En ce moment sur instagram

Evelyne

Rédactrice "en chef" du blog

Delphine

Chroniqueuse "Cuisine"

en-ce-moment-su-instagram.jpg

newsletter.jpg

rechercher-sur-le-blog

Copyright / ebuzzing

Extrait du code de la propriété intellectuelle

 

Article L335-2

Des peines encourues pour le non respect du droit d'auteur : Toute édition d'écrits de composition musicales, de dessins, de peinture ou toute autre production imprimée ou gravée en entier ou en partie, au mépris des lois et règlements relatifs à la propriété des auteurs, est une contrefaçon. toute contrefaçon est un délit La contrefaçon en France d'ouvrages publiés en France ou à l étranger est punie de deux ans d'emprisonnement et de 300.000 euros d'amende seront punis des mêmes peines le débit, l'importation et l'exportation d'ouvrages contrefaits

http://img.over-blog-kiwi.com/0/76/81/30/201309/ob_838550d463956942e8b7aaee971b2af2_copyright-r8851d9-1.gif

http://labs.ebuzzing.fr

 
 
Les articles portant ce sigle sont des articles sponsorisés
ou présentant des produits offerts par une marque :
 

 

 

 

7 août 2014 4 07 /08 /août /2014 12:09
Flash info : Recrutement Équipe We Love Prema !

Je suis en vacances... Oui, j'ai promis de faire une pause mais quand on est blogueuse, force est de constater que l'on n'est jamais vraiment en pause...

J’ai la joie aujourd’hui de vous annoncer le lancement de l’opération «We love préma» née de la collaboration de Mont Roucous, de VertBaudet et de l’association SOS Préma.

8 villes de France seront en compétition dès la rentrée : Paris, Lyon, Nantes, Marseille, Lille, Toulouse, Strasbourg et Bordeaux.

10 blogueurs par région (soit 80 au total) dont je fais partie, sont chargés de constituer une équipe pour offrir un maximum de bodies aux services de néonatalogie et de parler de la prématurité.

Je suis à la recherche de 10 papas ou mamans habitant Paris ou l'Ile de France.
 

La mission: customiser et collecter le maximum de bodies !

Les 3 équipes qui auront collecté le plus grand nombre de bodies seront désignées gagnantes et seront conviées à une remise de prix (cadeau à la clé donc !).

Si vous n'êtes pas sur Paris mais souhaitez quand même participer à cette aventure, je vous invite à envoyer directement vos petits bodies personnalisé à SOS Préma. C'est le moment d'être créatifs !

Respectez seulement ces critères de sécurité et de confort pour les bébés prématurés :

- le body doit être 100% coton (pas de couleur imposée : lâchez vous !)

- pas d’étiquette à l’intérieur du body.

- pas de body passant par la tête.

- pas de bouton ou ruban : tout objet pouvant se détacher et être avalé.

- rien en relief sur le dos du body pour ne pas gêner bébé.

- les matériaux utilisés devront être adaptés à bébé et lavables en machine.

 

Les bodies sont à envoyer à cette adresse :

SOS PREMA « OP We Love Prema »

Team Untibébé

32 Rue du Chemin Vert
92100 BOULOGNE- BILLANCOURT

Pour faire partie de mon équipe de 10 parents Île de France, envoyez votre candidature sur untibebe@yahoo.fr et pas ailleurs. Plus facile pour moi de retrouver TOUS vos messages.

Des bises !

Allez, moi, je retourne sur la plage ^^

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Publié par Evelyne de Untibebe - dans ACTU - BONS PLANS & SHOPPING
commenter cet article
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 21:00
Quand vient le temps de souffler...

Voilà maintenant plus de 4 ans que je blogue quasi en non-stop... au point d'en être arrivée à penser "blog" au quotidien. Mon cerveau est devenu une machine à écrire. La moindre de mes actions de maman est devenue prétexte à article.
La nuit, parfois, il m'arrive de penser à ces mots qui finiront sur mon blog le lendemain ou dans la semaine.
La liste de sujets à traiter est telle que j'en suis venue à me faire un planning pour gérer tout ça.


