Devrait-on demander à connaître le sexe de bébé avant sa naissance ?

echographie-bebe.jpg

 

Voilà, je connais maintenant la date de ma prochaine échographie. Ce sera le 2 juillet, jour de l’anniversaire de ma petite sœur.
Cette échographie, faite à 22 semaines d’aménorrhées pleines, est importante car elle permet d’examiner bébé sous tous les angles. C’est l’échographie dite de morphologie. Elle permet de voir si bébé va bien, s’il est bien formé, s’il ne présente pas de trouble particulier. C’est aussi le plus souvent l’échographie qui permet de dévoiler le sexe de bébé aux parents.

Certains font le choix de ne pas le demander, préférant garder la surprise pour la naissance. D’autres, impatients, attendent ce moment avec impatience pour connaître le sexe de leur future enfant.
Pour Minipuce, nous avons fait partie de la seconde catégorie. Impatients, nous attendions donc ardemment cette échographie et nous avons demandé à connaître le sexe de notre bébé. Quand le verdict est tombé, je n’ai pas été étonnée. J’étais persuadée de porter une fille. L’intuition sans doute et puis la confirmation de plusieurs de mes rêves. Trois rêves qui m’annonçaient la naissance d’une petite fille.
Pour cette nouvelle grossesse, je n’arrive pas vraiment à savoir. Tout est confus dans ma tête. Une partie de moi veut savoir mais une autre lutte pour garder encore le secret. Alors, j’en suis venue à me demander si, au fond de moi, cette fois, je n’avais pas envie d’attendre et d’avoir la surprise le jour de mon accouchement.

J’en ai récemment parlé avec un collègue qui voit, dans l’acte de curiosité qui est de demander à connaître le sexe de bébé, une extension de ce que nous impose plus ou moins notre société : un désir de possession, de consommation.
Il est vrai que je ne suis pas la dernière à avoir des “besoins vitaux” de choses assez inutiles en somme (tablette tactile, chaussures diverses et variées et autres gadgets…) et, quelque part, demander à connaître le sexe de son enfant c’est un peu la même chose… Alors qu’il serait si simple et si logique d’attendre jusqu’au bout…
Certains de nos amis l’ont fait !

D’un autre côté, je me demande pourquoi on se priverait de savoir. Nous avons aujourd’hui la chance de pouvoir obtenir cette information. Ma mère n’a pas connu ça et aurait aimé cependant.
Connaître cette information, c’est pouvoir préparer encore mieux l’arrivée du bébé. Au lieu d’acheter des petits habits mixtes, qu’il est moins facile de trouver dans ce monde clivé dans lequel on évolue, on peut choisir des vêtements féminins ou masculins selon le sexe du bébé à venir.
On peut préparer son espace, un espace un peu plus personnalisé…
Mais connaître cette information, n’est-ce pas également mieux accueillir bébé ?

Pendant ma première grossesse, il n’y avait pas à tourner 3 heures autour du pot : je voulais une fille et je savais que si on m’annonçait l’arrivée d’un petit garçon j’allais être déçue. C’est moche à dire, je sais, mais il ne faut pas se voiler la face ! Je voulais une fille et rien d’autre.
Alors, si on m’avait annoncé l’arrivée d’un garçon lors de cette échographie des 22 semaines, je ne vous cache pas que j’aurais eu du mal à le digérer. Même si je m’étais préparée à l’éventualité, je savais qu’il me faudrait un peu de temps pour me faire à l’idée… Et les 4 mois qui allaient précéder mon accouchement n’auraient pas été de trop pour cela.

Aujourd’hui, même si j’avoue avoir eu une préférence pour une seconde petite fille pendant assez longtemps, l’idée d’avoir un garçon ne m’effraie pas comme pour ma précédente grossesse. Pour tout dire je ne suis même pas certaine d’être plus heureuse d’avoir l’un ou l’autre ! Le sexe de mon deuxième enfant n’a que peu d’importance au final.
Le papa ne semble pas plus tranché sur la question. Pourtant, il y a encore peu de temps je m’entendais dire aimer avoir un fils… Minipuce, quant à elle, nous dit vouloir avoir une sœur… Mais je dois dire que j’ai déjà bien du mal à croire qu’elle ait bien compris l’idée même de l’arrivée d’un bébé dans quelques mois… ou tout du moins qu’elle ait mesuré les conséquences de cette arrivée.

