En ce moment sur instagram / qui blogue

Evelyne

Rédactrice "en chef" du blog

Delphine

Chroniqueuse "Cuisine"

en-ce-moment-su-instagram.jpg

Retrouvez le blog sur Instagram :@Untibebe

newsletter.jpg

rechercher-sur-le-blog

Copyright / ebuzzing

Extrait du code de la propriété intellectuelle

Article L335-2

Des peines encourues pour le non respect du droit d'auteur : Toute édition d'écrits de composition musicales, de dessins, de peinture ou toute autre production imprimée ou gravée en entier ou en partie, au mépris des lois et règlements relatifs à la propriété des auteurs, est une contrefaçon. toute contrefaçon est un délit La contrefaçon en France d'ouvrages publiés en France ou à l'étranger est punie de deux ans d'emprisonnement et de 300.000 euros d'amende seront punis des mêmes peines le débit, l'importation et l'exportation d'ouvrages contrefaits

Les articles portant ce sigle sont des articles sponsorisés ou présentant des produits offerts par une marque :

http://img.over-blog-kiwi.com/0/76/81/30/201309/ob_838550d463956942e8b7aaee971b2af2_copyright-r8851d9-1.gif

http://labs.ebuzzing.fr

Calcul du PageRank
Ebuzzing - Top des blogs - Famille
23 janvier 2015 5 23 /01 /janvier /2015 10:01
Cet héritage que nous laissons à nos enfants

Quand on décide de consulter un psy son réflexe est bien souvent le même... il va se mettre à farfouiller dans notre passé à la recherche de toutes ces choses qui nous ont marquées et qui ont fait ce que nous sommes aujourd'hui.
Autant dire que notre passé d'enfant nous a forgé, nous, adultes. Voilà qui laisse à penser que ce que nous faisons vivre aujourd'hui à nos enfants va potentiellement laisser des marques et avoir des conséquences sur leur avenir. Quel héritage laissons-nous à nos enfants ?

En consultant mon propre psy, j'ai réalisé à quel point mon enfance avait influencée ma façon d'être, ma façon d'agir au quotidien. Je suis craintive, je suis angoissé, je suis nerveuse, j'ai du mal à relativiser. Ce sont des héritages de mon passé. Ce sont des conséquences de ce que j'ai pu vivre à la maison quand j'étais petite. J'ai eu une enfance heureuse cependant, mais le comportement de mes parents, leur façon d'être aussi, ont eu, sans qu'ils n'en aient conscience, une influence prépondérante sur ma façon d'être une fois adulte. Cela peut bien évidemment, concerner aussi bien des choses positives que des choses négatives. Parce que notre héritage parental est fait d'un pack complet d'émotions, de schémas et d'autres héritages encore qui viennent d'un autre passé que nous n'avons pas forcément connu.
Moi même, je vais transmettre à mes filles une partie de moi, une partie de mon héritage aussi, elles prendront également une partie de leur papa, une partie de son héritage également et à tout cela s'ajoutera un dernier ingrédient : une partie qui leur est propre et qui fera la particularité de leur personne.

Parfois, l'héritage que je m'apprête à leur transmettre, et que je leur transmets déjà un peu, me fait peur. Je ne suis pas une criminelle, mais pour autant la nervosité que je ressens au quotidien, ce stress que je leur communique certainement sans le vouloir, cette angoisse de ne pas être à la hauteur, cette peur de ne pas réussir à affronter une épreuve, sont autant de choses que je souhaiterais ne pas leur communiquer. C'est sans doute peine perdue. Même si je fais beaucoup d'efforts pour changer, pour moins angoisser, je ne peux m'empêcher d'exprimer cette nervosité et de, parfois, laisser transparaître mes angoisses.

Alors, pour contrer tout ça, je fais au mieux et je joue un peu un rôle. Je me fait passer pour celle que je ne suis pas quand, par exemple, j'ai peur. Je veille à ne pas communiquer ma peur, pour ne pas les effrayer, pour les rendre peut-être un peu plus courageuses que ce que je ne suis aujourd'hui. Pour qu'elle soient, quelque part, une version améliorée de ma personne, voilà... des "minis moi" améliorés et bien différents de moi !

Mais au fond, je sais bien que j'aurais beau avoir conscience de tout cela, je ne pourrai empêcher la transmission de cet héritage émotionnel et psychologique... que je n'ai pas forcément envie de leur donner. Il y en aura forcément des traces.

