newsletter.jpg

En ce moment sur instagram

en-ce-moment-su-instagram.jpg

rechercher-sur-le-blog

Copyright / ebuzzing

Extrait du code de la propriété intellectuelle

 

Article L335-2

Des peines encourues pour le non respect du droit d'auteur : Toute édition d'écrits de composition musicales, de dessins, de peinture ou toute autre production imprimée ou gravée en entier ou en partie, au mépris des lois et règlements relatifs à la propriété des auteurs, est une contrefaçon. toute contrefaçon est un délit La contrefaçon en France d'ouvrages publiés en France ou à l étranger est punie de deux ans d'emprisonnement et de 300.000 euros d'amende seront punis des mêmes peines le débit, l'importation et l'exportation d'ouvrages contrefaits

http://img.over-blog-kiwi.com/0/76/81/30/201309/ob_838550d463956942e8b7aaee971b2af2_copyright-r8851d9-1.gif

http://labs.ebuzzing.fr

 
 
Les articles portant ce sigle sont des articles sponsorisés
ou présentant des produits offerts par une marque :
 

 

 

 

25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 13:19
Naty a 20 ans ! Devenez ambassadrice Naty pour fêter ça !

La marque Naty a 20 ans ! Ne voilà donc pas une belle occasion de parler d'elle ?

Naty, je vous en parlais dans un précédent article dans lequel je vous faisais part du test des couches Naty. Un anniversaire, c'est toujours l'occasion idéale pour revenir sur le passé et de se souvenir des débuts, des premiers pas, des premières fois...

* Comment est né Naty ? *

Pour Naty, tout a commencé en 1989. Une avocate suédoise et maman de deux petits garçons, Marlène Sandberg, prend conscience des conséquences que peuvent avoir les couches sur l’environnement. En femme d'action, elle décide de faire bouger les choses. Il lui aura fallu 5 ans de recherches et de développement pour que Naty voit le jour.

C'est donc en 1994 que l'aventure Naty commence vraiment. Ce sont d'abord des couches jetables qui sont créées. Elles sont biodégradable et respectueuses de l’environnement. Ensuite, la marque se diversifie en proposant d'autres produits de soin pour bébé. C'est ainsi que naissent les lingettes et les culottes d’apprentissage Naty. Le tout est fabriqué à partir de matériaux naturels, dédiés au bien-être de l'enfant. Le but est bien de limiter le risques d'allergies et les irritations de la peau fragile des bébés. De ce fait, les couches et culottes d'apprentissage de la gamme Naty bu Nature Babycare sont sans chlore, sans parfum et sans plastique. Et saviez-vous qu'elles contiennent même du maïs certifié sans OGM ?

Et puis, il y a également la volonté marquée de respecter l'environnement et de limiter l'impact que pourrait avoir la fabrication de ses produits sur son équilibre. Ce sont donc des produits en constante évolution que propose Naty pour toujours veiller à la protection de notre jolie nature.

 

* Les ambassadeurs Naty *

Naty a mis en place un programme ambassadeur auquel VOUS POUVEZ POSTULER !

Voici la marche à suivre pour devenir ambassadeur Naty :

- inscrivez-vous sur la page Naty réservée au programme ambassadeur,

- parrainez 3 amis.,

En retour, vous, le parrain/la marraine, vous bénéficierez d’échantillons gratuits, de 50% de réductions sur les vêtements pour bébés Naty en coton bio, d’actualités et de conseils, d’avant-premières produits… Et plein d’autres surprises !

Et vous, Naty, ça vous parle ?

FACEBOOK.jpg

TWITTER-copie-1.jpg

INSTAGRAM-copie-1.jpg

HELLOCOTON-copie-1.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Publié par Evelyne de Untibebe - dans ACTU - BONS PLANS & SHOPPING
commenter cet article
25 juillet 2014 5 25 /07 /juillet /2014 08:00
La jour où ma fille s'est cognée la tête contre une table...

Ce soir là, je suis rentrée à la maison comme d'habitude après une journée de travail. Minipuce était avec sa grand-mère. Sa petite sœur faisait la sieste.

Mamie a quitté la maison et nous nous sommes attaquées à un gros colis que nous avions reçu dans l'après-midi. Nous avons monté la chaise Tripp Trapp qu'il contenait pour La Minuscule qui pourra ainsi intégrer la table familiale, délaissant ainsi le transat dans lequel elle mangeait jusque là.

