La pilule est-elle responsable de la baisse de la libido ?

pilule.jpg

 

Diverses méthodes sont aujourd’hui offertes aux femmes pour se prémunir d’une grossesse non désirée. Certaines ont pris le parti de prendre la pilule, tandis que d’autres ont opté pour le stérilet… d’autre encore préfèrent les méthodes dites mécaniques et font appel aux préservatifs. Enfin, il y a celle qui n’utilisent aucune réelle forme de contraception et qui surveillent leurs cycles avec attention.

Quelque soit la méthode choisie, il appartient à chacune d’être en accord avec ses idées. Le but de mon article ne viendra donc pas privilégier une méthode plus qu’une autre mais tentera d’apporter un éclairage (peut-être pas si nouveau que ça) sur la pilule.

 

C‘est surtout la femme qui est chargée de choisir “sa” méthode contraceptive. Dans un couple hétérosexuel, actuellement, la seule contraception imposée à l’homme reste le préservatif… Peu apprécié en général, il pousse certaines femmes à choisir une méthode plus confortable comme la pilule. Mais cela est en passe de changer ! Avec l’arrivée, il y a quelques années, sur le marché des préservatifs féminins, on aurait pu penser que le préservatif allait “changer de main” et introduire dans le couple un nouvel angle de protection… mais il reste encore bien inconnu du grand public et se révèle somme toute assez cher (2 à 3 € par préservatif).


Un autre moyen tend à se développer. Des chercheurs américains sont parvenus à créer une pilule contraceptive à destination des… rats… et des hommes par extension dans le futur. Cette pilule aurait un effet réversible et n’aurait donc aucune conséquence sur la fertilité des sujets traités. Cependant, des inconvénients sont mis à jour. Cette pilule aurait un effet sur la taille des testicules qui réduiraient de taille… J’imagine déjà la tête de ces messieurs en découvrant un tel phénomène… Je doute que beaucoup acceptent sans sourcilier un tel effet sur cette partie aussi précieuse de leur anatomie ! 

Un autre inconvénient est également mis en avant : la libido. Celle-ci diminuerait sous les effets de la pilule. Je doute là encore que ces messieurs voient la chose d’un bon oeil…

Pourtant, il est un fait que les gynécologues préfèrent taire à leurs patientes à qui ils prescrivent la pilule : l’effet sur la libido reproché à la pilule masculine existe également sur la pilule contraceptive que les femmes prennent au quotidien.


En effet, une récente étude a démontré que les pilules dites de 3ème génération, couramment prescrites de nos jours, seraient responsables d’une baisse de la libido chez la femme. Ces pilules “microdosées” (ayant peu d’oestrogènes) sont souvent prescrites pour contrer l’acné et la pilosité. La libido serait réduite du fait de la diminution des hormones mâles, responsables de l’excitation sexuelle. Cela s’explique également par le fait qu’elle intervient pour supprimer le pic hormonal ovulatoire qui, normalement, est une période de forte excitation sexuelle.

Cela pousse fortement à réfléchir… J’avoue me demander si ce serait différent si je ne prenais plus la pilule. Ma libido serait-elle (plus) prononcée ?

 

En attendant de cesser de prendre la pilule (ce qui n’est pas prévu pour l’instant), j’envisage déjà la pose d’un stérilet après ma seconde grossesse (qui n’est pas au programme encore…). Je ne souhaite plus prendre la pilule. Je préfère éviter au maximum d’avaler des produits chimiques. Je ne sais pas bien de quoi est composée celle que je prends et je préfère éviter de penser à toutes ces éventuelles conséquences qu’elle pourrait avoir dans l’avenir sur mon corps. Et puis, j’avoue également que j’aimerais constater par moi-même si ma pilule est responsable de la baisse de ma libido… parce que niveau libido, j’ai connu mieux… mais quand ?

 

Et vous, dans la jungle des contraceptifs, vous vous situez où ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

 

 

Commentaires

Commentaires

9 comments

  1. Bouboulette says:

    J’ai essayé la pillule longtemps, puis l’anneau, puis le stérilet… Ben le stérilet, c’était l’horreur 🙁 Je l’ai fait retirer un an après sa pose pour m’entendre dire qu’effectivement, pour une
    femme sur 2 les effets secondaires sont très lourds…
    Donc, là, c’est rien, parce que mon corps n’en peut plus et que j’en ai marre de vivre avec la peau d’une ado de 14 ans et d’avoir des cycles anarchiques… Donc je laisse la nature faire son
    boulot et on fait attention. Soit dit en passant, quand on connait bien son corps et qu’on est régulière, ça fonctionne pas trop mal, jamais eu de mauvaise surprise et c’est pas la première fois
    que je suis sans rien 😉
    Bon courage en tout cas !

  2. Eniladlb says:

    Bonjour.

    A la maison, la contraception est mon affaire ! Je prends la pilule depuis 10 ans maintenant, et j’avoue que ça commence à faire…

    Donc comme toi, dès ma seconde grossesse (non prévue également), je compte changer de méthode contraceptive, et j’envisage l’utilisation de l’anneau…

    Par contre au niveau de la libido, je n’ai aucun soucis… Donc si elle est effectivement freinée par la pilule, je pense que L’Amour et moi risquons de nous transformer en véritables bêtes !!!
    lol

     

    Bises

  3. daisy says:

    j’ai pris la pilule pendant des années mais elle avait des effets néfastes sur ma libido donc j’ai arrêté et la différence était vraiment notable!!!!!! on utilise le préservatif mais j’envisage
    le stérilet…. mais la pilule pour moi c’est fini!

  4. cleopat says:

    tu penses passer au stérilet, mais au cas où l’on te proposerait le MIrena lui aussi serait cause une baisse de libido! Mais
    les gynécos disent en général que les effets secondaires prêtés à Mirena n existent pas ! pas si facile la contraception ! 😉

  5. Lademoiselle57 says:

    Perso je prends la pilule depuis mes 13 ans, age auquel on a décelé un kyste de 5cm à mon ovaire droit. N’étant pas régulière dans mes cycles, ce fut un vrai bonheur de découvrir cette liberté de
    ne plus avoir à surveiller la fameuse tache rouge sur mes vêtements (surtout lorsque je me trouvais à l’extérieur). Je ne l’ai jamais stoppé et quand j’ai eu des problèmes d’hormones (une seule
    fois en 9 ans de prise de pilule) ma gyné m’en a prescrit pour combler l’absence de ces derniers. En ce qui concerne ma libido j’en ai toujours autant envie (en même temps je ne me connais pas
    sexuellement sans pilule), mais s’il est prouvé que la pilule en diminue l’envie, ben dis donc je suis bien contente de la prendre parce que franchement sans je serais intenable et insatiable.
    Bises

  6. Delphine says:

    Coucou ! Je m’interroge également régulièrement sur la prise de la pilule et la libido (en même temps, je continue d’allaiter. Cela ne peut pas arranger les choses au niveau hormones du
    désir). Egalement bien-sûr sur les effets, même à long terme. J’envisage le stérilet mais j’hésite beaucoup ! Surtout que j’en ai parlé à ma maman qui n’est pas favorable. A voir !

Laisser un commentaire

Coche cette case et un lien vers ton dernier article apparaitra !