Une méthode pour connaître le sexe de bébé le plus tôt possible ?

Connaître le sexe de bébé le plus tôt possible… c’est sans doute l’une des obsessions des plus connues des futures mamans. En tout cas, pour moi, ça a été l’une des plus grandes… en dehors, bien évidemment, de la santé du bébé que nous attendions à chaque fois. Moi, je rêvais d’avoir une fille d’abord… pour mon second bébé, j’étais persuadée d’attendre un garçon… et, d’ailleurs, je souhaitais vraiment avoir un garçon… non pas que je souhaitais particulièrement en avoir un, personnellement… Non, en fait, je souhaitais en avoir un pour faire plaisir à mon homme qui aurait bien aimé joué au football avec lui 🙂

La nature en a décidé autrement et c’est bien une seconde fille que nous avons eu.

Bref, tout cela pour dire que la question du sexe de bébé est une question importante pour la future maman… et sans doute tout autant pour le futur papa.

Une méthode déjà connue pour connaitre le sexe de bébé… 

Cette méthode, vous en avez peut-être déjà entendu parler : je parle du kit IntelliGender. Il ne me semble pas que l’on trouve ce kit en France… Mais il semble possible de se le procurer somme toute assez facilement contre quelque chose comme 70€… Plusieurs marques se sont lancées dans le business. Il est possible de trouver des kits plus ou moins fiables de 15 à 130 dollars. La plupart du temps, ce test se présente sous la forme d’un flacon. A l’intérieur, des cristaux. Ce sont eux qui vont réagir au contact de l’urine. En changeant de couleur, à seulement dix semaines de grossesse, le kit est censé donner la réponse… Fille… Garçon…

Mais force est de constater que la précision de ces tests laisse à désirer. Nombreux sont les retours de parents déçus. Si le test a fonctionné pour certains, ce n’est pas le cas de tous. Après tout, le test a 1 chance sur 2 de dire vrai… 1 chance sur 2 de se tromper…

Il est bien plus fiable de faire preuve de patience et d’attendre entre 18 et 20 semaines pour être fixé. Mais la patience n’est pas le fort de tout le monde…

Une autre méthode permet de déterminer le sexe de bébé…

Une nouvelle méthode permettrait cependant de déterminer le sexe de bébé dès la sixième semaine de grossesse ! Du jamais vu ! Cette méthode, on l’appelle la méthode Ramzi. C’est suite à une étude menée au Canada par le Docteur Saad Ramzi Ismail que la méthode a vu le jour. L’étude a porté sur plus de 5.000 foetus. 

A 6 semaines de grossesse, le sexe du bébé a été déterminé. 22% des échographies étaient vaginales contres 78% trans-abdominales. Entre les 18ème et 20ème semaines de grossesse, ces mêmes futures mamans sont revenues. Le sexe qui leur a été annoncé au bout de 6 semaines a été confirmé dans 99% des cas. A la naissance, 100% des résultats de l’échographie comprise entre la 18ème et 20ème semaines de grossesse ont été confirmés.

Mais comment connaitre le sexe de bébé à seulement six semaines de gestation ?

A 6 semaines de grossesse, il est impossible de visualiser les organes sexuels du bébé. En fait, c’est la position du placenta par rapport à l’utérus qui lui a mis la puce à l’oreille. Il a, en effet, constaté que 97,2% des fœtus mâles présentaient un placenta sur le côté droit de l’utérus. Le placenta des fœtus femelles étaient positionné, dans 97,5% des cas sur le côté gauche de l’utérus.

Bien sûr, cette méthode n’est pas utilisée partout. Même si la détermination du sexe peut avoir de l’importance dans le cadre de certaines maladies, elle n’est pas la priorité des échographistes. Cependant, si vous connaissez la position du placenta, il y a fort à parier que vous puissiez en déduire le sexe du bébé attendu !

Commentaires

Commentaires

One comment

  1. LuciledeGuinzan says:

    C’est dingue ! le truc qui m’étonne c’est qu’on ait pas remarqué un truc aussi net avant ! En tout cas je pourrai pas m’empêcher d’y penser lors d’une prochaine grossesse…

Laisser un commentaire

Coche cette case et un lien vers ton dernier article apparaitra !