2eme pour mois et un premier pour lui) et de mon coté, tout le monde aurait envie d’y mettre son grain de sel.. Mais attends ceci,
    mais attends cela..

    Bref, c’est comme pour les sujets, chacun à sa vision des choses, il y aura toujours quelqu’un pour dire le contraire… Ils ont du mal a être dans la bienveillance.

    Mais le plus important, c’est de s’écouter, soi, et son couple…

  8. annouchka says:

    Bien sûr que je me pose la question 🙂 Mon fils a le même âge que ta fille et effectivement mon entourage commence à me demander « alors, vous lui ferez bien une petite soeur non ? ». La tendance
    est aux enfants rapprochés, je trouve que c’est une bonne chose mais moi, c’est un rythme qui ne me convient pas du tout ! J’ai envie d’un 2ème enfant mais je laisse l’idée mûrir encore un peu,
    et pendant ce temps là je profite de mon fils à fond. De toute manière je n’ai pas le courage de revivre une grossesse nauséeuse et des nuits hachées tout de suite !

  9. lily says:

    pour Nana oui car c’était notre seconde et a trop prévoir on se pause des questions je pense car néné n’était pas prevu et ce fut pour nous une jolie évidence et on c’est pauser beaucoup moins de
    question.

  10. Anne-Laure says:

    bb2 a été une évidence. Pour tout dire, nous nous sommes portégés pendant 4 mios après la naissance de prem’s et on  a laissé faire la nature sans se prendre la tête, on a même jamais dit :
    « tiens si on faisait le deuz », c’est venu tout seul, par flemme de mettre de capotes :p
    J’ai appris avec joie le jour du premier anniv de n°1 que j’attendais n°2.
    La famille n’a même pas eu le temps de nous ennuyer, on les a pris de court :p

  11. Hélène says:

    Bonjour Titeve !

     

    Question compliquée en effet, peut être que nous faisons partie de celles qui se posent peut être un peu trop de questions… Pour décider d’avoir ma fille (15 mois actuellement) ça a déjà été
    beaucoup de réflexion, et déjà je me pose cette fameuse question moi aussi pour le 2ème.

    Tout comme toi, je souhaite par dessus tout offrir un frère ou une soeur à ma puce car j’ai un frère et vraiment je voudrais qu’elle puisse partager de tels moments d’enfance.

    Tout comme toi, je veux mais je n’y viens pas et sauter le pas me semble tellement insurmontable, j’avoue aussi être un peu découragée par tout ce que cela représente, maintenant aussi que nos
    marques sont prises et que la vie reprend des aspects plus simples et faciles au quotidien à la maison.

    Voici ce que je me dis, car glanné auprès de toutes celles qui en ont eu au moins un 2ème : pour le deuxième et les suivants c’est toujours plus simple, on est moins angoissé, on se prend moins
    la tête, les choses se passent donc mieux pour la maman, le papa et surtout le bébé qui arrive dans un foyer serein et qui donc dort plus facilement ou pleure moins ou … et sans doute que les
    premiers mois passent donc plus vite alors que la première fois, les 3 premiers mois m’ont semblé des années !

    En voyant les choses ainsi cela me rassure et je me sentirais presque prête à sauter le pas (reste plus qu’à gagner au loto pour les frias de garde….)

    A bientôt,

     

    Hélène

  12. celine ol says:

    Je me suis posée les mêmes questions avant de sauter le pas et j’ai longtemps pensé que mon premier bébé serait unique. Ce dont je suis sûre c’est que cela doit être une décision de couple et je
    me suis toujours refusée à répondre aux sollicitations (que je trouvais d’ailleurs un peu lourdes) de mon entourage !

Laisser un commentaire

Coche cette case et un lien vers ton dernier article apparaitra !