Devenir maman : une métamorphose ?

naissance.jpg

 

En devenant maman, j’ai débarqué dans un monde que je ne connaissais pas du tout. Les poussettes, les tétines, les couches et autres accessoires de puériculture étaient loin de faire partie de mon monde ! Je n’avais tenu un bébé qu’une seule fois dans ma vie, les bras tremblotants, la trouille au ventre, de peur de le faire tomber ou de le cogner. Comme un objet fragile, je l’ai tenu quelques secondes avant de le rendre à son propriétaire !

Mais, quand j’ai dû porter ma fille, m’occuper d’elle, il n’était plus question de déléguer. La peur de la casser était tout de même présente je l’avoue… Encore aujourd’hui, toujours trop maladroite (je passe mon temps à me cogner !), il m’arrive de craindre de lui faire mal, de cogner sa petite tête contre un mur en la portant ou de lui faire mal en la soulevant… que sais-je ?

 

En devenant maman, j’ai découvert un univers, celui de la maternité, de la puériculture, de l’enfance, des jeux pour bébé et des préparations culinaires pour tout petit. J’ai découvert un monde qui me plaisait bien au point de devenir ma passion ! Aujourd’hui, je prends énormément de plaisir à venir ici écrire quelques lignes pour partager avec vous mon monde de maman. J’adore également découvrir de nouveaux produits à vous présenter. J’aime fouiner sur les salons spécialisés dans l’enfance et la maternité, toujours à la recherche de nouvelles découvertes. J’ai la chance, également, d’être invitée par des agences de presse à divers événements qui me permettent de plonger encore un peu plus dans ce monde passionnant des bébés et de l’enfance. Je rencontre des gens, je discute avec eux et j’adore ça ! 

 

En devenant maman, je n’imaginais pas découvrir autant de choses. J’ai appris à m’occuper d’un bébé. Mine de rien, c’était pas évident. Je n’y connaissais vraiment rien et mon entourage était particulièrement vide de bouts de chou sur lesquels j’aurais pu « me faire la main ». J’ai tâtonné comme de nombreuses mamans avant de trouver un rythme qui me convient… et c’est pas si vieux que ça ! Pourtant Minipuce a 20 mois !

 

En devenant maman, je me suis affirmée. J’ai changé… J’ai découvert une nouvelle facette de ma personnalité. Elle était bien cachée sous un gros vernis de pudeur et de timidité celle là ! Et, peu à peu, Minipuce a grandi et le vernis s’est craquelé avant de montrer ce que je cachais en moi, ce que moi-même je ne soupçonnais pas : une fille pas si conne que ça, qui sait ce qu’elle veut et qui a appris à foncer, y compris dans des portes fermées ! Et cette fille, j’avoue, je l’aime bien. Elle a du peps et de l’énergie… Elle sait s’oublier… mais parfois, il faut bien le dire, elle a besoin de repos cette fille-là… oui… parce que parfois, elle se sent dépassée. L’énergie est toujours là mais son monde tourne en vrac autour d’elle. Elle a alors besoin de soutien, d’une béquille sur laquelle s’appuyer en attendant que de l’ordre se fasse dans son espace.

 

En devenant maman, je savais que je changerais mais je n’imaginais pas que je me transformerais. Je ne pensais pas que je deviendrais adulte parce qu’au fond, c’est un peu ça. Quand je me revois avant Minipuce, j’ai l’impression de regarder une petite fille, frêle et timide… Aujourd’hui, dans le miroir, je découvre une femme.

 

Et vous, en devenant maman (ou papa !), vous êtes vous trouvé changé ?


 

Vous aimez ce blog, faites le savoir en cliquant ici :


 

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

 

 

 

 

No votes yet.
Please wait...

Commentaires

Commentaires

This entry was posted in HUMEURS.

6 comments

  1. Bouboulette says:

    Même si j’ai eu le sentiment d’avoir attendu de devenir maman toute ma vie, elle s’est tellement transformée à ce moment là, que tant qu’on ne l’a pas vécu, on ne sait pas 😉
    C’était le but de ma vie, mon accomplissement, et j’aime ce tsunami que la maternité a représenté !! :))))

  2. lexou says:

    je suis d’accord avec beaucoup de points que tu partages ici, mais chez moi, c’est plutôt l’impression de m’être dévoilé mère, enfin, après tout ce temps.J’avais très envie de devenir mère,
    depuis l’âge de mes 18 ans, pas du tout une « envie » mais un désir profond, comme si avant je n’existais pas, comme si ce n’était pas moi en fait!

  3. Bérangère says:

    J’adore ton article !!

    La maternité m’a révélée, je suis la + heureuse du monde depuis même avant que Sacha n’arrive au monde le 30 janvier : déjà, au fur et à mesure de ma 1ère grossesse, je me sentais de + en +
    maman, je redoutais pas du tout l’accouchement ni la vie avec un bébé, je ne voyais que de la joie, de l’amour et du bonheur …et c’est exactement ça ! Mon blog, qui était un blog mode, s’est
    transformé en blog de maman et maintenant, j’attend la petite soeur de Sacha pour mi février. Quand les gens me disent que je suis folle d’avoir 2 bébés à un an près, je suis morte de rire !!
    Pour moi c’est la joie et le bonheur 🙂

    Je suis totalement d’accord avec toi que d’être maman c’est une passion. Même si je suis à la maison, je me sens pas du tout seule et je fais plein de trucs sympa notamment via le blog et
    discuter avec d’autres mamans. Comme toi, je me sens + femme ! C’est beauuuuuuu

    Bisous

  4. sophie-pipelette says:

    J’adore ton article je me suis beaucoup retrouvé !!! 

    Avoir mon fils m’a métamorphosé, lorsque j’ai posé mes yeux sur lui pour la premiere fois un amour que je ne connaissais pas m’a envahis j’étais devenue maman !! BRAVO pour ton article super
    touchant !!! 

  5. Angélique says:

    Que j’aime cet article !

    Je m’y retrouve beaucoup, sauf qu’a l’inverse je m’occupais déja des bébés vers l’âge de 10 ans, venant d’une famille nombreuse (recomposé) je m’occupais de bébés et tous petits bébés.

    Mais c’est sur que la maternité m’a changé, j’avais beaucoup de doutes, énormement de stress, je me disais que jamais je réussirai à m’occuper de mon fils, que je n’étais pas prête et quand il à
    été là, presque tout s’est enlever. Je dit presque puis le doute et le stress sont parfois(souvent) là!  Je crois que c’est l’instinc maternel. Et maintenant tu te dis mais qu’est ce que tu
    ferais sans eux.

    Un très bel article très touchant !

Laisser un commentaire

Coche cette case et un lien vers ton dernier article apparaitra !