Et vous, craignez-vous de transmettre un héritage émotionnel à vous enfants ou cela ne vous fait-il pas peur ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Publié par Untibébé - le blog maman - dans PSYCHOLOGIE EN FAMILLE... MAMAN...
commenter cet article
21 janvier 2015 3 21 /01 /janvier /2015 12:04
Les biscuits nounours aux amandes {RECETTE trop mignonne}

Pour ceux et celles qui me fréquentent sur Instagram (@untibebe) ou sur facebook, vous êtes certainement tombé nez à nez avec la photo d'adorables petits sablés en forme de nounours, tendant de leurs adorables petits bras une amande. Ce cadeau m'a été fait par ma petite soeur, Miss pat', quand elle est venue me rendre visite à Paris le week-end dernier.

Elle nous livre aujourd'hui sa délicieuse recette (je peux vous dire qu'ils ont été vite engloutis les nounours !).

Le mot de Miss Pat' :

Peut-être avez-vous déjà aperçu sur le net ces adorables petits oursons biscuits portant des fruits secs : amande, noix de cajou, noisette, etc... Cette idée nous viendrait d'une chef japonaise, Maa Tamagosan.

J'ai très vite eu envie de les réaliser... C'est ma grande soeur qui finalement m'a boostée à la réalisation de ces gentils oursons !  J'aime beaucoup confectionner des biscuits, surtout lorsqu'ils sont originaux et qu'ils plaisent particulièrement aux enfants. Attention toutefois ! L'amande entière ne conviendra pas aux plus petits (risque d'étouffement). Dégustez ces petites gourmandises avec les plus grands ou prenez-soin de retirer l'amande avant d'en faire goûter aux plus petits. 

J'ai choisi de parfumer ma première fournée d'oursons à la vanille. Sans beurre, sans lait, ils conviendront aux personnes allergiques au lactose.

Retrouvez également Miss Pat' sur son blog : cuisipat.canalblog.com
Et sur Facebook : Miss Pat' sur Facebook
*

Les biscuits nounours aux amandes

*

----- Les ingrédients -----

  • 200 g de farine de blé
    (ou un mélange de farine comme ici : 50 % blé, 50 % quinoa)
  • 90 g de sucre glace
  • 50 g d'huile de pépins de raisin 
  • 1 cuillère à café de vanille en poudre ou une gousse de vanille grattée
  • 1 oeuf
  • 1 pincée de sel non raffiné
  • des amandes entières ou autres oléagineux : 
    noix de cajou, noisettes, demi cerneaux de noix, etc... 

-----  La préparation -----

Préchauffer le four à 180°. 
Dans un bol,verser la farine, le sucre, la vanille et le sel. Ajouter les éléments humides : l'oeuf battu et l'huile. Malaxer la pâte. 
Ajouter un peu de farine si elle est trop humide. Si elle est trop sèche, ajouter un peu d'eau (attention, pas plus d'une cuillère à café). 
Etaler la pâte sur un plan de travail fariné ou un tapis en silicone. Façonner des biscuits à l'aide d'un emporte-pièce en forme de nounours. 
Faire les yeux et le nez (des petits trous) à l'aide d'un pique à apéritifs. 
Placer une amande au centre de l'ourson. Appuyer légèrement. Refermer les pâtes délicatement sur l'amande. 
 
 
Placer au frais pendant une demi-heure : c'est une étape facultatif mais elle permet de bien faire tenir en place les oursons et leurs amandes. Personnellement, je me suis passée de cette étape. 
Enfourner ensuite pour une dizaine de minutes. Surveiller la cuisson. Dès que les oursons commencent à dorer, retirer du four. Laisser refroidir avant de les retirer de la plaque. 
Déguster... ou les ranger dans une boîte métallique. 
 

 

Les biscuits nounours viendront-ils parfumer votre maison ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Publié par Untibébé - le blog maman - dans CUISINE MISS PAT DESSERT
commenter cet article
20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 13:35

Depuis que je suis maman, et je suis certainement loin d'être la seule dans ce cas (d'ailleurs, je me demande si une seule maman a déjà eu la chance de ne pas connaître ça), je suis sans cesse jugée. Je l'étais très certainement avant mais, visibilement, pas autant que maintenant. A croire que ma vie n'intéresse pas que moi mais un nombre considérable de personnes qui, en réalité, n'ont pas à mettre leur grain de sel dans ma vie...

