Le « bébé médicament » en question (Les Vendredis Intellos #4)

https://www.untibebe.com/wp-content/uploads/2011/09/b25C325A9b25C325A9litfinal.jpg

 

Le premier « bébé docteur » français est né !


Umut-Talha a vu le jour le 26 janvier, à l’hôpital Antoine-Bécière, à Clamart (92). Ce premier « bébé-médicament » français soignera, grâce au sang de son cordon ombilical, un des deux aînés du couple atteints de béta-thalassémie, une maladie génétique du sang responsable d’anémies. Umut-Talha est né par fiv après un double diagnostique préimplantatoire permettant le choix des embryons – exempts de la maladie et compatibles avec les aînés – ont été transférés dans l’utérus de la mère.  Un seul s’est développé jusqu’à terme. Une greffe de sang du cordon d’Umut-Talha, prélevé à la naissance, permettra de soigner sa soeur. Les chances de succès sont de l’ordre de 98 %. Mais, déjà, la polémique enfle. On parle beaucoup « d’instrumentalisation » d’un être humain au profit d’un autre. Est-il né du désir de ses parents de le voir grandir ou de l’espoir de sauver son aîné ? N’est-ce pas trop lourd à porter, et plus encore si la greffe ne « marche » pas ?

Source : magazine Famili (n° 210 – Avril Mai 2011 – page 22)

 

Vous avez dû entendre parler de ce sujet. Un sujet polémique dont les journalistes se sont délecté avec un certain plaisir pendant ces derniers jours de janvier 2011. Un sujet qui a fait grand bruit de part la performance qui se cache derrière et de part le côté moral de cette histoire. 

Pour ma part, je dois avouer que le terme de « bébé-médicament » dont ont usés les médias me dérange énormément. Il me donne le sentiment d’avoir fait naître cet enfant dans le seul et unique but de guérir un autre enfant. J’ai eu, à cette annonce, la sensation que ce bébé n’était pas désiré pour ce qu’il était mais plutôt pour ce qu’il pouvait apporter et, à l’instar d’une seringue pleine de médicament, risquerait d’être « jeté » après utilisation. L’image est horrible mais je crains que la réalité ne soit que trop peu éloignée de cette idée.

A aucun moment, je n’ai entendu les journalistes dire que cet enfant était désiré pour lui et que ses parents étaient porteur d’amour pour lui…

A chaque instant, cet enfant a été présenté comme un espoir de guérir un autre enfant… comme s’il n’était rien de plus. Alors cette médiatisation m’a mise mal à l’aise. L’amour, qui me semble essentiel à la venue au monde d’un bébé, n’a jamais été mentionné dans les reportages (trop nombreux), donnant à cet évènement un goût particulièrement amer…

Mais à côté de cela, quelle joie de constater qu’on a su soigner un enfant grâce au savoir de l’Homme. Quel bonheur de savoir qu’on a trouvé une solution à une maladie génétique ! J’ose espérer, malgré tout, que tout cela n’est pas la porte ouverte à la naissance d’enfants « non désirés », simplement destinés à guérir…

 

Je crois, finalement, que ce qui m’a le plus dérangé dans tout cela, c’est le message que les médias ont fait passer… Mettant en avant une image de cette nouvelle assez négative, en attribuant à cet enfant les propriétés d’un « simple » médicament, le reléguant au rang d’objet avant toute autre chose.

 

Et je ne peux m’empêcher de me demander comment cet enfant vivra, comment lui sera présentée sa venue au monde, si on lui dira « pourquoi » il a vu le jour… Ces informations pourraient en ébranler plus d’un. Je me demande comment il vivra sa vie, si elle tournera autour de ce don qu’il a fait dès sa naissance à sa soeur.

 

Et vous, comment avez-vous ressenti cette nouvelle ?

 

 (Ceci est ma participation aux Vendredis Intellos de Mme Déjantée.)


Rendez-vous sur Hellocoton !

 




No votes yet.
Please wait...

Commentaires

Commentaires

8 comments

  1. Chocophile says:

    Sujet polémique en effet, mais la problématique ici est belle et bien celles des médias qui sautent sur une info croustillante en donnant juste de quoi alimenter un débat malvenu sans avoir tous
    les éléments pour y voir clair, sans y connaître en somme grand chose.

    Ce qu’ils ne disent pas, c’est que ce bébé appelé à tort un bébé médicament, n’a pas été conçu pour soigner sa soeur, il a été désiré au même titre que ses deux aînés. Ces enfants en
    question étant porteur d’une maladie génétique,  les parents ont souhaité faire appel au Pr Frydman bien que n’ayant aucun souci pour faire un enfant, dans l’espoir qu’ils puissent les aider
    à avoir ce troisième enfant sans que celui ci n’ait à subir cette maladie. Ils ont eu la chance d’obtenir des embryons dont deux n’étaient pas porteur de la maladie, et un était compatible au
    niveau sanguin avec la soeur aînée. Ainsi les parents ont demandé à ce que soient implantés les deux embryons sains, ne sachant donc pas si bébé3 pourrait donner son sang de cordon pour aider sa
    grande soeur. Un embryon s’est accroché, et le bébé né a pu donner le sang à sa soeur.

    Ce bébé n’a aucun souci à se faire, parce que ses parents avec tout l’amour qu’ils avaient pour lui avant même qu’il n’arrive, se sont lancés dans un parcours du combattant sans garantie de
    résultat pour lui permettre avant tout de pouvoir vivre sans cette maladie, si en plus sa venue au monde pouvait aider sa soeur alors tant mieux!

  2. Mme Déjantée says:

    Merci beaucoup de ta contribution!! 

    Les problèmes éthiques sont toujours de vastes problèmes qui lient intimement morale individuelle et collective, connaissances scientifiques et qui posent toujours en définitive la question de ce
    que doit être le rôle de la science (à ce titre: la culture..) face à la nature…

    J’espère pouvoir compléter cette réflexion dans mon débriefing de lundi…

    Qui sait seulement ce qu’un parent est prêt à faire pour sauver son enfant?? Qui sait seulement quelles sont les bonnes ou mauvaises raisons de faire un enfant (cf. contribution de Maman
    Bavarde)??

  3. stephaline says:

    Perso, je suis toujours assez critique sur les médias et lors facon de traiter tel ou tel sujet juste dans le but de vendre un peu plus de papier … Ces gens sont vraiment *@^#& (auto
    censure volontaire mais tu aura compris le fond de ma pensée …)

    Quand on est père ou mère, il est évident que de concevoir la vie se fait en connaissance de cause et je suis certaine que ces parents l’on concu avec amour et desir !

    je trouve scandaleux que de patétiques journalistes sans saveur se délectent a semer le doute dans l’esprit de leur lecteur.

    Bien sur que cette enfant sera aimé, bien sur qu’il vivra serairement ca vie d’enfant et d’adulte avec un petit plus, celui de pouvoir se venter d’avoir aidé sa soeur à vivre.

    Voila pour mon opinion la belle !

  4. Audrey says:

    J’ai aussi cette impression que ce bébé n’a été conçu QUE pour soigner son ainée. Mais je pense quand même que ses parents le désiraient et qu’il est entouré de tout l’amour dont il a besoin…

  5. Titeve says:

    Les médias ont une façon particulière de présenter les sujets. Toujours à l’affut de la polémique et du truc qui fera grand bruit… et cela au détriment de l’humain. Les reportages sont toujours
    orchestrés et manipulés… je sais de quoi je parle après avoir participé au tournage d’une émission de tv où finalement je ne suis pas apparue… mais les faits sont là…

  6. Titeve says:

    J’espère que tu as raison et que cet enfant n’aura aucun souci à se faire. Je pense effectivement que les parents lui porte amour mais la présentation de l’évenement ainsi faite dans les journées
    font penser à toute autre chose… le genre de propos qui, lu par cet enfant une fois adolescent (par exemple) pourrait sérieusement lui poser problème… les ados se posent beaucoup de
    questions…

    Enfin, c’est mon point de vue. Je crois que les médias peuvent faire beaucoup de mal…

Laisser un commentaire

Coche cette case et un lien vers ton dernier article apparaitra !