Le temps consacré à mon blog est considérable.
Le matin, en quittant la maison, n'attrape mon téléphone et je tape. Le but étant d'avoir fini mon article en arrivant au bureau. Parfois ça ne suffit pas. Alors une fois au travail, j'attends la pause du repas avec impatience.
J'ai pris pour habitude de déjeuner seule, mon Bento avec moi, pour pouvoir "travailler" sur mon blog... que ce soit pour répondre aux mails, pour écrire ou pour m'organiser. Le soir, en quittant le boulot, mon téléphone redevient mon secrétaire et, ensemble, nous faisons le point sur les mails, nous consultons les derniers mails, les dernières publications sur Facebook, Twitter et Instagram.
Le soir, je limite mes activités pour passer du temps avec ma famille et pour m'occuper de la maison (c'est beau de faire mumuse sur un ordi mais si c'est pour vivre dans une porcherie, non merci !).
La journée, même si je travaille, mon cerveau a bien du mal à ne pas penser blog je vous assure ! C'est devenu une drogue et, comme beaucoup de drogues, cette drogue me bouffe !

Mes journées sont un marathon "bloguesque" et j'aime ça... Quoi que parfois je ne dirais pas non pour un peu de repos. En fait, je peux vous avouer maintenant que je sature. Ce que j'aimerais ? Avoir ma journée pour bosser sur mon blog et vivre le reste de ma vie normalement. Mais voilà, je serais bien pauvre si c'était le cas.
Alors voilà, du coup, j'ai une activité professionnelle à temps plein et j'ai une activité qui me prend presque autant de temps à côté.
Difficile de garder le rythme très très longtemps !

 

Ma psy m'a fait comprendre que ce blog prenait une place vraiment trop importante dans ma vie. C'est vrai... mais je ne voulais pas me l'avouer. Parfois, il m'étouffe... mais là encore je ne voulais pas me l'avouer.
Mais je ne suis pas prête à le lâcher ! Non... Comme je vous l'ai dit c'est ma drogue : j'ai besoin d'écrire, c'est un fait... mais j'ai besoin de vous aussi, vous qui me lisez. J'aime la relation que vous avons tissée. J'aime vous parler, me livrer à vous, vous lire dans vos commentaires... J'aime ça...

Aujourd'hui, pourtant, je vais faire une pause parce que mon corps me le demande (le pauvre, il n'en peut plus de me supporter, moi, la blogueuse !). Je pars en vacances demain matin. À compter de ce moment, mon blog sera également en vacances... pour 3 ou 4 semaines. Je ne sais pas exactement quand je vais reprendre mais je sais qu'à la rentrée je serais là !
Je changerai peut-être certaines choses... Mais pour l'heure ce n'est pas le sujet. Je pars en vacances et mon blog va se reposer !

Vous pouvez toujours suivre mes vacances en photos sur Instagram (@Untibebe) ou sur la page Facebook du blog : Untibebe Le Blog parce que ça, j'aurai du mal à cesser de le faire !

Passez tous un très beau mois d'août.
Je vous embrasse vous qui me lisez régulièrement, une fois de temps en temps... ou pour la première fois :-)

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Publié par Evelyne de Untibebe - dans FEMME...
commenter cet article
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 10:46
Les formidables ombres articulées testées et approuvées par Amélie {TEST & AVIS}

Pendant les vacances, l'une des préoccupations des parents est bien souvent de savoir comment occuper leurs enfants à moindre prix... surtout quand le soleil a décidé de bouder ou de jouer à cache-cache avec les nuages.

On sort alors crayons de couleurs, cahiers, jeux de société... ou on opte pour la solution de facilité : un bon vieux Disney...

Pour changer, je vous propose de découvrir une activité à partager en famille : racontez des histoires formidables à vos enfants... à travers un petit spectacle dont ils se souviendront longtemps. 

Découvrez aujourd'hui COCO D’EN HAUT© et préparez un spectacle digne de son nom à vos bouts de chou qui, j'en suis sûre, classeront ce moment dans la case "beaux souvenirs" de leur cerveau ! 

Pour vous expliquer la marche à suivre, je vous invite à lire le test d'Amélie qui a pu découvrir avec sa fille les formidables ombres articulées de COCO D’EN HAUT© grace à mon programme parents testeurs !

 

 

Au départ de la jolie histoire de COCO D’EN HAUT©, il y a Laurence Villerot, scénographe depuis 19 ans. Elle crée des décors pour le théâtre et pour l'opéra, des décors et des mises en scène aussi bien destinées au adultes qu'aux plus petits. Au fil du temps, l'idée de COCO D’EN HAUT© a germée dans son esprit pour faire entrer dans tous les foyer le spectacle ! Laurence, en grande passionnée des ombres chinoises, a voulu s'inspirer de cet art pour le mettre en scène et le rendre accessible à tous.