Cela va bientôt faire 4 ans que je suis maman, alors j'en ai entendu de toutes sortes... sur ma façon bien à moi d'allaiter, sur ma façon de faire avec mes filles, sur ma position en tant que maman, sur ma façon de cuisiner, sur ce que je donne à manger à mes filles, sur ma façon de les soigner, ou encore sur ma façon de les habiller... et, bien évidemment, j'en passe un bon paquet.... parce qu'il faut bien le dire, tout est devenu prétexte à critique. Et, c'est bien simple, depuis que je suis maman, j'ai dû apprendre à esquiver les critiques qui viennent de toutes parts et même de là où je ne m'y attendais pas.

Qui critique ? Tout le monde... oui, tout le monde se permet de critiquer ou de balancer une pique bien placée, de contredire tes propos tout en te faisant passer pour une incapable. Bien évidemment, je parle au féminin mais je pense que les papas ont eux aussi droit à leur dose de critiques.

Quand je dis que "tout le monde" critique, je parle vraiment de "tout le monde" : la famille, les amis,... et même les étrangers. J'ai déjà eu plusieurs fois l'occasion d'être interpelée par un petit vieux ou une petite vieille (je ne sais pas pourquoi mais ce sont souvent des petits vieux qui m'interpèlent...). Sous couvert de gentillesse, bien souvent, ils ne manquent pas de souligner ton incompétence et ton ignorance, toi qui ne connait encore rien à la vie (quoi qu'à 35 ans, j'ai déjà vécu quelques trucs), toi qui n'hésite pas à mettre bébé au vent tandis que toi tu te couvres de plusieurs épaisseurs, toi qui ne pense pas à son confort et à son bien-être, toi qui ne devrait pas le porter en porte-bébé (ça l'étoufferait parait-il), toi qui ne devrait pas le promener en poussette et lui faire profiter des gaz d'échappement des voitures ou toi qui devrait penser à donner à manger à ton gosse parce qu'il braille (et casse les oreilles des autres...) alors que tu viens de le gaver..... Bref, les gens critiquent sans savoir, sans oublier de te faire passer pour la plus grande quiche sans cervelle que la Terre n'ait jamais portée !

Et il n'y a pas que dans la vie réelle que ça critique... en virtuel c'est pareil... et pour un peu que tu t'exposes, que tu exposes ta vie comme je le fais, t'es foutu(e) ! Parce qu'en fait, en virtuel, c'est pire. Sous couvert de pseudo ou simplement grâce à cet écran qui joue les boucliers, il est devenu très facile de critiquer ceux que l'on ne connait pas vraiment. On chope des bribes de  vie à travers les photos qu'ils exposent et là, ça y est, on te juge. Et parfois, je trouve ça lourd. Je sais qu'un gamin qui grimpe sur un four ce n'est pas sécure... loin de là. C'est bien un truc à ne pas faire. Bon, il est arrivé une fois que La Minuscule décide d'escalader le Mont Cuisinière... Ce n'est arrivé qu'une fois. La demoiselle a été sommée de descendre en lui expliquant bien que c'était interdit. Elle n'a plus tenté l'expérience depuis. Mais voilà, j'ai eu le temps de prendre la photo et d'immortaliser ce moment un peu hors norme et de le placarder dans ma galerie Instagram #LesBetisesDeLaMinuscule. Là, forcément, on m'a dit que c'était dangereux... comme si, pauvre cloche que je suis, je n'en avais pas conscience, comme si je la laissais escalader fours et autres objets dangereux de notre appartement à longueur de journée.

Il y a eu aussi des réflexions sur les photos qui représentent mes puces jouant avec l'ipad. là encore j'ai eu des critiques du genre "il y a d'autres jeux pour occuper les enfants quand même"... comme si mes filles passaient le plus clair de leur temps devant l'écran de l'ipad... ce qui n'est pas le cas puisque je ne leur laisse cet accès que ponctuellement et de façon surveillée. Les applications utilisées par Minipuce ont toutes été "validées" par mes soins et ont un intérêt éducatif à mes yeux.

Bref, ce ne sont là que des exemples mais je trouve parfois épuisant, énervant, agaçant, de recevoir des commentaires acerbes et critiques (dans le mauvais sens du terme) de personnes que je ne connais même pas, qui n'ont pas à guider ma conduite et ma façon d'élever mes filles. Il en est de même avec mes proches alors je ne vois pas pourquoi je devrais accepter ce type de critiques de la part d'inconnus sous prétexte que je mets des bribes de ma vie, des instants de vie, en scène sur la toile.