Minipuce était très excitée à l'idée de voir la chaise montée et d'y faire installer sa petite sœur.

La chaise montée, nous avons préparé le repas en donnant à manger à La Minuscule... Pas trop dur, un téléphone dans une main, la cuillère dans l'autre et la carte du resto japonais sous les yeux...

La Miniscule a terminé son repas et présentait de gros signes de fatigue. Elle se frottait les yeux et baillait... l'heure était venue de la mettre au lit.

Je l'ai donc préparée pour la nuit avant de revenir au salon...

Et c'est là que tout a basculé.

 

20 h. Minipuce, comme à son habitude, bavardait. Elle était heureuse, jouait, s'amusait, échangeait avec nous. Elle a attrapé le gros lapin qui trône depuis quelques semaines dans le salon (il a du succès celui-là !) et a voulu lui faire prendre je ne sais quelle position entre le canapé et la table basse... J'ai eu le temps d'entendre « he ! T'as vu maman, le lapin.......... » avant de voir ma fille tomber du canapé et se cogner fortement la tête contre l'une des arrêtes de la petite table.

Elle s'est mise à hurler la pauvre... elle se tenait le front, pleurant à chaudes larmes.

Je l'ai attrapée, l'ai prise sur mes genoux comme je le fais d'habitude pour la consoler. Pour la soulager, j'ai eu l'idée de lui poser un gant d'eau froide sur le front. Je l'ai donc portée jusqu'à la cuisine et là, elle a retiré sa main du front... une main ensanglantée qui cachait un front ouvert, entaillé d'une plaie rouge qui n'en finissait pas d'épandre autour d'elle une mare rouge de sang... Je ne m'attendais pas à ça. Je croyais découvrir un petit bleu sans importance... il faut dire que l'intensité de ses cris ne m'avaient pas vraiment permis de faire la différence avec un « bobo classique » (notez que Minipuce est du genre à hurler à la moindre égratignure).

Là, j'ai hurlé à mon homme un truc du genre « oh p*****, elle est ouverte ! ».

Il a attrapé ses chaussures en disant « il faut l'emmener aux urgences »... Moi, j'imaginais déjà la salle des urgences pédiatriques remplies de gosses et de leurs parents, attendant plus ou moins sagement leur tour... une salle d'attente blindée de monde bien évidemment... comme à chaque fois que nous avons dû nous y rendre.

J'ai lancé : « j'appelle le 15, ils me diront ce que je dois faire ». Je ne sais pas à quoi je m'attendais au juste... qu'on me dise « on vous envoie quelqu'un » ou quelque chose de ce genre... ? Peut-être mais, au fond, je savais qu'on allait nous envoyer à l'hôpital. J'étais donc en train de perdre du temps...

Bref, j'appelai donc le 15. On me pose des questions pour évaluer la gravité de la blessure. Je reste zen en apparence... au creux de ma poitrine, mon cœur saigne comme le front de ma fille. Mais je reste forte ! Je suis une maman et je me dois de veiller sur ma princesse.

Alors je décris la blessure. J'essaie d'être la plus objective possible et j'évite d'en rajouter. Mes yeux voient une ouverture de 1 cm sur 2 mm... mon cœur, lui, voit une énorme ouverture qui défigure mon adorable petite fille.

On me parle de points de suture... j'ai pas envie... Oh là là... ma pauvre princesse...

Pendant ce temps, on sonne à la porte... le livreur du resto japonais nous apporte pitance... mais loin de nous l'idée de nous en délecter. L'Homme le paie et je termine ma communication. Il est grand temps de partir pour l'hôpital.

L'Homme rassemble quelques affaires et emmène Minipuce avec lui. Arrivé devant la voiture, il constate qu'un pneu est à plat... il se rabat sur le métro.

Pendant ce temps, moi j'attends mamie qui doit venir garder La Minuscule à la maison pour que je puisse les rejoindre. J'aurai pu rester à la maison mais impossible de rester à les attendre...

Quand je les rejoins, Minipuce est avec un infirmière. Elle est toute souriante ma fille. Elle se moque même de l'infirmière qui a laissé tomber un ustensile par terre !

Nous avons ensuite attendu quelques minutes avant de voir le médecin, une interne en fait.