 

 

**********************************

Le test d'Amélie

 

Quand j’étais petite, les dessins animés avec des ombres chinoises m’impressionnaient. A la fois elles me faisaient peur, mais elles m’intriguaient aussi. Et puis, j’ai grandi et je suis devenue une adulte qui avant de devenir maman racontait des histoires dans une bibliothèque. L’imaginaire c’est chouette et quand on a la chance d’avoir des supports, ça aide. Je n’ai pas eu au cours de mon travail, la chance de voir en vrai des ombres chinoises. Alors quand on m’a proposé le test pour la marque COCO D’EN HAUT, je me suis dit YOUPIIIIII !!
Quand j’ai reçu le colis, j’étais super impatiente. Ma fille a voulu sauter dessus : NON NON, c’est à maman.
Déjà, les ombres sont dans une enveloppe kraft, où toute la présentation et le montage des ombres sont imprimés dessus. Bon point, comme ça il n’y a pas 36000 notices à se balader et c’est plus écologique. Cette enveloppe, c’est comme si tu recevais un message secret, une mission ou une invitation à entrer dans une aventure.

Ma fille et moi étions impatientes d’ouvrir notre trésor. Ce qui est chouette, c’est que les silhouettes sont prédécoupées sur un seul carton. Je précise qu’il y en a deux par enveloppe. Là encore, gain de papier, de place…. package bien réfléchi.
Donc on a juste à appuyer un peu sur le carton pour que les silhouettes se détachent. Nous avons reçu le dragon et le chevalier.

Il suffit de lire les instructions au dos de l’enveloppe. Et voila notre première ombre s’anime.
Le principe : la partie articulée de la silhouette est attachée au corps via une toute petite attache parisienne (fournie). Ensuite on colle deux scratchs aux endroits indiqués (pas besoin de colle, ils sont déjà encollés). Il nous reste à scratcher les 2 baguettes en bois livrées dans l’enveloppe et déjà scratchées (une baguette pour le corps, l’autre pour la partie articulée).
Et voila le chevalier est prêt à combattre le dragon.

Les baguettes permettent d’orienter nos ombres de différentes manières. Attention quand on les déscratche, il faut y aller doucement, les ombres sont en carton.
Maman, allez, on joue !!!

Ce que j’ai trouvé chouette avec ce produit, c’est qu’on peut s’en servir à la fois de jeu, mais aussi de support pour les histoires. Et ça change du livre.
Au début, je me suis dit : deux ombres chinoises, ce n’est pas beaucoup pour jouer ou inventer, on va vite faire le tour. Et puis au final, il faut apprendre à les maitriser et on n’a pas non plus 10 mains, donc c’est suffisant pour débuter.


 

Et puis on peut très vite commander d’autres ombres. L’enveloppe coute 6,50€. Pour voir les autres modèles c’est ici : http://cocodenhaut.com/5-les-formidables
Pour les enfants âgés de 6 à 10, je trouve que c’est le bon plan pour faire un cadeau un peu différent et original. Ces ombres chinoises sont super pour imaginer, voyager, inventer, créer,  partager.
Je trouve ça génial, je suis super emballée et pense m’en procurer d’autre rapidement et surtout en offrir.
Je dirais au final que « les formidables ombres » est un simple petit jeu en carton permettant d’imaginer de grandes choses.

 

Et vous, prêts pour le spectacle ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Publié par Evelyne de Untibebe - dans TESTS PARENTS TESTEURS
commenter cet article
1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 13:00
Louer une poussette Yoyo de Babyzen pour les vacances avec Baby'Tems, location de matériel pour bébé {TEST & AVIS}

Les vacances, voilà bien un sujet d'actualité... pour certains elles sont finies, pour d'autres, elles vont commencer. Le temps, en tous cas, invite au farniente et parfois à la réflexion...

Cet article s'adresse à tous ceux qui ont encore quelques petits détails à régler pour organiser leurs vacances. A la veille du départ, il y a parfois des petites choses à mettre au point...

Quand on voyage avec des petits, il y a bien souvent tout un tas de trucs à embarquer. Heureusement, un service de location comme Baby'Tems existent et nous facilitent la vie, nous les parents.

Baby'Tems s’adresse à tous les parents, qu'ils soient français, étrangers, en vacances ou pas... aux grands-parents, amis, professionnels du tourisme... bref à toutes les personnes qui, un jour où l'autre, ont besoin de matériel de puériculture, de jeux pour enfants, transats, barrières de sécurité, chaise-haute... que sais-je ?

Quand on a un besoin ponctuel en produit de puériculture, il est plus simple et moins cher de louer plutôt que d'acheter !