J'ai répondu très gentiment à ces remarques. Parce que je suis trop gentille (peut-être trop bonne... trop conne aussi...). On me le dit souvent et j'en deviens quiche, c'est clair. Mais comme je l'ai déjà dit, je ne suis pas une fille à conflit. Malgré tout, je suis blessée par les remarques qui ne cessent de fuser de part et d'autre... J'aimerais que les gens soient moins amères et moins donneurs de leçons.

Et vous, comment vivez-vous les critiques de ceux qui vous entourent ?

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Publié par Untibébé - le blog maman - dans MAMAN...
commenter cet article
19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 09:00
Bah virez le pyjama de grand-mère !!! Allaitez sexy ! {TEST} by Marion

Je n'ai pas beaucoup allaité. Pour autant, j'ai quand même porté des sous-vêtements adaptés à la "discipline". Je n'ai pas allaité de façon traditionnelle. Je tirais mon lait et il était bien plus pratique d'avoir des sous-vêtements et vêtements qui ne m'obligent pas à me déshabiller...
Et j'ai donc eu des sous-vêtement d'allaitement... très moches ! Bon, au départ, ils n'avaient rien de repoussant mais il n'était pas non plus très attirants. Mon chéri a eu vite fait de désigner ma lingerie de lingerie de grand-mère !
Avec le temps, ça ne s'est pas arrangé. Les élastiques se sont vite distendus et les lavages n'ont rien fait pour améliorer leur situation...
Pourtant, il existe de la jolie lingerie pour les femmes enceintes et les mamans allaitantes. Moi, j'avais du mal à me persuader que je pouvais être désirable enceinte ou après ma grossesse. Alors je n'ai jamais fait d'effort. Aujourd'hui je le regrette et je me dis que j'aurais pu me tourner vers des marques comme Billet Doux qui propose des jolies collections adaptées aux femmes enceintes et aux mamans allaitantes à des prix raisonnables.

Pour me faire une idée de la qualité des produits de cette marque, j'ai envoyé Marion en éclaireur, dans le cadre de mon programme parents testeurs.

 

Le test de Marion

***

"Depuis mon accouchement à la fin du mois d'avril, j'avoue que j'ai beaucoup de mal à concilier ma vie de maman et ma vie de femme. Les achats c'est surtout pour mon baby choux et le temps aussi.

Alors quand je suis allée à la poste, quelques jours avant Noël, pour chercher un paquet rien que pour moi, j'ai eu l'impression d'être une petite fille le jour de Noël!! 
En ouvrant le colis j'avais un gentil petit mot de la marque et la nuisette, emballée dans un papier de soie tout rose. En plus d'expédier rapidement leurs produits, le fait d'ajouter un joli paquet ne gâche rien au plaisir.
 
 
En découvrant la nuisette , je l'ai trouvée tout de suite très soyeuse et le tissu, plutôt épais, avait l'air agréable à porter; la petite étiquette coton bio ajoute un plus pour la maman fan de bio que je suis. La dentelle et les petits nœuds sont solidement cousus et en quantité suffisante pour être sexy sans être vulgaire.
Sur la jambe, une ouverture bordée de dentelle qui, quand la nuisette est sur cintre paraît juste mignonne mais une fois portée apporte une réelle plus-value à la nuisette.
Enfilée, elle est agréable à porter mais assez moulante, surtout au niveau de la poitrine ( quand on allaite la poitrine est plus importante et les proportions laissent croire que cette nuisette n'est pas coupée pour les femmes allaitantes mais plutôt comme un vêtement classique).
La nuisette est présentée comme une "nuisette de maternité" mais ne peut à mon sens pas être mise en étant enceinte car très près du corps (dommage, on achète rarement des vêtements uniquement pour l'allaitement mais plutôt des vêtements de grossesse qui s'adaptent ensuite à l'allaitement surtout qu'il faut un certain temps pour récupérer un ventre pseudo plat et que le pourcentage de femmes faisant un allaitement long est faible).
 
 
Autre petit bémol, ce coloris est transparent malgré l'épaisseur et le dos de la nuisette est un peu court alors quand on a les fesses un peu rebondies ça remonte!!
Le tour de sein pour l'allaitement est de bonne taille et s'ouvre facilement avec deux doigts (ce qui est pratique quand on a un bébé affamé dans les bras!!). Il ne gène pas du tout le bébé pendant la tété car l'auréole du sein est bien dégagée.
Mon baby choux a aimé jouer avec le petit nœud rose pendant son repas. 
Au moment du coucher, il a apprécié le contact du tissus et la peau de sa maman sur sa petite joue quand il s'est blotti tout contre moi (et oui il était plus habitué aux pyjamas de grands mères alors la peau qui dépasse c'était pas trop ça!!)
 
 
Pendant la nuit, la nuisette était confortable, par contre le décolleté sexy c'est bien mais le matin on se retrouve les seins à l'air car trop échancré pour une poitrine qui se remplit dans la nuit. Le gros point positif en revanche est qu'elle sèche rapidement et c'est très pratique s'il y a des fuites de lait dans la nuit.
Avant de donner l'avis de Monsieur, je trouve très dommage de faire une nuisette de maternité qui se lave à 30°C, séparément. Comme si on avait le temps avec un bébé de laver les vêtements un à un et de plus à 30°C; quand on a un enfant qui régurgite comme le mien, ça ne suffit pas à faire partir les tâches.
Pour finir, parce que c'est important aussi quand on achète ce genre de produit, Monsieur a adoré cette nuisette, il l'a trouve douce, il aime le décolleté et l'ouverture sur la jambe et est content d'avoir retrouvé sa femme!!!"
Au vu de ce test, il faut sans doute veiller à prendre une taille supplémentaire si l'on souhaite porter ce vêtement durant la grossesse. Le tissu reste cependant extensible. Reste à voir si l'on accepte de porter des vêtements près du corps ou non en étant enceinte.
 
 

Et vous, porter une nuisette "sexy" enceinte ou en allaitant, ça vous plait/plairait ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Publié par Untibébé - le blog maman - dans MODE GROSSESSE
commenter cet article
16 janvier 2015 5 16 /01 /janvier /2015 09:15
Le plus beau cadeau de Noël de ma vie... {REVELATION INSIDE}

Je n’ai pas encore pris le temps de vous parler de mon Noël 2014. Ma pause « bloguesque » de fin d’année et les derniers événements ne m’ont pas permis de le faire. Pourtant, cela fait un bon bout de temps que j’ai envie de vous en parler et de partager avec vous ce beau moment de ma vie.
Noël est toujours une date très attendue. En dehors des présents qui sont faits, c’est pour moi l’occasion de savourer une ambiance toute particulière et d’apprécier la magie que tout cela m’inspire. Même si j’avoue que, cette année, les préparatifs de Noël ont eu moins de saveur (la faute au temps et à la fatigue sans doute), je ne peux m’empêcher de me dire que ce Noël a été l’écrin de mon plus beau cadeau.

Cette année, nous avons passé Noël chez mes beaux-parents. Le 26, nous prenions déjà la route pour retrouver mes parents, mon frère et ma sœur (avec leurs familles).

Le 24 décembre au soir, une fois que les filles ont été couchées, nous, les adultes, nous avons disposé sous le sapin les cadeaux que nous avions pris soin de cacher jusque là. Des cadeaux qui leur étaient destinés, des cadeaux que nous destinions aussi aux adultes. Les filles semblaient particulièrement gâtées.

Mon Homme a sorti un cadeau de sa planque. Il a cherché le meilleur endroit pour le déposer tant son contenu, d’après ses propos, semblait fragile. Ce paquet m’était destiné. Déjà, je balisais… Voilà que Monsieur avait choisi un truc fragile pour moi, la maladroite de service. Je commençais déjà à me demander s’il me connaissait bien ! En tous cas, il avait réussi à m’intriguer et il me tardait d’être au lendemain pour en découvrir le contenu. Lui, en tous cas, était très impatient de me voir ouvrir ce paquet…

Le 25 décembre, l’heure était venue d’ouvrir les cadeaux ! Minipuce était impatiente ! Une fois sa tatie levée, tout le monde était prêt à découvrir ce que « le Père-Noël » avait déposé à notre attention.

Minipuce poussait des « hoooo » et des « whaaaooo » tandis que la Minuscule piétinait sur place, impatiente de découvrir ce que cachaient les papiers cadeaux.