Elle nous reçoit dans la « salle des sutures »... (y'a une salle consacrée à ça dites-donc !) Elle installe Minipuce sur la table d'auscultation, lui descend un bras articulé du plafond au bout duquel trône un iPad (oui, un ipad !). Sur le dit iPad évolue Tro-Tro et ses amis. Minipuce est béate devant le dessin animé. Pendant ce temps, l'interne découvre la plaie. Elle annonce « Oh mais c'est tout petit ! ». L'Homme lui répond en riant :« nous n'avons pas la même notion du petit je crois ».

Elle prépare son nécessaire de soin. Minipuce sourit toujours devant Tro-Tro.

L'interne referme la plaie avec de la colle (je découvre... y'a de la colle pour les plaies !) et des petites bandelettes adhésives (Stéri-strips).

Voilà, c'est fini...

Minipuce a du mal à décrocher de Tro-Tro. Jusqu'au bout, elle fixe l'écran.

Nous rentrons tous les trois à la maison en passant par la case métro, rassurés de ramener notre puce « rafistolée ». Elle en profite pour négocier une sucette (la Chipie ne perd pas le nord). Comment lui refuser ? L'Homme lui promet sa sucette qu'elle n'oublie pas de réclamer en rentrant.

 

Il est 22 h 15, nous dînons...

22 h 30, Minipuce déguste sa sucette...

23 h 30, nous prenons le chemin de nos chambres. Nous sommes tous exténués...

 

Et chez vous, vos crapules vous ont déjà fait des coups de ce genre ?

FACEBOOK.jpg

TWITTER-copie-1.jpg

INSTAGRAM-copie-1.jpg

HELLOCOTON-copie-1.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Publié par Evelyne de Untibebe - dans MINIPUCE GRANDIT... EN FAMILLE...
commenter cet article
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 08:00
Séverine a testé les étiquettes Stickerkid pour préparer la rentrée ! {TEST & AVIS}

Nous avons encore la tête dans nos valises, certains sont dans les préparatifs de vacances, d'autres regagnent le chemin de leur travail jour après jour... mais tous pensent plus ou moins à la rentrée qui se profile déjà... tout du moins dans les esprits !

Pour préparer la rentrée, il faut bien souvent s'armer de patiente pour trouver les fournitures demandées par l'école, il faut préparer les cahiers, marquer tout ça au prénom de l'enfant pour éviter les vols et les pertes. Que l'enfant entre à l'école ou en crèche, on pense aussi à marquer les vêtements et tous ces petits objets qui font son quotidien : tétines, doudous, biberons, vaisselle... que sais-je ?

Pour marquer tout ça, il faut bien avouer que les services qui proposent de jolies étiquettes à personnaliser au nom de l'enfant sont très appréciées et évite au parent d'écrire avec un feutre indélébile sur "tout ce qui ne bouge pas"... On évite ainsi les affreuses pâtes de mouche sur le joli body de Junior ! 

Séverine a testé l'un de ces services à travers mon programme parents testeurs. Elle a testé la marque Stickerkid, une entreprise suisse qui fabrique des étiquettes autocollantes personnalisables pour les enfants. Elle existe depuis 2004, soit depuis 10 ans. forte de son expérience, elle a déjà servi plus de 100 000 parents en imprimant des millions et des millions d'étiquettes personnalisées !

**********************************

 

Le test de Séverine

Présentation:

J'ai reçu le code me permettant de tester le service Stickerkid le 7 juillet dernier. A peine reçu, je me suis empressée de commandé des étiquettes pour mon fils. Mon fils entre en moyenne section en septembre et on lui a déjà donné une bonne petite liste de fournitures à se procurer, des fournitures qui devront être marquées de son nom. Ces étiquettes tombent donc à pic ! La commande est passée le même jour.

Les étiquettes sont personnalisables : couleur de l'étiquette, type d'écriture, motif, etc.

Très rapidement les étiquettes sont arrivées dans ma boite aux lettres.


J'ai reçu un pack découverte composé de :

  • 60 mini stickers à coller partout : sur les crayons, pinceaux, etc.
  •  22 autocollants plus larges avec un adorable petit dessin à choisir selon les goûts de l'enfant.
  • 20 étiquettes à vêtements thermo-collantes, qui se collent sur les vêtements des enfants grâce au fer à repasser et que l'on peut même décoller en repassant dessus une nouvelle fois avec le fer.

Les étiquettes sont censées résister à 45 lavages à 60°C et elles résistent même au lave-vaisselle ! Mais tout ça est très bien expliqué dans la notice explicative fournie avec la commande.

Mon test:

Les mini-stickers :

J'ai commencé par étiquetter les crayons et les pinceaux de mon fils. Les 60 étiquettes ont toutes été utilisées. Très facile à coller, elles se posent facilement sur les petits objets.

Les grandes étiquettes :

Contrairement aux mini-stickers qui ne comportent que le nom et le prénom de l'enfant, ces étiquettes sont personnalisables. On peut y ajouter un petit personnage, un animal... j'ai choisi le pirate pour mon fils qui aime bien... les pirates !

Sur ces étiquettes, on peut indiquer le nom et le prénom (à condition qu'ils ne soient pas trop longs) et même le numéro de téléphone. Pour ma part, j'ai choisi de n'indiquer que le nom et le prénom de Théo.

Les étiquettes thermo-collantes :

Idéales pour anoter les vêtements des enfants que ce soit pour la crèche, l'école, ou encore le centre de loisirs et même les colonies de vacances ! Pour les poser, il suffit de repasser l'étiquette sur le vêtement en position "coton" pendant 20 à 30 secondes. Il est conseillé de placer une feuille de papier cuisson entre l'étiquette et le fer à repasser.

On attend 3 heures et on peut ensuite laver le vêtement !

J'ai testé le collage de l'étiquette termo-collante sur l'étiquette du doudou mais elle n'a pas aimé... attention donc au support sur lequel vous posez ces étiquettes. privilégiez le coton.

Le plus de ces étiquettes ? Elles peuvent être décollées en les repassant à nouveau, mais je n'ai pas réussit à le faire en respectant la température maximum indiquée sur les vêtements testés. Il faut donc utiliser un fer bien chaud en veillant à ne pas endommager le vêtement.

Mon avis:
POINTS POSITIFS

  • kit utile et pratique
  • envoi rapide
  • bonne qualité
  • étiquettes personnalisables
  • prix raisonnable
  • les étiquettes tiennent au lavage comme promis (j'ai testé à 30°C mais on peut aller jusqu'à 60°C)
  • objets et vêtements étiquetés rapidement et proprement

POINTS NEGATIFS

  • peu de couleurs sur les thermo-collantes
  • je n'ai pas réussi à décoller les étiquettes thermo-collantes

Retrouvez Séverine sur son blog : senou2717.over-blog.com

 

Stickerkid propose actuellement

une réduction de 10%

valable jusqu’à la fin septembre avec le code :

Stickerkid_mamanJN6

 

Et vous, les affaires de vos enfants, vous les marquez comment ?

FACEBOOK.jpg

TWITTER-copie-1.jpg

INSTAGRAM-copie-1.jpg

HELLOCOTON-copie-1.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Publié par Evelyne de Untibebe - dans TESTS
commenter cet article
23 juillet 2014 3 23 /07 /juillet /2014 08:00
On a vu Planes 2 au cinéma ! {CRITIQUE & AVIS}

#DisneySocialClub - On a vu Planes 2 au cinéma !  {CRITIQUE & AVIS} - ACTU BONS PLANS & SHOPPING

C'est en avant première et avec un peu de fièvre pour moi que nous avons découvert le dernier opus de ce dessin animé de Disney mettant en scène des avions forts sympathiques : Planes 2.

Moi, j'avoue, je n'avais vu que quelques extraits du premier... mais Minipuce, elle, connaissait déjà très bien le premier épisode des aventures de Dusty et elle était particulièrement impatiente de le découvrir. J'ai fait la bêtise de lui en parler deux semaines avant... C'est donc quotidiennement, pendant deux semaines, que j'ai du lui montrer sur le calendrier combien de dodos il restait avant la projection.. .et des dodos, il y en avait un paquet ! L'impatience était grandissante et il était de ce fait impossible pour moi de louper le coche. Même malade, je devais être au rendez-vous !

Nous avons donc assisté aux nouvelles aventures de Dusty dans PLANES 2 ! Ta ta taaaa !!!

Synopsis :

Dans le premier épisode, on découvre Dusty, un petit avion épandeur dont la mission est de pulvériser des insecticides sur les récoltes... Mais, très vite, son destin est bouleversé et devient un champion de vitesse.

Dans ce nouvel épisode, il apprend que son moteur est endommagé. Il doit se faire à l'idée de ne plus participer à aucune compétition aérienne. Mais voilà, il n'accepte pas sa nouvelle condition et, en essayant à nouveau une accélération, il devient responsable de l’embrasement de l’aéroport de Propwash Junction.

De fil en aiguille, il décide de prendre une nouvelle voie pour devenir pompier du ciel.

C'est ainsi qu'il se retrouve dans l'équipe des pompiers du ciel chargés de surveiller le parc national de Piston Peak. On découvre de nouveaux « avions-personnages » : l’hélicoptère de secours Blade Ranger, le bombardier d'eau Dipper, l’hélicoptère de transport Windlifter, l’ancien transporteur militaire Cabbie et toute une bande de véhicules tout-terrain surnommés les Para-feu.

Avec eux, une nouvelle aventure commence. Dusty découvre combien il est difficile d'être un pompier du ciel.


Notre avis :

Minipuce est restée scotchée devant le grand écran pendant toute la séance, n'en loupant pas une miette... la bouche entre-ouverte, buvant tous les dialogues, vivant l'histoire à fond... on peut dire qu'elle a aimé la séance... En témoignent d'ailleurs ses mots en sortant du cinéma : « c'était géMial maman ! ».

Pour ma part, j'ai trouvé le film très bien fait... les images parfaites et les détails époustouflants. C'est fou comme on s'en rend compte quand on est au cinéma ! Même un adulte ne s'ennuie pas devant ce film. Il y a de l'action et beaucoup d'émotions (presque trop pour moi qui ai eu envie de pleurer plusieurs fois). C'est un film familial en fait... un film que je conseille aux parents, comme aux enfants qu'ils soient filles ou garçons. Je le conseille même à ceux qui n'ont pas d'enfant mais qui ont envie de passer un bon moment.

Bon moi, je suis particulièrement fan des films d'animation mais celui-là n'a rien à envier aux grands films d'action... Il n'y a pas la violence de certains films ciblés pour un public adulte (je parle films d'action là...) mais il y a un soucis du détail tel qu'on imagine bien qu'un enfant ne saisi pas toutes les subtilités de ce film qui font que nous, les grands, nous l'apprécions avec des yeux de grands...

Mais c'est aussi l'occasion de retrouver un peu de naïveté pendant les quelques minutes que dure Planes 2.

Découvrez la bande annonce du film : 

-  Le film sort aujourd'hui, 23 juillet, en salles !  -

Rendez-vous en famille avec vos enfants (dès 3 ans, et même avant s'ils en sont capables) pour 1h24 de plaisir !

Et vous, Planes 2, vous comptez aller le voir ?

FACEBOOK.jpg

TWITTER-copie-1.jpg

INSTAGRAM-copie-1.jpg

HELLOCOTON-copie-1.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Publié par Evelyne de Untibebe - dans ACTU - BONS PLANS & SHOPPING
commenter cet article
22 juillet 2014 2 22 /07 /juillet /2014 08:00
Quand Minipuce se love dans la douceur de Little Giraffe {MODE ENFANT}+{CADEAU !}

J'ai découvert une luxueuse marque de vêtements et autres accessoires pour enfants. Une marque qui crée également de bien jolies choses pour les adultes aussi (heureusement !). Il s'agit de Little Giraffe. Tout ce qu'elle propose est d'une douceur à en tomber à la renverse ! Si si, je vous assure ! Je crois que je n'ai encore jamais trouvé de couvertures et autres accessoires aussi doux. 

Sans mentir, quand j'ai ouvert le colis reçu de Little Giraffe, ce fut un ravissement (et je n'en fais pas trop, promis !).

J'ai reçu une robe de chambre, une peluche et un doudou couverture. Faits de polymicrofibre, ils invitent tous aux caresses ! Et là, pendant que je vous parle, je regrette qu'Internet ne soit pas assez puissant pour vous permettre d'en caresser le tissu. 

Je ne peux que vous montrer par l'image toute la douceur et la tendresse qu'inspire cette marque.

* Minipuce et sa robe de chambre* 

Plus douce qu'un chat, la nouvelle robe de chambre Chenille rose pâle de ma Minipuce est un véritable bonheur tant elle appelle aux caresses. On n'a qu'une envie, l'enfiler ! Et d'ailleurs, moi, je l'ai fait. La robe de chambre est en taille 2-4 ans mais moi, l'adulte, j'ai pu l'enfiler. Bien évidemment elle est assez ridicule sur moi mais elle est tout de même assez large pour pouvoir être fermée sur mon corps. Bref, pour l'avoir essayée, je peux vous assurer qu'on y est douillettement enveloppé (à éviter cependant quand il fait chaud comme ces derniers jours !). Parfaite pour l'hiver, elle invite sans soucis au coocooning !