À ce jour, que nous ayons une fille ou un garçon, nous serons heureux.
Nous choisirons d’en connaître le sexe dès la prochaine échographie si cela est possible car le papa est particulièrement impatient. Moi, moins… Je ne saisis toujours pas pourquoi… Quoi que…

Et vous, vous préférez connaître le sexe de bébé dès que cela est possible ou vous préférez attendre la surprise à sa naissance ?


Rendez-vous sur Hellocoton !

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Commentaires

Commentaires

36 comments

  1. babymeetstheworld says:

    génial ton article, très interessant, Pour mon bébé je ne voulais pas savoir mais le papa oui, peu importait le sexe mais le papa voulait vraiment un garçon ! pour le deuxième ça sera la suprise,
    avant tout car j’ai deja vecu une grossesse et le faite pour la prochaine de ne pas savir pourra pimenter encore plus la grossesse et la rendre donc encore plus ” unique ” je sais pas si tu vois
    ou je veux en venir lol !

  2. Ninou says:

    Pour ma part nous avons choisis de garder la surprise jusqu’à la fin et jusqu’à la fin je ne savais pas vraiment je n’avais pas de pressenti et donc je m’étais persuadé que ce serait un garçon
    pour être sûre de ne pas être déçue si tel était le cas… moi aussi je rêvais d’avoir une fille et finalement c’était une fille 🙂

    Finalement attendre est tout à fait possible et cela ne m’a pas semblé difficile du tout.

     

  3. Alicia says:

    Tout pareil ! Je voulais aussi une fille en 1er bébé, et j’aurais été déçue que ce soit un garçon. 

    Pour le 2ème, j’avais également une préférence pour une fille. Peur de l’inconnu avec un petit mec… On a voulu connaître le sexe du bébé (courageux les parents qui gardent la surprise), j’ai
    mis quelques minutes à me faire à l’idée que j’aurai un garçon ! Et maintenant, je suis comblée avec ma puce et mon baby boy. Fille / garçon, c’est génial ! (“le choix du roi”, comme je l’ai
    beaucoup entendu…)

    Bonne journée !

  4. LesP'titsNous says:

    A ma première grossesse j’ai voulu savoir ce que je porté en moi (grossesse découverte à 17sa), pour la seconde je ne voulais pas savoir, mais j’ai du avoir une amio ce qui m’a fait changer
    d’avis, pour le troisième je ne voulais pas plus que ca mais le papa ne pouvais pas être présent et pour qu’il sache il fallait que moi je sache. Pour la dernière je ne voulais absolument pas
    savoir, mais ma gynéco a fait la bourde de sa vie en me disant que j’attendais une petite fille !!! Du coup à chaque fois j’ai et 3 sur 4 à mes dépend !

  5. Mamzelle-Mistinguett says:

    Pour ma dernière grossesse, vu que j’avais déjà fille et garçon, j’aurai bien aimé avoir la surprise mais l’homme lui, a eut besoin de savoir, histoire de se préparer à être à nouveau père et se
    sentir impliqué dans ma grossesse .

  6. Anais Petitevie says:

    Moi je vais demander et j’ai hâte!

    Mais je reconnais que j’ai bien plus peur de l’echo en elle même et de son importance comme tu le dis, que reellement la levée du secret du sexe de bb…anxieuse à 100/100…

  7. [Encore un] Blog de Mère says:

    En maniaque du controle qui se respecte, je pense que je demanderais à savoir. Pour Liloute, on a voulu savoir, on voulait une fille tous les deux, et comme toi si on m’avait dit garçon j’aurais
    mis du temps à m’y faire. Alors que je voulais un fils au début de nos essais, comme quoi !

    Pour un éventuel deuxième, ça serait pareil. Les premiers temps, en attendant de revendre notre F3, il ou elle dormirait dans la même chambre que sa soeur, ce qui impose de revoir la déco très
    rose de sa chambre en cas de petit frère ! Et puis, j’aime bien concrétiser un peu tout ça, j’ai toujours du mal à réaliser quand je suis enceinte, rendre ça plus concret aussi pour ma fille
    etc…

    Par contre, j’ai énormément d’admiration pour ceux qui veulent ne rien savoir ! Quelle magie cela doit ajouter à la naissance…

  8. Etteilla says:

    Alors nous clairement, la question ne s’est pas posé: il était évident de savoir. Et j’avais rêvé également de mon fils. Au moment de la nidation, ce doux moment où tu ne sais pas que tu est
    enceinte. Je ne comprennais pas pourquoi on baladait mon frère adulte en poussette. Bah c’était pas mon frère…c’était mon fils. Et du coup, je savais qu’il allait me ressembler au niveau du
    visage (yeux, nez) et c’est le cas…troublant quand même! Mais oui, moi je voulais savoir, non pas pour les achats toussa toussa…mais surtout pour lui parler! ^^ J’avais besoin de savoir si je
    parlais à une petite fille ou à un petit garçon!

  9. Cleophis says:

    C’est une question vraiment personnelle et tu auras des “pour” et des “contre”. J’ai demandé le sexe pour mes deux grossesses, c’était pour moi très important de visualiser mon futur bébé et
    avoir son prénom et son sexe, ça aide fortement! 

    J’ai horreur des gens qui disent qu’avant on ne savait pas et que c’était mieux comme ça. Pourquoi se priver du progrès lorsqu’il existe? J’ai horreur de ces jugements de valeur.

  10. snoops says:

    la surprise pour les 2, et si j’ai la chance d’en avoir un 3eme, ce sera pareil

    quel bonheur que d’attendre, de s’imaginer le futur bb,….

    pour la 1ere , je revais regulierement de mon accouchement: c’etait un bb sans sexe, sauf une fois ou j’ai revé que j’avais “Princesse” dans mes bras, un signe surement 😉

    pour ptit sablé, tres rapidement, je pensais attendre un garcon, comme quoi, je n’avais pas besoin de connaitre le sexe, je le sentais 😉

  11. Emilie says:

    Sans hésiter : dès que possible. Du 1er jour de ma grossesse j’ai eu le besoin impérieux de savoir ce que j’avais dans le ventre. Nous n’avions pas de préférence mais il me fallait connaître au
    plus vite le sexe du bébé pour me projeter dans la grossesse. Par chance nous l’avons su dès la première écho.

    A contrario j’admire, j’adore, je trouve magnifique les personnes qui font le choix de la surprise, la découverte doit être magique. Quand on décide de faire un enfant il n’a pas de sexe et
    accueillir ce petit être comme un cadeau de la vie que l’on découvre le jour J c’est juste fabuleux.

  12. Deneb says:

    Comme toi, je me fichais d’avoir une fille ou un garcon, ce qui importait, c’était que le bébé soit en bonne santée ! Mon homme préférait avoir une fille… et il a été exaucé, nous avons donc
    eu, comme on aime à nous le répéter, “le choix du roi”. Lors de cette fameuse échographie nous n’avons pas hésité : nous voulions savoir ! nous ne sommes pas particulièrement patients, et pour
    des raisons économiques/pratiques, c’est mieux de savoir avant. 

    La question est : si vous demandez à savoir, le partageras tu ? 

  13. celine ol says:

    Bonjour

    Avant d’être enceinte je pensais comme ton collègue et je me disais que ça ne servait vraiment à rien de savoir avant puisque de toute façon c’était immuable.

    Une fois enceinte de mon premier bébé, je ne voulais pas savoir mais le papa lui était très impatient alors nous avons demandé et finalement j’ai trouvé cela bien agréable de savoir. Cela m’a
    permis de visualiser mon futur bébé et puis on a ainsi simplifié notre recherche de prénom !

    Cela dit, ça n’a jamais été ma préoccupation première et si le médecin avait été incapable de se prononcer je ne me serais pas sentie frustrée. Je pense que ce n’est qu’un détail.

    Je comprends que certains ne souhaitent pas savoir mais je ne sais pas vraiment ce que cela change ou ce que cela peut apporter.

  14. Madame Hérisson says:

    Tiens, c’est drôle, je fais ma 2e écho le même jour que toi, le jour de mon anniv 😉

    On veut absolument savoir pour notre premier enfant. Mais je peux comprendre que des parents veulent la surprise 😉

  15. Untibebe - Titeve says:

    “Le choix du roi”, cette expression m’a toujours un peu embêtée… je ne sais pas pourquoi… peut-être parce qu’au fond j’ai envie d’une seconde fille hein 😉

  16. Untibebe - Titeve says:

    Bien évidemment je pense à ça en premier moi aussi… une écho me fait toujours peur.. peur que l’on m’annonce un problème à chaque fois… bizarrement l’Homme n’y pense pas

     

    Tu accouches quand “normalement” ?

  17. Untibebe - Titeve says:

    Moi aussi j’admire ceux qui savent attendre… mais cette fois je me dis : si on essayait ? Mais l’Homme n’est point d’accord ^^

  18. Untibebe - Titeve says:

    L’homme a sans doute besoin de savoir pour se préparer à l’arrivée du bébé… une façon de rendre le truc plus concret certainement

  19. Untibebe - Titeve says:

    Oui une question très personnelle c’est vrai. Mais j’aime recueillir les avis des uns et des autres. Je trouve toujours cela intéressant et instructif.

    Je comprends que l’on veuille garder la surprise mais pas contre je n’aime pas non plus ce genre de remarque selon laquelle avant on ne savait pas et c’était mieux.

    Ma maman ne cesse de me dire qu’elle aurait aimé savoir… mais cela ne se faisait pas à son époque…

  20. Untibebe - Titeve says:

    cette sensation de besoin de savoir est bizarrement moins forte pour cette grossesse mais malgré tout présente. J’ai du mal à imaginer attendre le jour J… besoin de me préparer

  21. Untibebe - Titeve says:

    Je pense que je partagerais l’info oui… mais j’essaierais quand même de vous faire deviner à travers un petit jeu 🙂 niark niark

  22. Untibebe - Titeve says:

    La simplification de la recherche du prénom ! oui !!!

    J’ai interdit à l’Homme de parler prénoms avant que nous ne sachions de quel sexe est bébé… ça évite de se prendre la tête sur le prénom donné à un sexe en particulier ^^

  23. Vinie says:

    J’ai toujours crié partout que je voulais des filles, rien que des filles.

     

    Quand j’étais enceinte de Tim, j’étais persuadée d’attendre une fille. Mais à la seconde écho morpho, dès que le gynéco a posé la sonde sur mon ventre, j’ai vu le sexe de mon bébé et j’ai su que
    c’était un garçon, ça m’allait très bien cependant 🙂

     

    Pour Lù, encore une fois persuadée d’attendre une fille : joie lorsqu’à la première écho on m’annonce une fille, malaise et pleurs lorsqu’à la seconde écho on m’annonce un garçon… J’avais
    l’impression de devoir faire le deuil de cette petite fille que je n’aurai jamais…

     

    Avec ConjointChéri, on a décidé d’avoir un troisième et dernier enfant et cette fois-ci, on ne veux pas savoir le sexe. Peu m’importe que Bébé soit une fille ou un garçon. Ca m’est égal
    maintenant, et je ne veux surtout plus pleurer comme je l’ai fait pour Lù alors ce sera une merveilleuse surprise à la naissance de notre enfant 🙂

  24. perruchette says:

    Pour nous il était impossible d’attendre la naissance, on était beaucoup trop impatients!

    On voulait pouvoir lui parler en sachant à qui on parlait. Avant même d’être enceinte on savait quel prénom donner à notre bébé alors quand on a su que c’était une fille c’était comme si tout
    devenait concret…on allait avoir notre petite Louise!
    On n’a dailleurs même pas réussi à garder le prénom pour nous (ce qui nous a d’ailleurs valu des remarques qui aujour’hui encore me restent en travers de la gorge!).

    Et puis je ne regrette pas d’avoir su le sexe avant parce que comme ça j’ai pu me lacher sur les ventes privées!

  25. Untibebe - Titeve says:

    J’imagine ta déception après l’annonce d’une petite fille. Voilà pourquoi je ne suis finalement pas déçue de ne jamais avoir pris connaissance du s’exerce de bébé lors de la première écho  

    Je te souhaite une belle surprise pour le 3ème

  26. Untibebe - Titeve says:

    Vous avez eu qu’elles genres de remarques sur le prénom de votre princesse?  De notre côté j’avais voulu garder le mystère car je craignais les remarques…

  27. perruchette says:

    (Je ne sais pas comment on répond à un commentaire alors je fais carrément un autre commentaire).

    Globalement les commentaires sur notre choix étaient sympas, le prénom est classique donc ne “choque” pas. Mais ma belle soeur n’a pas arrété de me dire qu’elle trouvait que ce prénom était moche
    et qu’elle le détestait (on ne lui a jamais demandé d’adorer il me semble!). elle nous a même dit que si le physique dépendait du prénom notre fille serait moche! Sympa hein?!
    sinon certains jugent que Louise est trop classique ou trop courant mais nous ne sommes pas des originaux alors ça nous correspond très bien!

  28. Untibebe - Titeve says:

    En fait tu ne peux que répondre en créant un nouveau commentaire ici… pas le choix 🙁 Ici, nous n’avons pas fait dans l’originalité non plus… son prénom est très très très répendu ! D’ailleurs
    le collègue qui partage mon bureau a une fille du même prénom ^^ En tous cas je déteste ce genre de remarques… venant de ta belle-soeur… franchement…

Laisser un commentaire

Coche cette case et un lien vers ton dernier article apparaitra !