Grossesse : “Je suis enceinte et j’ai une hernie inguinale”

enceinte-grossesse-hernie-inguinale.jpg

Quand je disais que cette grossesse était bien différente de la première, je ne croyais alors pas si bien dire.  Alors que ma première grossesse se déroulait sans accro, aujourd’hui, je suis enceinte et j’ai une hernie inguinale !

Une hernie inguinale, c’est quoi ?

Il était une fois, une future maman pour la seconde fois, autrement dit moi-même, qui découvre une sorte de boule sur le côté droit de son pubis.
Fort étonnée je mets ça sur le compte d’une démangeaison qui m’ennuyait dans la zone et pour laquelle la sage-femme de la maternité n’a point voulu accorder d’attention (heureusement que ma Gyneco veille au grain en douce car j’étais en train de développer une vilaine mycose : vive les excès d’hormones de la grossesse !).
J’en parle à ma gynécologue, lui montre la chose qui est douloureuse à la miction et quand je suis trop longtemps debout.
Elle m’annonce qu’il s’agit d’une hernie inguinale.
Définition simple de la hernie inguinale : l’intestin grêle passe au travers des muscles abdominaux ou du canal inguinal (ligament rond de l’utérus chez la femme).
Ce truc touche plutôt les hommes que les femmes. Bien évidemment, chez eux, l’intestin ne passe pas dans le canal inguinal mais dans quelque chose d’équivalent au niveau testiculaire.
Le fait de porter des charges lourdes pourrait en être l’origine. La grossesse également peut être source d’une hernie inguinale.
Dans tous les cas, il semblerait que le patient ait une prédisposition à la formation de l’hernie.

Pour ma part, j’ai bien réfléchi à la question et je me suis demandé quelles sont les causes de MON hernie.
J’ai plusieurs responsables à pointer du doigt !
Mon périnée !
Oui mon périnée… Lui qui a été sacrément malmené pendant mon premier accouchement (les forceps et l’épisiotomie ne l’ont pas arrangé le pauvre), a eu beaucoup de mal à se remettre de ses émotions. J’ai fait des séances manuelles de rééducation du périnée avant de recommencer, un an plus tard avec des séances avec sonde.

Au final, j’ai retrouvé une certaine tonicité mais pas suffisante pour me permettre, par exemple, de stopper mon jet d’urine. Ça fait limite incontinente de dire ça mais c’est la triste réalité, une réalité qui me fait assez mal il faut bien le dire !
C’est donc avec le périnée assez ramollo que j’ai débuté ma nouvelle grossesse.

Ma sangle abdominale !
Après avoir rééduqué mon périnée, j’étais censée redonner du tonus à ma sangle abdominale. Ainsi, après ma deuxième rééducation périnéale, j’ai commencé des séances d’abdos. Au bout d’une huitaine, j’ai dû stopper. Ma Gyneco m’ayant expliqué que tant que mon périnée n’était pas bien remis, je faisais bien plus de mal que de bien à mes abdominaux et à ce fichu périnée.
Ma sangle abdominale est donc restée molle…

Moi !
Et moi aussi je suis responsable ! Oui, parfaitement !
En n’écoutant pas les conseils de ma Gyneco qui m’invitait à ne plus porter Minipuce, j’ai persisté !
Cela me vaut actuellement de beaux maux de dos (parce que, forcément, quand les abdos sont mous, c’est le dos qui trinque).

En résumé, j’ai débuté ma grossesse avec un périnée en guimauve, des abdominaux en pâte à tartiner et un entêtement à vouloir continuer de porter ma fille malgré les contre-indication. Et si j’ajoute à ça le côté héréditaire de l’hernie (mon père en a eu 2, mon grand père en a eu une)…
Je vous présente donc le cocktail explosif qui m’a permis de découvrir ce que pouvait être une hernie inguinale. Youpiiii !

Et maintenant ?
Eh bien maintenant, je dois composer avec ça.
Maintenant, je dois faire attention à ce que je porte. Plus question de porter quelque chose d’un peu lourd et, surtout, plus question de porter Minipuce !

Et après ?
Après ma grossesse, il se peut qu’elle disparaisse… Mais ne nous leurrons pas, une faiblesse sera toujours là et cette hernie sera toujours prête à surgir tel Zorro hors de la nuit ! Il me faudra être très vigilante et éviter de porter des charges lourdes malgré tout.
Il se peut qu’elle continue de se manifester ou même d’empirer et là, il faudra opérer. Mais au moins, une fois fait, je n’aurais plus à y penser !

Et vous, vous aviez déjà entendu parler de hernie inguinale ?

Rendez-vous sur Hellocoton !


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commentaires

Commentaires

13 comments

  1. EloukandCo says:

    Oui j’en est eu une aussi vers l’âge de 17 ans ce qui à d’ailleurs fouarer toutes mes études !!!!!! et pareil après j’ai du surveiller tout ce que je portais etc sauf que moi je me suis faite
    opérer car je ne pouvais plus marcher tellement le stade était avancer. Aujourd’hui presque 10 ans après crois moi que ça m’arrive d’avoir encore mal et le pire ont été pendant mes 2 grossesses
    et là je part pour une 3eme j’appréhende un peu …. je n’avait encore jamais vu d’autres femmes en avoir, je me sent moins seule d’un coup !

  2. Petite-Mam says:

    Oh c’est drôle ça. Je ne connaissais pas du tout. Ecoute c’est complètement différent mais enceinte j’avais attrapé des boules de cher, jamais eu avant, et une fois accoucher paf disparu, plus
    rien, et ça pour mes deux grossesses. Donc certainement que ton hernie disparaîtra !! Je l’espère ! 

    Et je trouve ça conmplètement honteux la Sage Femme qui ne prends pas ça au sérieux. Pfff

    Bisous et courage pour la fin de grossesse. =)

  3. Charfaisal says:

    Oh que oui je connais ! Je suis née avec une hernie inguinale à droite (on m’a opéré à 1 an je crois car dès que je pleurais ou faisais un effort, l’hernie sortait…). A 15 ans, j’avais des
    douleurs au ventre, je faisais de la danse, finalement le chirurgien a préféré opérer l’appendicite (apparemment plus urgent) mais m’a prévenu que l’hernie coté gauche, ça me pendait au nez.
    Finalement, après 2 grossesses et presque 15 ans plus tard, j’en suis toujours au même stade ! Courage pour la fin de ta grossesse !

  4. Untibebe - Titeve says:

    J’ai également une boule de chair qui est apparue… Si elle se sauve après la grossesse, tant mieux alors ! J’espère qu’il en sera de même pour mon hernie mais je garderaus toujours une
    fragilité cependant

    Bisous !

  5. Untibebe - Titeve says:

    Il faut dire que c’est un problème qui touche majoritairement les hommes…

    J’espère pour toi que cette troisième grossesse ne te fera pas souffrir de ce côté là

  6. Untibebe - Titeve says:

    Merci. je ne savais pas vraiment que cela pouvait m’arriver jusque là… même si j’aais déjà entendu parler de ça à travers mon père.

  7. Sab says:

    Non, je ne connaissais pas ce phénomène… Il y en a tellement des choses qui peuvent arriver pendant la grossesse. D’un côté, heureusement qu’on ne les connait pas à l’avance, on ne ferait plus
    de bébé… 🙂 Moi j’ai appris samedi que je fais du diabète gestationnel… Gourmande comme je suis, les 3 derniers mois de grossesse vont être difficile !) Prends soin de toi, et surtout vas-y
    molo !!

  8. Charfaisal says:

    Non plus jamais eu de douleurs liés à l’hernie. Et pourtant je porte pas mal de choses ! Après ça dépend aussi peut-être de la sangle abdominable et de l’espace qu’il y a pour que l’hernie sorte.
    J’ai, heureusement, même après 2 enfants, toujours de bons abdos et pas eu trop de problème avec mon périnée. Ca vaut peut-être le coup après ta 2nde grossesse de renforcer ta sangle abdo pour
    éviter les douleurs futures et l’opération.

  9. Untibebe - Titeve says:

    Je te souhaite du courage alors

    Moi je suis plutôt salé mais si on me disait que je ne devais plus manger sucré, je crois que, d’un coup, je serais en manque

Laisser un commentaire

Coche cette case et un lien vers ton dernier article apparaitra !