A travers le test de Mehdi, papa d'une adorable petite fille de 18 mois, vous allez voir à quel point il est facile de louer avec Baby'Tems des produits neufs ou à peine utilisés, propre et nettoyés avec des produits utilisés en crèche.

Je vous laisse donc découvrir le premier test effectué par un papa dans mon programme parents testeurs : Mehdi a testé "louer une poussette Yoyo de Babyzen pour les vacances" et a ainsi bénéficié de tous les services offerts par Baby'tems (location, livraison et reprise du matériel)...

 

Notez que la poussette Yoyo n'est disponible en location que chez Baby'Tems actuellement (je ne vous mens pas, j'ai fait mon enquête !)

*

 

**********************************

Le test de Mehdi

Location de poussette pour des vacances zen avec Bébé

 

La location de voitures est démodée : place à la location de poussettes

Imaginez de premières vacances à l’étranger pour un couple et son bébé de 18 mois : on songe (Papa songe) aux plaisirs d’un tel dépaysement en famille et à l’exotisme joyeux de la découverte d’un monde enchanteur pour son enfant : une terre nouvelle appelée « sable », une baignoire géante dénommée « mer »…bref la carte postale-cliché d’une fiction (trop) bien écrite.

Oui, mais… On (Papa, encore) imagine difficilement à quel point la préparation peut s’avérer primordiale. En effet, ne pas mésestimez le poids, le nombre, et la variété des besoins et objets destinés à « bébé »…vêtements, changes, jouets, nourriture, kits de toilette et de soins, … « bébé » est un VIP « first classe » qui mérite de voyager l’esprit léger, mais les valises pleines !

OK. Avec un peu d’organisation, le tout est surmontable. Maman a son diplôme d’architecte en puériculture. Elle maîtrise.

Mais quid du transport de bébé ? On s’encombre d’une poussette bien lourde, bien large ? On s’interroge donc.

Et une solution apparaît. Suggestion faite par la bloggeuse en chef.

Pourquoi ne pas louer une poussette… Louer une poussette ? Oui, louer une poussette, la « quechua » des poussettes, la bien nommée « Yoyo de Babyzen ». Réputée pour sa fonction « kit mains libres » (ou presque), cette poussette conçue pour les voyages en avion, et dimensionnée pour être placée en cabine, nous est proposée par Baby'tems, jeune société spécialisée dans la location de véhicules pour bébé. Utilitaire donc.

Une solution pratique et avantageuse

La veille de notre départ, la commerciale se déplace à notre domicile pour déposer le matériel. Elle sera aussi récupérée à domicile, le lendemain de notre retour. Un matériel quasi-neuf nous est proposé, démonstration à l’appui. La prise en main est simple ; poussette « tactile », légère, et incontestablement pratique pour le voyage. Elle est aussi livrée avec son ombrelle et sa capote.

Nous sommes enthousiastes. Seul bémol aimablement spécifié par la commerciale Babytem’s : certaines compagnies aériennes n’autorisent pas le placement en cabine de la Yoyo. Il se peut donc que la poussette voyage seule en soute. Risque accepté.

Notre voyage s’effectue via la compagnie Transavia. A l’enregistrement des bagages, un matin de juillet à Orly,  le verdict tombe, malheureusement : la poussette doit voyager en soute. Dommage.

Nous la récupérons donc, à notre arrivée, avec l’ensemble de nos bagages. Dépliage express (5 secondes, à peine), on installe bébé et filons vers notre bus de transfert pour l’hôtel. Le geste inverse s’effectue aussi rapidement pour placer la poussette dans le coffre du bus. Le gain de temps n’est pas négligeable.

Il ne manque qu’une fonction éjectable pour que bébé saute dans les bras de Papa ou Maman pour éviter de se baisser et libérer bébé.

Sur place, Papa et Maman usent et abusent de la fonctionnalité première de la Yoyo. Pliée, elle assure un gain de place dans la chambre d’hôtel, se révèle pratique au restaurant, en taxi, à la plage, au bord de la piscine. Suffisamment confortable aussi pour « bébé » qui ne s’est pas plainte d’un manque de place ou de confort.

Cette poussette porte bien son nom. C’est un Yoyo.

Merci Baby'tems. Expérience à renouveler.

 

Au final, un plus pour vos déplacements avec « bébé »

En résumé, partir en vacances avec sa propre poussette est possible : elle peut être saisie à l’enregistrement des bagages, ou autorisée jusqu’à la montée dans l’avion.