Une robe de chambre ultra-confortable que la marque a décliné en taille adulte. Le seul soucis avec cette marque, c'est qu'on a certainement vite fait d'y venir accro... et c'est le porte-monnaie qui souffre ensuite !

Dans sa robe de chambre, Minipuce y est comme dans un petit nuage cotonneux et voluptueux...

Le tissu "chenille" est bien épais et traduit de la qualité du produit. C'est un produit de luxe, je vous le rappelle. On le sent au toucher, on le voit à l'épaisseur du tissu utilisé et à la qualité de la fibre.

* Minipuce et ses accessoires* 

Little Giraffe habille les plus petits comme les un tout p'tit peu plus grands... de 0 à 24 mois. Mais la marque propose également d'adorables accessoires forcément indispensables à bébé : doudous, peluches, jolies couvertures, etc. Le tout est bien évidemment d'une douceur à tomber !

Attardons-nous sur la peluche Little G., une adorable giraffe à la bouille trop craquante. Dès que je l'ai vue, j'ai eu un véritable coup de coeur ! Et à peine reçue, elle a bien vite quitté mes mains pour trouver celles de Minipuce qui me demandait déjà : "c'est pour qui ça maman ?", espérant très certainement que ma réponse soit la suivante : "mais elle est pour toi cette jolie giraffe, voyons ma chéri !".

Adoptée d'office, Minipuce l'a caressée et disant "oh, elle est toute douce !"... Bien vu ma poulette ! Qui pourrait dire le contraire ? Personne et surtout pas moi.

Quand on sait qu'elle existe également en format géant, on s'imagine très vite se vautrer dedans tant il doit être agréable de se baigner dans sa douceur !

La première couverture Doudou Luxe New est tissée en chenille 100% polymicrofibre et est entourée de satin polyester imprimé de gros pois. Elle est bien évidemment toute douce, à l'image de tous les autres produits de la marque. Bien épaisse, elle est également très souple. Et comme elle n'est pas trop grande, elle permet à bébé de se promener avec cette mini couverture en guise de doudou sans trop le trainer partout (même si l'on sait qu'un doudou traine toujours quelque part !). Elle peut faire l'objet d'un magnifique cadeau de naissance tant sa qualité est clairement supérieure. On sent l'épaisseur du tissu et on voit d'office que le produit a été composé avec soin. 

Minipuce, elle, a décidé d'en faire une couverture pour doudou ! Voilà donc une autre utilisation possible ! Moi, en tous cas, tout ce que je sais aujourd'hui, c'est que je n'ai plus le droit d'y toucher. La couverture doudou a bel et bien été adoptée par ma fille !

Look Book :

La robe de chambre Chenille (rose) - Decobb.com - 67,40 €

La peluche Little G - Decobb.com - 59 €

La première couverture doudou Luxe new - Decobb.com - 55,50 €

 

LE JEU

*****

Pour jouer et tenter de gagner LA PREMIERE COUVERTURE DOUDOU LUXE NEW présentée dans cet article,

1/ Indiquez en commentaire que vous souhaitez participer au jeu et remplissez le formulaire de participation.

2/ Vous pouvez liker la page facebook de Untibebe

3/ Vous pouvez liker la page facebook de Little Giraffe France

4/ Vous pouvez partager cet article sur les réseaux sociaux, blogs, autres...

5/ Et même vous abonner à la newsletter du blog (en haut à gauche de cette page)

 

Jeu ouvert à la France Métropolitaine jusqu'au lundi 28  juillet, minuit.

 

Create your free online surveys with SurveyMonkey , the world's leading questionnaire tool.

FACEBOOK.jpg

TWITTER-copie-1.jpg

INSTAGRAM-copie-1.jpg

HELLOCOTON-copie-1.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

 

* Les autres baby-looks & kids-looks du mois *

 

En robes Zozos à Gogo chez Fashion Maman

Un look de grande chez Yeude

Un look Blazer-robe chez Mummy's Little Girl
Coocooning pour Minipuce chez Evelyne de Untibebe

Partager cet article

Publié par Evelyne de Untibebe - dans MODE
commenter cet article

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -