Décripter les envies alimentaires de la femme enceinte pour déterminer le sexe de son bébé : ça marche ?


Pendant ma première grossesse, on me le disait déjà :
« Tu as envie de sucré ? Tu attends une fille ! » « Envie de salé ? C’est un garçon qui pointera son nez ! »
Mais voilà, pour être franche, je ne suis pas certaine que cela se vérifie.

Je me souviens de ma première grossesse, je me souviens d’une rare envie alimentaire que j’ai eue… Selon mes souvenirs, je n’ai pas eu beaucoup d’envies alimentaires. Mais il faudrait que je replonge dans mes écrits de l’époque pour en être certaine.
En tous cas, je me souviens de cette envie étrange et inattendue : une envie d’escargots de Bourgogne (je ne sais pas si mes origines bourguignonnes y sont pour quelque chose…).
Sans savoir pourquoi j’ai eu envie de ça… Un plat que je ne mange que très rarement…
J’ai également eu besoin de manger du fromage à tartiner…
Du salé en tous les cas. N’était-ce pas étrange pour une femme qui attendait une petite fille ?

Depuis le début de cette seconde grossesse, j’ai eu de nombreuses envies. J’ai commencé par avoir envie de confiture de fraises. Une envie tellement forte que j’ai dû faire des courses en urgences pour l’apaiser !
Une envie étrange à mes yeux car la confiture ne fait vraiment pas partie des choses qui m’attirent en temps normal.
De nombreuses autres envies se seront immiscées dans ma vie : abricots, kiwis, pop corn salé, pâtes au gorgonzola, chips…
Des envies principalement salées donc… Mais qui, au final, répondent à mes goûts, ceux que j’ai en dehors d’un état de grossesse.

Alors voilà, j’avoue avoir beaucoup de mal à croire à cette histoire d’envie de certains aliments en rapport avec le sexe du bébé attendu.
Est-ce un mythe ? Une réalité ?
En tous cas, les envies connues lors de ma première grossesse tendaient à indiquer la venue d’un petit garçon… Ce qui n’était pas le cas (ma fille n’est même pas un garçon manqué !).

Et chez vous, vos envies alimentaires vous ont-elle donné un indice sur le sexe de bébé ?
Que pensez-vous de cette théorie ?


 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

No votes yet.
Please wait...

Commentaires

Commentaires

26 comments

  1. Virginie says:

    Perso je ne crois pas à toutes ces choses là, c’est comme la fois où j’ai entendu dire qu’un couple très actif sexuellement avait de fortes chances d’avoir une fille plutôt qu’un garçon… Fille
    ou garçon, peu importe, ce sera ton enfant et tu l’aimera tout autant quelque soit son sexe. Mais je te souhaite d’avoir un petit mec pour avoir le petit couple 😉

  2. Etincelle says:

    Coucou,

     

    Je pense que cette croyance est liée aux possibles régimes alimentaires « pour faire une fille », « pour faire un garçon ». Tu sais, la possibilité que les X ou les Y soient plus ou moins favorisés
    selon que Madame favorise les ingrédients sucrés ou les ingrédients salés… Mais ça, ça se joue avant la conception ! (enfin, si ça marche).

  3. Colorine says:

    Je trouve cette « théorie » plus que douteuse !!!!

    ma tante a eu, durand sa deuxième grossesse, une envie folle de sucré, elle ne mangeait que du sucré, tout le temps ! et au final elle a accouché d’un garçon !

    Alors très franchement, je n’accorde pas vraiment d’importance à cette idée !

    C’est comme quand on te dit :ohhhhh, tu portes ton bébé vers le bas, ça sera un garçon ! le nombre de fois ou j’ai entendu cette phrase, peut être une 20ène, parfois par des inconnus…on ne m’a
    jamais dit : ce sera une fille, et pourtant, c’était bel et bien une fille ! a prendre avec de spincettes je dirais !

  4. Emilie says:

    Plus précisément que les envies alimentaires c’est la première écho (et mon intuition) qui m’a donné l’indication du sexe . C’était un petit gars et je n’ai pas eu de réelle lubie alimentaire pendant cette grossesse, juste une faim XXL du 1er au dernier jour.

    Tu as demandé à l’écho des 12semaines s’ils voyaient quelque chose ?

  5. Untibebe - Titeve says:

    J’ai pas demandé lors de l’écho des 12 SA… Il semble que les chances de tomber juste sont de 40% seulement à ce moment là. Je préfère attendre et être sûre en fait. Cette fois j’ai des fringales
    de dingue… j’avais pas ça pour Minipuce

  6. Untibebe - Titeve says:

    En fait quand on dit qu’un couple très actif sexuellement a de fortes chances d’avoir une fille c’est pour une raison toute simple : les spermatozoides contenant le gamete femelle est plus
    résistant que le mâle. On sait que pour tomber enceinte, il faut que le rapport ait lieu à proximité du jour de l’ovulation. Quand tu fais souvent l’amour, tu peux le faire près ou loin de
    l’ovulation… et comme les spermato « femelles » sont plus résistants, ils survivent plus longtemps même si le terrain n’est pas favorable (rapport aux glaires cervicales plus ou moins accueillantes
    pour le sperme), donc même quand tu es un peu loin de l’ovulation. De cette façon tu favorises la venue d’une fille… Mais quand tu fais pas souvent, t’as intérêt à « viser » le bon moment si tu
    veux un mec. A proximité de l’ovulation donc. Enfin je sais pas si je suis claire ^^ De toute façon oui que j’ai une fille ou un gars je serais heureuse comme tout d’avoir mon bébé !

  7. Untibebe - Titeve says:

    ça me fait penser que ma belle mère ne mangeait quasi que des pâtes de fruit pendant sa première grossesse : elle a donné naissance à un ti mec (mon chéri !!!).

  8. Lulu says:

    Coucou,

     

    Ah ce mythe ! Je me souviens pendant ma grossesse j’avais envie d’oeuf et de viande rouge alors que je n’en mange jamais ! Tout ça c’est salé et j’ai eu un garçon, alors on pourrait croire que a
    théorie se vérifie, mais ma sage-femme m’a expliqué que les envies de femmes enceintes c’est surtout un message du corps pour dire qu’il manque tel ou tel trucs pour bien « construire » ce bébé et
    « survivre » en même temps. Mon envie d’oeuf et de viande s’explique donc par un besoin énorme en protéines (et vu que je n’en mangeais pas du tout, c’est tout à fait crédible ^^)

    Donc voilà, croyance de bonne femme ou théorie scientifique, je ne sais pas, tout ce que je te dirais, c’est « écoutons nos envies, pendant qu’on a toutes les excuses du monde 😀 « 

     

    Bisous

  9. Untibebe - Titeve says:

    « un message du corps pour dire qu’il manque tel ou tel trucs pour bien « construire » ce bébé et « survivre » en même temps » : je crois que cela est bien plus crédible ! Mon envie de kiwis
    (particulièrement riche en vitamine C) est intervenue alors que j’étais en petite forme… j’avais certainement grand besoin de cette vitamine… Bisous Lulu

  10. Carine Mamjoza says:

    Coucou!
    Je ne sais pas si les envies alimentaires dépendent du sexe du bébé. En tout cas, pour mon premier bébé, j’avais des énormes fringales de chamallows et de kinder, c’était incontrôlable! Et j’ai
    eu un petit garçon. Pendant ma deuxième grossesse, je me suis prise de passion pour les pamplemousses, j’en mangeais parfois 2 ou 3 par jour, et les yaourts nature (alors que je ne suis pas fan
    habituellement). Et j’ai eu un deuxième garçon!
    Quoi qu’il en soit, porte-toi bien pendant cette seconde grossesse!

  11. seveloute says:

    Moi j’ai eu envie de crepe, j’en ai fait tous les jours pendant  semaine, là les envies sont passées.

    Pour ethan,en plein mois d’aout je revais de raclette le matin, la nuit , le jour, j’ai fini par me la faire , hmmmm!!!!!!!!!!! sous  degré!

     

    Donc je dirai envie de salé pour mon fils, et là envie de sucré, laissez moi esperer que c’est une fille!!!!! je te redis peut etre ca dans un mois!!!! biz

  12. seveloute says:

    ca me fait penser à la théorie qu’une collègue m’a sorti ya pas longtemps!

    si tes poils poussent moins vite c’est un gars, si ca pousse aussi vite c’est une fille ! mdr!

     

    PS: en plus d’avoir la meme date prévu d’accouchement, on a les memes origines (je suis bourguignonne, j’habite dans l’yonne 😉  )biz

  13. Cleophis says:

    J’ai eu des envies furieuses de fromage pour mes 2 grossesses: mozzarella pour la 1ère et chèvre pour la 2ème et j’ai eu une fille et un garçon! Pour ce qui concerne la proximité entre rapports
    et ovulation que tu évoques dans un commentaire, j’avais déjà lu cette théorie et j’y croyais mais pour mon garçon, j’avais noté tous nos rapports sur le calendrier et la date de fécondation a
    été posée près de 4 jours après le dernier rapport. Donc bon… 😉

  14. Untibebe - Titeve says:

    En fait je pense que le fait d’avoir un rapport éloigné de l’ovulation qui donne vie à un bébé donne des chance supplémentaires d’avoir une fille mais je ne suis pas certaine que cela fonctionne
    à tous les coups. Je pense que cela favorise seulement la chose et que le pourcentage d’avoir une fille est plus élevée à ce moment là.

  15. Untibebe - Titeve says:

    Rhooo ! c’est vrai ? tu es bourguignonne ? Mes parents viennent de déménager mais avant ils étaient en côte d’or à une soixantaine de km de dijon

  16. Une Vie d'Amoureuse says:

    j’ai beaucoup de mal à croire à cette histoire de sucrée/ salé. Pendant ma grossesse, ma seule envie c’était de manger du macdo et pourtant j’ai eu une fille

Laisser un commentaire

Coche cette case et un lien vers ton dernier article apparaitra !