Trop maman… plus assez femme…

Trop maman... plus assez femme...

Je ne vous ai jamais caché mon désir et mon besoin de voir une psy. J'ai commencé par voir la psy de la PMI après la naissance de La Minuscule. Et puis, quand j'ai repris le travail, sur les conseils de ma sage-femme, j'ai commencé à en voir une autre, dans son cabinet. Des consultations payantes à la différence des consultations dont je bénéficiais à la PMI. C'était aussi l'occasion de commencer un autre type de suivi et de tisser une collaboration différente.
Je suis allée voir cette psy plusieurs fois déjà. Je la trouve bien. Je me sens assez à l'aise avec elle et j'ai déjà commencé à faire du chemin.
La dernière séance, notamment, a été l'occasion de mettre à jour quelque-chose que je savais peut-être mais que je ne voulais sans doute pas admettre : je suis trop maman, plus assez femme.

Pour arriver à ce constat, ma psy m'a demandé de noter mes rêves pendant mes congés loin de Paris. Je me suis exécutée. Pas facile pour moi qui fais énormément de rêves chaque nuit sans chercher à m'en souvenir le jour venu. Mais cet exercice m'a permis de me rendre compte que tout tourne autour de 2 choses : la culpabilité d'être une mauvaise mère et le désir d'avoir une vie amoureuse digne de ce nom.

Dans la plupart de mes rêves, j'essaie de passer de bons moments en amoureux avec mon chéri, des moments qui commencent toujours bien, dans la tendresse, l'amour et le bonheur… Mais bien vite ces moments sont brisés par des appels au secours de ma mère qui me rappelle à l'ordre, qui me met devant d'affreuses scènes. En général, elle avait la garde de mes filles. À chaque fois, il arrive un malheur… Minipuce qu'on ne trouve plus depuis qu'une armoire normande (autant ne pas y aller de main morte !) lui est tombée dessus, La Miniscule qui suffoque, le visage gonflé, bleui, la langue pendante… Une armée qui a décidé d'assaillir la ville, contre laquelle je dois protéger mes filles qui, encore une fois, étaient gardées par mes parents…
À chaque fois, bien évidemment, il n'est plus question de penser à mon couple, la priorité est clairement mes enfants… Comme dans la réalité…
Je réalise assez tristement que j'ai mis un peu (beaucoup) de côté mon couple au privilège de mes filles.

Mon blog dans tout ça, il n'arrange rien. Je pense maman à la maison, je pense maman quand je quitte le domicile familial, je pense maman quand je consulte ma boîte mail, je pense maman dans mes passions, dans mes passe-temps, en fait j'en viens penser maman tout le temps.
Je comprends mieux aujourd'hui pourquoi reprendre le travail m'a permis de me sentir mieux. Grâce à lui, je pouvais (enfin !) penser à autre chose !

Pour me permettre de retrouver un équilibre tout en conservant mon blog (car je ne suis pas prête à arrêter), je vais m'autoriser de ne pas publier chaque jour de la semaine comme je le fais actuellement. Et puis, je vais certainement penser à diversifier mes sujets pour ne plus parler que maman, ne plus penser que maman…
Dans les semaines à venir, je publierais certainement beaucoup de tests produits. Je sais que ce n'est pas ce qui vous plaît le plus mais j'ai pris beaucoup de retard sur mes tests ces derniers temps et je dois les publier pour toutes ces personnes qui m'ont fait confiance.
A l'avenir, je refuserais bon nombre de tests ou je les proposerais aux parents testeurs qui font partie de mon programme.

Voilà, la teneur du blog devrait donc changer un peu, pour mon bien. Je ne sais pas si ce changement vous conviendra mais peu importe car continuer ainsi serait m'enfermer et me faire du mal.
J'ai créé ce blog pour me faire plaisir, pour écrire, pour m'apaiser. Le but n'est donc pas de me rendre folle et de détruire ma vie personnelle…

Je repense avec le sourire à ce commentaire laissé un jour sur mon mur Facebook :

"J'adore ta vie, j'aimerais avoir la même !"

Un message qui me fait sourire parce que ce que l'on voit sur mon blog n'est que la partie visible de l'iceberg qu'est ma vie… Si l'on regardait la partie immergée de ma vie, on ne trouverait sans doute plus ma vie aussi géniale que ça tant je me pose de questions, tant je suis mal parfois…

Bref, je ne veux plus être autant maman… J'ai besoin de retrouver mon statut de femme !

FACEBOOK.jpg

TWITTER-copie-1.jpg

INSTAGRAM-copie-1.jpg

HELLOCOTON-copie-1.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

No votes yet.
Please wait...

Commentaires

Commentaires

0 comments

  1. sophie-mum says:

    fait un rubrique qui toblige a passer du temps avec ton homme une expo un resto une sortie en amoureux etc
    nous on en fait souvent presque tous les 15 jours quand les enfants partent et ça nous fait un bien fou. et meme une sortie entre fille ça peut t’aider a te sentir femme gros bisous

  2. Miss Pat' says:

    Tu as raison de vouloir diversifier les sujets au sein de ton blog. Même s’il s’appelle Un Ti Bébé, il a tendance à ressembler très souvent à un journal intime (ou extime devrais-je dire plutôt). Il peut en effet être le blog d’une mère, mais aussi d’une femme qui prend du recul sur les choses de son environnement proche ou lointain, qui parle de ce qu’elle aime, de ce qu’elle n’aime pas, de ses désirs, de ses peurs, même si ça n’a pas de rapport avec les enfants, etc…. ça peut en effet être sympa de parler un peu moins de couches-culottes 😉

    Tes clichés réguliers sur les réseaux sociaux inspirent souvent la joie de vivre (les photos des enfants, de tes sorties, de tes succulentes préparations culinaires, etc… ), et on a tous tendance à penser que ces quelques images et quelques pensées rigolotes sont la représentation de ta vie : toute en couleur, et c’est tout. J’ai vite fait, moi en tout cas, de ressentir cela. Et pourtant… On fait vite des raccourcis. Des tonnes de fois, j’enviais ta vie en regarder tes petites photos tranches de vie tu vois.

    Dommage que je ne sache pas écrire aussi bien que toi, car très souvent j’ai envie de sortir de ma cuisine sur mon blog, et de glisser mes pensées du moment, un peu de mes tourments et de mes joies dans les articles. Et pourquoi pas ? !

  3. cleopat says:

    tu exprimes toute la difficulté des mamans . Pas facile! mais si on n y prend pas garde le statut de maman peut étouffer celui de femme! Il faut arriver à s octroyer des moments pour soi et pour son couple ! Et je trouve que ton post prouve que tu a s pris le problème en compte et ça ne peut qu’aller dans la bonne direction 🙂

  4. Margot says:

    J’ai eu une période comme tu dis a penser plutôt maman plutôt que femme, il y a un peu plus d’un an et j’ai fini par rencontré un amie qui est devenue une super copine et depuis qu’on se connais on se fait un resto entre copine (on laisse les enfants au conjoint) une fois par mois et ça fait un bien fou. Surtout qu’un enfant est heureux quand il vois ses parents heureux. Et si les finance le permettent, je prend une après-midi shopping pour aller trouver un nouveau sous-vêtement, histoire de faire plaisir a mon mari.

  5. Olive says:

    je trouve déjà très fort cette prise de conscience. Il faut aussi penser, en plus d’etre maman et femme de… à être toi, et te faire plaisir, à toi !! comme on dit si toi tu es heureuse, le reste suivra
    je t’embrasse et te souhaite plein de courage dans pour le chemin 🙂

  6. Freya says:

    C’est une bonne idée que de diversifier ton blog. Au début, le mien ne parlait que de maternité et puis au fur et à mesure je me suis mise à parler de beauté, de maquillage, j’en avais besoin. Cela me permet de garder un équilibre entre ces 2 facettes de ma personnalité. J’espère que cela te permettra de te sentir mieux et surtout de te retrouver en tant que femme!

  7. Love & Milk says:

    Je te suis depuis un moment. Effectivement il y a la partie cachée de l’iceberg et je comprend ta démarche, ton sentiment. Je suis maman depuis peu et je me rend compte à quel point il est difficile de faire un juste milieu entre les deux. Prend soin de toi et de ton couple ♥

  8. amane says:

    J’adore et bien tu sais quoi moi aussi c’est pareil … alors des demain je cours prendre un RDV avec qqu’un pour en parler … et je suis tout à fait d’accord avec toi … il ne faut pas se retrouver piégé … j’adore mes enfants mais j’ai l’impression de perdre mon mari qui devient le père de nos enfants !! Encore merci de m’avoir motivée , bousculer ….

  9. Natachouette says:

    Je me retrouve tellement dans tout ce que tu dis, on dirait que tu parles de moi… Et tout comme toi, heureusement que mon boulot me sort un peu de ce quotidien trop "maman".
    Courage à toi, et puis euh… à moi aussi tiens ! On y arrivera 🙂
    Gros bisous

  10. Sara says:

    Ce post est touchant comme beaucoup d’autres.
    Je te comprends, j’aimerai aussi redevenir femme, moi et libre.
    Ce n’est franchement pas facile quand on est parent, mais chaque moment compte et il ne faut pas oublier de maintenir cette flamme…
    Et je comprends qu’on lui puisse adorer ta vie, on a toujours l’impression que les autres sont plus heureux, ont plus de chances… (même si parfois c’est vrai).. L’herbe est plus verte ailleurs non??

    Bisous

Laisser un commentaire

Coche cette case et un lien vers ton dernier article apparaitra !