Si les bagages à main sont limités, la question du recours à la Yoyo de Babyzen se pose, c’est certain.

Mais, la différence majeure avec les poussettes « classiques » est que la Yoyo est incontestablement pratique lors de nos déplacements.

Peu encombrante, légère, facile d’utilisation : l’offre de Baby'tems est dans ce cas de figure vraiment avantageuse pour les familles désireuses de ne pas investir dans une poussette onéreuse, et qui voyage une à deux fois dans l’année.

Et vous, que pensez-vous d'un service de location comme Baby'Tems pour voyager avec bébé ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Publié par Evelyne de Untibebe - dans TESTS PARENTS TESTEURS
commenter cet article
1 août 2014 5 01 /08 /août /2014 08:00
 Maman sait tout... peut tout... ou presque...

Avant d'être maman, j'avais une image de la maternité assez parfaite, idyllique et facile. J'ai toujours vu ma mère maîtriser les choses, nous consoler, s'occuper de nous tout naturellement. Rien n'avait l'air d'être compliqué pour elle. Enfant, c'était ma référence. Dans mon esprit j'étais persuadée qu'elle saurait toujours quoi faire quelque soit la situation. C'était une maman ! Cela ne pouvait en être autrement.
 

En grandissant, j'ai gardé cette image de Wonder-Maman en tête. Je savais que je serais un jour cette maman et que, pour moi aussi ça serait facile. Une femme n'est-elle pas naturellement faite pour être maman ?
Mais voilà, tandis que mon corps devenait celui d'une femme, mon esprit, lui, restait, au moins en partie, celui d'une enfant, naïve, crédule et un chouilla irresponsable.
Aujourd'hui, tout ce qui est un peu (ou beaucoup) sérieux me gave littéralement ! J'ai un mal fou à me concentrer sur un sujet "sérieux", à m'intéresser à l'actualité que je trouve soit trop sérieuse, soit trop triste, trop horrible... J'ai du mal à faire face à toutes ces informations qui me rapportent des informations négatives et émotionnellement fortes (crashs d'avions, guerres, malheurs en tous genres...). Je ne peux m'empêcher de m'imaginer à la place de ces gens, de ces familles qui vivent toutes ces choses...
Alors, pour éviter le malaise assuré dans lequel me plongent ces nouvelles, je fais l'autruche. La tête dans le sable, je regarde vers ces choses qui m'intéressent, qui m'amusent. En fait c'est ça, j'ai envie de m'amuser à tout instant et ne pas avoir à supporter tout un tas d'horreurs. Mais peut-être est-ce le lot de tout un chacun à une mesure plus ou moins forte ?!

 

Et puis, avec ça, je suis maman... Je me dois d'être forte, de protéger mes filles, d'avoir ce rôle de super parent capable de résoudre tous les problèmes. En tous cas en apparence... Peut-être endosser un rôle qui n'est pas vraiment le mien, laissant croire à mes filles que moi aussi je suis une maman qui sait tout et qui résout tout.
Mais, bizarrement, même si je sais que je ferai toujours mon possible (et même mon impossible !) pour mes deux nanas, j'ai du mal à m'imaginer leur montrer une image falsifiée de ma personne : je ne maitrise pas tout et ça me fait peur.
Mais dois-je pour autant leur montrer et, peut-être, leur faire peur ?
Pour l'instant, je ne le fais pas. Je garde pour moi ma trouille de ne rien pouvoir maîtriser un beau jour, de me retrouver devant une situation impossible... J'ai même parfois peur de moi-même... Oui, peur de leur faire du mal sans le vouloir, les perdre par ma faute, par fatigue, par oubli, par étourderie... et ça c'est bien une chose que je ne supporterais pas !
Je ne suis jamais sûre de mes gestes, je n'ai pas confiance en moi... Pas confiance en cet esprit qui s'évade bien trop souvent, en ces mains maladroites ou trop fermes... En ce corps qui semble parfois si loin de moi...
Ces faiblesses, je les garde pour moi, comme je garde mes angoisses, mes peurs... pour protéger mes filles...

 

Au final, aux yeux de mes filles, je deviens cette maman pour qui rien ne semble compliqué, qui brave les épreuves sans sourcilier, qui résout tous les problèmes, qui maitrise son monde... une MAMAN.
Mais un jour, en devenant adultes, elles découvriront sans doute mes faiblesses comme je découvre aujourd'hui celles de ma maman...

Suis-je la seule à avoir ce sentiment ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Publié par Evelyne de Untibebe - dans MAMAN...
commenter cet article

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -