2 erreurs à ne pas commettre dans la rééducation du périnée

Avant de tomber enceinte, il y a bien un ensemble de muscles dont je n’avais pas conscience : le périnée… Oui, parce qu’il ne s’agit pas d’UN muscle mais bien d’un ENSEMBLE de muscles très complexe et savament élaboré par Mère Nature.

Très utiles, ces muscles retiennent un grand nombre d’organes, jouant contre les lois de la pesanteur. Ainsi, vessie, anus et autres organes cachés sont maintenus en place.

perinee_wiki.png

Source image : Wikipedia

Et quand on doit rééduquer tout ça, et bien, ce n’est pas si simple.

Quand on est, comme moi, une allergique au sport (he ! ça essoufle, ça prend du temps, ça demande des efforts et puis on s’y ennuie !) qui a déjà bien du mal à contracter ses abdo, il parait encore plus compliqué de devoir contracter des muscles (dont déjà je n’avais pas conscience…) que l’on ne voit pas ! Mais, quand cette zone est devenue un vrai champs de bataille ayant essuyé, en plus, un tsunami et un tremblement de terre (épisiotomie oblige), il y a un sacré boulot pour tout remettre en ordre !

Et tout remettre en ordre est particulièrement indispensable. Il est moins grave d’avoir des abdos ramollos et des biscottos made in fromage blanc… Mais le périné, si tu ne le rééduques pas, tu te retrouves bien vite à faire pipi sur la moquette de tata Fernandes sans y prendre garde ! Alors, pour éviter le ridicule et les situations inconfortables, tu n’as pas le choix, tu dois passer par la case “rééducation” avec ou sans motivation, avec ou sans sourire… Le mieux c’est quand même d’être un chouilla motivée et heureuse de découvrir des muscles inconnus…

Pour cela, après l’accouchement, il est proposé à la nouvelle maman de prendre rendez-vous avec une sage-femme, un kiné ou un gynécologue pour parfaire (ou refaire) cette zone. Les méthodes sont différentes selon les praticiens : méthode manuelle ou sonde de rééducation électronique. Bien que les méthodes soient diverses, le but est le même. L’idée est de retrouver une tonicité musculaire apte à éviter une descente d’organes et de prévenir (ou de contrer) l’incontinence urinaire. Pour certaines, elle peut également avoir pour objectif d’augmenter le plaisir sexuel (mais pour ça, il ne faut pas avoir un périnée tout ramollo… ‘faut le travailler un peu avant).

De nombreux conseils circulent sur le net. Mais il faut veiller à faire le tri parmi toutes les informations qui nous y sont données, parce que, comme dans bon nombre de sujets, Internet regorge d’énormités, de mauvais conseils et de bêtises !

2 erreurs à ne pas commettre pour rééduquer votre périnée que l’on retrouve pourtant (trop) fréquemment sur la toile :

1 – “Bloquer le jet d’urine au milieu”

Grave erreur ! L’exercice du “stop-pipi” sera très efficace oui… mais pas pour rééduquer le périné… efficace pour se faire de belles infections urinaires. Alors ? Qui tente ?

2 – “Pour repérer les muscles du périné, bloquez le jet d’urine au milieu avant de pouvoir passer à la phase de musculation proprement dite”

Grave erreur aussi ! Avec un tel exercice, on ne peut pas repérer les muscles du périnée. Seuls les muscles superficiels uro-génitaux sont sollicités de cette manière. Avec cette méthode, on oublie complètement les muscles chargés de relever l’anus (oui, c’est peu glamour mais c’est un fait !) et puis, chose à savoir et à ne pas négliger, les zones érogènes du vagin se trouvent en profondeur, tout comme les muscles qui retiennent les fuites d’urine ou les organes ! C’est donc sur celles-ci qu’il est intéressant de travailler.

Pour ma part, j’ai eu 10 séances de rééducations du périnée avec une sage-femme. Pour moi, pas de sonde. Elle n’y était pas favorable et semblait indiquer que la méthode manuelle était la meilleure. Cependant, même en refaisant les exercices à la maison, je ne suis pas parvenue à retrouver un périnée digne de ce nom et mes envies d’uriner deviennent de réels supplices quand les toilettes sont un peu trop éloignés de moi !

J’ai donc demandé à mon médecin, un peu plus d’un an après mon accouchement, de tester une autre méthode. Elle m’a donc prescrit pas moins de 20 séances de kinésithérapie spécialisée pour mon périnée, séances que je devrais effectuer, cette fois, avec une autre méthode : la sonde électronique (que je dois d’ailleurs me procurer en pharmacie).

Je n’ai plus qu’à prendre rendez-vous et à me rendre chez le kiné pour savoir si j’ai réellement besoin de ces 20 séances ou si un nombre moins important de rendez-vous pourrait être envisagé (faut que j’arrive à les caser ces 20 séances dans mon emploi du temps de presque ministre !).

Mais, quelque part, même si ça me “gonfle” royalement de travailler cette zone presque invisible de mon anatomie, j’ai une certaine hâte de retrouver un périnée tonique ! 

Et pour vous, rééducation or not rééducation ? Et dans quelles conditions ?

Commentaires

Commentaires

15 comments

  1. jul. says:

    aaah, merci d’en parler ! vaste sujet hein … mon premier loulou vient d’avoir 5 ans, j’ai eu un petit deuz entre temps… et je suis encore en plein dedans, grave non ! En fait , j’ai fait la
    rééduc suite au premier accouchement (très long et une très longue heure à pousser et mal en plus sur les mauvais conseils de la SF) mais mal fait par une kiné qui me mettait la sonde et s’en
    allait s’occuper d’autres patient pdt que mon tout petit bébichou finissait par se réveiller hurlant dans sa poussette ! Du coup, j’ai du recommencer un an plus tard, mais ce coup ci avec une
    kiné (proche de mon boulot, donc sur mes pauses déj, mais au moins, pas de bébé qui pleurait et m’empêchait de me concentrer !) et mixte manuel/sonde. Du coup beaucoup plus efficace !

    Mais bon, j’en ai pris pour en effet une vingtaine de séance et il faudrait encore que j’en fasse d’autres … grrrr Je me suis fixée le mois d’avril pour m’y re coller!
    Enfin ma kiné m’a dit qu’il n’y a qu’un secret  : faire des exercices tous les jours en complément des séances et ensuite tous les jours de la vie (et ouiiiiiiiii). Vous y arrivez vous ?
    Honnêtement moi je suis tellement crevée avec le boulot, la maison à gerer et les loulous que je n’y pense même pas ! Je sais : pas bien mais je suis juste ratatinée et j’ai tellement d’autres
    choses à penser … !
    Alors j’espère que tu auras plus de courage que moi et que tu arriveras à faire tes exercices car grâce à ça , je suis quasi certaine que tu n’auras pas besoin d’aller au bout des 20 séances 🙂
     Bon courage !

  2. La Fée Passie says:

    Oh le sujet qui fache ! Même si mon périnée n’a pas trop souffert lors de la venue au monde de ma paresseuse monstress (césarienne oblige), je t’assure que je n’ai rien pu retenir quand tu parles
    des gouttes sur le tapis de tata Fernande !

    Bon revenons au sujet de base, pas de rééduc pour moi car périnée méga musclé (merci l’équitation) et entretenu pendant toute ma grossesse sur conseil de Sage Femme Chérie. Au rendez vous post
    natal chez la même divine sage femme, pas de souci, juste continuer à entretenir la “muraille” en faisant ces petits mouvements indescriptibles.

  3. jul. says:

    stussy,

    C’est fou ça qu’ils
    refusent les kinés !

    Enfin, il n’est jamais
    trop tard, tu peux déjà faire certains exercices à la maison  🙂 et de toute façon, même la kiné ou la SF le dit, même après une rééducation, il faudrait faire des exercices tous les jours
     (oui, enfin ça c’est dans un monde où tu n’es pas crevée par les réveils intempestifs et le rythme infernal de la maisonnée et du boulot mais bon, c’est un idéal on va dire 😉 

    Ne te décourage pas
    🙂

  4. laetibidule says:

    Pour mon premier, j’ai eu une rééducation avec la sonde et j’ai détesté !!! Pour les autres, j’ai été chez une sage-femme qui fesait du manuel et j’ai grandement préféré mais si c’est bizarre de
    parler cuisine quand une personne qu’on connais à peine à deux doigts entre vos jambes !!! Et puis au moins, je pouvais donner la tété en même temps si il y en avait besoin !!!

    Par contre , elle m’a déconseillé de faire des abdos “classiques ” cad : allonger sur le dos et on force pour remonter car c’était très mauvais pour le périné et m’as aussi dit de faire des
    excercices de musculation du périné régulièrement !!!

    Bonne journée !!!

  5. stussy says:

    32 mois que j’ai accouché et toujours pas eu mes séances :s Pourquoi ? Parce qu’ici les kiné refusent de le faire (3 refus) et il n’y a qu’un seul cabinet de sage-femme qui ne me rappelle pas
    malgré mais nombreux message.

    Je sais pas si maintenant je peux tjs le faire :s

  6. Fraisette says:

    J’ai abandonné à la 6eme séance, je n’ai pas fais bcp d’exercice et comme toi mon envie de faier pipi est très dure a retenir meme la nuit qu’avant je me retenais… snif je serais incontinente
    quand je serais vieille lol

  7. missbrownie says:

    Après Chupa, j’ai fait presque 20 séances avec la sonde et c’était tranquille, je pouvais lire des magazines pendant que mon périnée contractait 😀

    Ca piquotte un peu mais c’est tout.

    Là je dois le faire manuellement… Chichi a eu 1 an et j’ai pas encore pris rdv… faut me taper sur les doigts!

    éternuer 5 fois de suite à cause de mon allergie, la vessie pleine, c’est risqué

  8. Agat says:

    Je n’ai pas pu faire mes 10 au total, pas eu le temps.
    Résultat c’est une vrai torture en cas d’envie pressante quand je m’occupe du Crapaud. Je pense que je vais en parler au médecin comme tu en as fait pour en redemander. 

  9. Céline Walea says:

    Une femme sur deux connait ces problèmes mais il n’y a pas de fatalité : ces envies de pipi intempestives peuvent se guérir avec une bonne réeducation, en prenant le temps et en la répétant de
    temps en temps; Après tout le périnée est en muscle comme les autres qu’il faut entretenir. Bonc ‘est galère mais ça vaut le coup ! Après il faut faire attention aux mauvaises pratiques sportives
    qui fragilisent le périnée.

  10. Delph says:

    Alors avant, pendant et après ma première grossesse j ai toujours “musclé” mon périné ^^

    Ce que je nommais “stop pipi sans pipi”.. ben oui c etait pas pendant pipi, mais en marchant, en attendant le bus, en conduisant en étant assise, pendant l
    amour…

    Et apparement je n ai pas eu de mauvais retour de mon kiné après accouchement 😀

    Je continue cette méthode depuis, et j espère que je n aurai pas de rééduc spéciales…

    Courage.. ( surtout qu il parait que la sonde electronique n est pas plus fiable que la technique “manuelle”.. ) 

     

    D.

  11. karine says:

    En tout cas les filles , je suis une maman de 5 enfants et je suis tombée sur une sage femme géniale.

    Après avoir essayé sonde et manuel je vous coselle la 2ème solution  comme je l’explique dans mon blog http://sheva-nekiime.over-blog.com/

    Par ailleurs pour les femmes qui ont des petits soucis d’incontinence légère il existe la culotte shéva avec partie inferieure déclipsable et des parties identiques pouvant se reclipser évitant
    de rester mouiller J en parle aussi dans mon blog avec photo c est nouveau et génial car cette culotte peut aussi être utilisée pour les règles en cas de tâches et même comme un protège slip
    naturel

  12. Elle says:

    Ouh la la, la rééducation… Je m’y colle en mai (la SF que j’ai choisie – parce qu’elle exerce à côté et que je savais que je n’aurais pas le courage de traverser Paris – n’avait pas de place
    dispo avant) parce qu’il parait que même après une césarienne, il faut la faire, ce n’est pas tant l’accouchement que la grossesse qui l’abîme… Mouai, j’ai pas tellement hâte! Mais comme je
    suis une bonne élève, je m’y colle!

  13. Xtinette says:

    Je devrais justement commencer mais je suis pas motivée ! D’ailleurs j’ai accouché par césarienne et une autre idée fausse c’est de croire qu’il n’y a pas de besoin de rééductaion dans ce cas…

Laisser un commentaire

Coche cette case et un lien vers ton dernier article apparaitra !