Ça y est ! Je peux vous dévoiler mon secret !!!

Il y a une semaine environ, je vous parlais de cette décision qui allait (ou pas) bouleverser ma petite vie. Je vous annonçais, à cette occasion que l’acceptation de ce projet interviendrait dans les 4 mois. Finalement, la réponse est arrivée bien plus tôt que je ne l’avais imaginé puisque, hier, en me connectant à distance à ma messagerie professionnelle (ne travaillant pas le mercredi), j’ai trouvé un mail m’indiquant que mon projet était accepté. Je peux donc, à présent, vous en dire bien plus, de quoi atténuer les frustrations que certaines avaient soulignées lors de mon précédent article.

Ce mail, cette autorisation, émanait de mon service RH.

En fait, je ne sais pas si vous le savez (tous ?) toutes mais je suis fonctionnaire. Le 1er juin prochain, je pourrais fêter ma quinzième année au sein de la fonction publique. J’y suis entrée à 22 ans et, à l’époque, j’étais même la plus jeune de mon département (j’habitais l’Yonne alors). Bon, depuis, forcément, j’ai vieilli et je frôle maintenant les 40 ans.

Entre temps, il s’est passé des tas de trucs. J’ai rencontré un homme pour lequel j’ai décidé de « monter à Paris ». L’histoire a foiré rapidos. Il faut dire qu’à l’époque, j’étais hyper naïve et je n’étais pas fortiche dans l’exercice de la décision… J’ai fait de belles conneries mais on en fait tous plus ou moins je pense.
Malheureuse comme les pierres, à la recherche d’un nouvel appartement, j’ai rencontré Thomas. Et, je dois dire qu’il a complètement changé ma vie. C’était il y a presque 10 ans ! 😨

La suite, vous la connaissez, nous avons eu deux bébés, deux adorables petites filles aujourd’hui. Leur arrivée a bouleversé ma vie. Comme pour beaucoup d’autres mères, je me suis mise à voir la vie autrement et, même, à vouloir la changer. Au niveau professionnel, surtout. C’est qu’avec mes filles, de nouvelles aspirations sont nées et j’ai même enfin compris pour quoi j’étais faite.

Le collège et les choix d’orientation sont bien loin derrière moi, époque à laquelle je n’avais, en fait, aucune idée de ce que je voulais faire de ma vie.

Écrire, c’est ma vie…

Vous l’avez sans doute remarqué mais j’ai besoin d’écrire. L’écriture me fait vivre (un peu comme l’oxygène !) et m’a toujours fait vibrer. Ce que j’aimais le plus à l’école, c’était les rédactions. Mes camarades de classe cachaient dessus alors je l’ai longtemps gardé pour moi mais, écrire, j’adorais déjà ça.
C’est sans doute la raison pour laquelle que je me suis dirigée vers les Lettres Modernes quand il a fallu intégrer la fac.

A la télé, j’adorais rêver devant Sex and the City. Carrie Bradshaw et sa rubrique journalistique me faisaient fantasmer… Et puis j’ai rêvé devant  L’Auberge Espagnole, film dans lequel Xavier réalise que ce qu’il veut faire, c’est écrire. J’aime ses réflexions sur le monde qui l’entoure, sa façon de s’auto-analyser… Son histoire, bien que très différente de la mienne, comporte de nombreuses similitudes.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai besoin d’écrire pour vivre. C’est sans doute la raison pour laquelle j’ai ouvert de nombreux blogs avant Untibebe et pourquoi je continue d’écrire aujourd’hui.

A côté de ça, il y a toujours eu l’image…

La photo a toujours eu une place très forte dans ma vie. Ça a commencé très tôt. Je vous en parlais d’ailleurs dans un article intitulé  La petite voiture jaune.
Je me suis donc dirigée de façon très amateur vers la photo.

A côté de ça, alors que je n’étais pas encore maman, j’ai créé  Le Carnet d’Emma. J’avais créé un blog à son sujet mais le nom de domaine a été racheté par une autre blogueuse, alors que j’avais laissé les choses de côté… Et j’ai perdu tout ce que j’avais mis en ligne. Il me reste aujourd’hui, seulement, la marque déposée à ce moment-là et quelques ébauches de mes dessins. Il s’agissait d’illustrations mettant en scène Emma et Tom, deux personnages issus de mon imaginaire mais, surtout, de ma vie. J’étais déjà fan du prénom Emma, vous le remarquerez 😉.

J’adorais dessiner et imaginer ces histoires… Mais je manquais cruellement de technique. Je voulais, à cette époque, me perfectionner et me lancer aussi dans le graphisme, une matière qui m’a toujours beaucoup attirée. Mais  cela me semblait compliqué et « trop tard » à ce moment-là.

Tout cela m’a guidée petit à petit vers cette fameuse décision : mon désir de changer de vie…

J’ai demandé un congé de formation professionnelle d’un an. J’ai reçu, hier, le mail d’acceptation de ma demande. Je serai donc officiellement en formation professionnelle à compter du 1er septembre. Je vais suivre une formation de graphiste par correspondance. C’est une formation à laquelle je suis inscrite depuis de nombreux mois déjà. Par manque de temps, je ne parvenais pas à m’y atteler. Je vais enfin pouvoir m’y mettre !

En parallèle, je vais continuer à écrire.

Le rythme sera un peu moins lourd qu’aujourd’hui, je pourrai consacrer mes soirées à ma famille et non plus à mon PC. Je vais pouvoir trouver un autre rythme et respirer un peu en faisant quelque chose que j’aime… Bien évidemment tout cela va m’imposer beaucoup de rigueur. Ce ne sera pas de tout repos, j’en ai bien conscience.

Voilà, ça durera un an… Ensuite, je ne sais pas où tout cela va me mener.

Je sais juste que je suis encore engagée deux ans auprès de la fonction publique et qu’un jour ou l’autre, je retrouverai un poste en son sein… Dans un an ? Plus tard ? Je ne sais pas… Beaucoup de questions restent en suspens mais aujourd’hui, je me contente de savourer simplement ce nouveau projet qui arrive. Le mois de septembre me semble encore bien loin mais je vois enfin le bout d’un tunnel dans lequel j’avais l’impression de dépérir. Je suis HEU-REU-SE !!!

Voilà, vous savez tout !

Rating: 5.0. From 7 votes.
Please wait...

Commentaires

Commentaires

2 comments

Laisser un commentaire

Coche cette case et un lien vers ton dernier article apparaitra !