J’ai eu de bien jolis présents : un pull, une paire de boucle d’oreille et un bracelet assorti, un beau foulard comme j’aime, des verres à vin géants (mon kiff du moment !)… et ce paquet…

L’Homme m’a tendu le paquet. J’aurais dû le photographier. Il l’avait emballé lui-même et ce n’était pas une grande réussite. Mais il avait fait l’effort de le faire, pour moi. Il s’est excuse pour ça et ça m’a fait sourire, et même rire un peu !

J’ai ouvert le paquet et je me suis trouvée face à une enveloppe. J’ai ouvert l’enveloppe à l’intérieur de laquelle se cachait une carte. J’ai ouvert la carte et j’ai lu…

Tandis que j’avançais dans ma lecture, mon cœur se mettait à palpiter de plus en plus fort. J’avais l’impression d’être dans une bulle. Je n’entendais plus ce qui se disait autour de moi… Ce que je lisais était beau… trop beau presque… Ces mots, qui avaient été couchés là, venaient de lui, exprimaient ses sentiments, remettant quelques points en place… Il m’a dit son amour pour moi, son désir de partager sa vie avec lui pendant longtemps encore. Il m’a remercié de lui avoir donné deux adorables petites filles et d’avoir changé sa vie…

La carte m’invitait à ouvrir la boite qui l’accompagnait… une jolie boite rouge… Je n’osais l’ouvrir tant ce moment me semblait important… Je ne savais pas vraiment ce que j’allais y trouver mais la carte m’avait déjà mis sur la piste de sa signification. Des anneaux et une longue robe blanche ornait cette carte… et ces mots de mon chéri qui m’expliquait qu’il n’avait jamais été opposé au mariage comme il le laissait entendre…

J’ai ouvert la boite… A l’intérieur, une magnifique boule de Noël posée sur un nid de fausse neige. A l’intérieur, ces mots « Veux-tu m’épouser ? ».

Mon cœur s’est mis à battre à tout rompre… Mes mains tremblaient et mes yeux s’humidifiant dangereusement. Je n’y croyais pas… Il me demandait en mariage !

Une voix m’appelait de façon insistante. Minipuce voulait attirer mon attention sur un cadeau qu’elle venait d’ouvrir : un aquarium et une Magic Sirène… « He maman, regarde, c’est comme ma sirèèèèèène !!!! »… J’ai souri en acquiesçant…

Je me suis mise à pleurer (pas le choix, c’était trop beau !). Je me suis tournée vers mon chéri,… il m’a prise dans ses bras et j’ai pleuré de bonheur en lui disant « J’ai bien envie de dire oui ! » avec un gros sourire…

Autour de nous, ses parents et sa sœur, qui venaient de tout comprendre, nous observaient. Sa maman n’a pu s’empêcher de pleurer quand elle a pu lire la carte à son tour…

Pour Noël, j’ai reçu le plus beau des cadeaux : une demande en mariage !

Moi qui me plaignais de ne pas pouvoir dire « mon mari » dans un article du mois de septembre dernier… j’ai vu mon souhait exhaussé de la plus jolie manière qu’il soit.

Bref, je vais me marier !!!!!!

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Publié par Untibébé - le blog maman - dans MARIAGE EN FAMILLE... femme
commenter cet article

  • Cet héritage que nous laissons à nos enfants
    Quand on décide de consulter un psy son réflexe est bien souvent le même... il va se mettre à farfouiller dans notre passé à la recherche de toutes ces choses qui nous ont marquées et qui ont fait ce que nous sommes aujourd'hui. Autant dire que notre...
  • Les biscuits nounours aux amandes {RECETTE trop mignonne}
    Pour ceux et celles qui me fréquentent sur Instagram (@untibebe) ou sur facebook, vous êtes certainement tombé nez à nez avec la photo d'adorables petits sablés en forme de nounours, tendant de leurs adorables petits bras une amande. Ce cadeau m'a été...
  • Bouh ! c'est pas biiiieeeen !
    Depuis que je suis maman, et je suis certainement loin d'être la seule dans ce cas (d'ailleurs, je me demande si une seule maman a déjà eu la chance de ne pas connaître ça), je suis sans cesse jugée. Je l'étais très certainement avant mais, visibilement,...
  • Bah virez le pyjama de grand-mère !!! Allaitez sexy ! {TEST} by Marion
    Je n'ai pas beaucoup allaité. Pour autant, j'ai quand même porté des sous-vêtements adaptés à la "discipline". Je n'ai pas allaité de façon traditionnelle. Je tirais mon lait et il était bien plus pratique d'avoir des sous-vêtements et vêtements qui ne...
Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -