On a dormi à l’Hôtel du Parc Astérix ! Et c’était dingue ! {toutes les nouveautés du parc Astérix}

La pluie tombe sur notre balcon… Le nez collé sur l’écran de mon ordinateur, je classe de nombreuses photos pour vider la carte mémoire de mon appareil photo. Je fais des dossiers, j’en supprime certaines, trop floues, trop ternes, pas réussies… et je me replonge avec plaisir dans le souvenir d’une virée en famille au Parc Astérix… et de cette soirée passée dans l’hôtel du parc, l’Hôtel des Trois Hiboux.

C’était un vendredi soir. C’était pendant les vacances scolaires. Les filles, déjà excitées depuis des semaines, avaient hâte d’arriver au parc et de foncer sur les nombreuses attractions qui leur sont dédiées. Mais avant, on leur avait promis de passer une nuit avec Astérix… Ou presque… Bon, pour tout dire, Léna a eu un peu la trouille à l’idée de “dormir avec Astérix” et s’est trouvée particulièrement soulagée quand on lui a avoué qu’Astérix ne serait pas avec nous dans la chambre où nous aurions la chance de dormir.

L’Hôtel des Trois Hiboux, j’avais hâte de le découvrir…

Le peu que j’avais pu en voir sur Internet m’a donné une envie folle d’y séjourner. Alors, j’avoue, j’étais un peu comme une gosse à l’idée d’y dormir ! Et, vous savez quoi ? Je n’ai pas été déçue. Le cadre est particulièrement agréable. Construit tout en bois, l’hôtel s’intègre harmonieusement dans une forêt. J’apprendrais, quelques heures après mon arrivée, à l’occasion d’une conférence de presse, que la préservation de la nature fait partie des préoccupations des gestionnaires du parc.

L’accueil est prestigieux : la hauteur sous plafond est impressionnante et chaleureuse à la fois. On sent tout de suite que les enfants y sont les bienvenus. Ils sont accueillis avec le sourire par les hôtesses. Leur énergie n’est pas critiquée du regard… Aucun doute ! On est bien dans un hôtel kidsfriendly !

Et puis, on a découvert notre chambre.

Pour y parvenir, on suit une terrasse en bois qui dessert de nombreuses chambres. L’hôtel vient d’ailleurs tout juste de s’agrandir passant ainsi d’une capacité de 100 à 150 chambres toutes aussi cosy les unes que les autres. Elles sont toutes aménagées suivant le même modèle. A peine la porte franchie, le portrait géant d’un renard et une épaisse moquette, imitant des rondins de bois, nous mettent direct dans l’ambiance boisée. Sur notre gauche, deux lits superposés attendent les filles. A notre droite, un long dressing attend nos affaires. On pourrait rester des jours ici, s’installer et s’aimer… Il manquerait juste une petite kitchenette 😀 mais c’est une chambre… pas un appartement, hein ! Malgré tout Emma nous souffle d’entrée qu’elle veut rester là toute sa vie !

Des rondins de bois en guise de table basse ou de chevet, une décoration chaleureuse… et une vue imprenable sur la forêt environnante. On passe la porte fenêtre et on se retrouve sur une petite terrasse agrémentée de 2 fauteuils. On voudrait rester là des heures ! En plus la température est vraiment toute douce… Tout est parfait. Devant notre chambre, une cabane en bois a été construite par des enfants sans doute. On entend les oiseaux chanter. On est vraiment dépaysés. Voilà qui nous coupe de notre vie à 100 à l’heure, de Paris et de la pollution.

Le soir venu, nous avons filé dîner au restaurant de l’Hôtel des Trois Hiboux.

Les capacités des chambres étant désormais plus importantes, le restaurant s’est vu imposer une nouvelle organisation, impliquant la mise en place de deux services. Nous avons choisi le premier service, celui de 19 heures. Avec les filles, on a trouvé que c’était mieux. L’ambiance est, encore une fois, très chaleureuse. Le restaurant est organisé en 3 salles. Je pense que cela permet de réduire le bruit engendré par tous les convives. C’est aussi plus cosy. L’ensemble est très lumineux… et dans les assiettes, c’est la fête !

Il y a un choix fou au buffet à volonté. Il y en a vraiment pour tous les goûts. Vraiment difficile de ne pas y trouver son compte. En tout cas, nous avons tous été ravis.

Bientôt, 2 nouveaux hôtels verront le jour.

J’ai vu des illustrations de ce qui est prévu. En 2018, l’Hôtel de la Cité Suspendue permettra d’offrir 150 chambres supplémentaires. En 2019, ce sera l’Hôtel des Quais de Lutèce qui ouvrira ses portes. Ce dernier proposera même une piscine. J’ai vraiment hâte de les découvrir et j’espère avoir l’occasion d’y dormir ! Je suis, en tout cas, très excitée à l’idée de voir ces deux beaux projets se concrétiser… toujours dans un cadre très naturel.

Après une bonne nuit de sommeil auprès de la nature, nous avons profité d’une journée au Parc Astérix.

On a pris un petit déjeuner goûteux mais pas trop lourd (manèges à venir oblige) bien que le choix proposé pouvait pousser aux excès. Nous avons ensuite pris la direction du Parc par un petit chemin presque dérobé. Un passage VIP permet en effet de rejoindre le parc par une entrée différente de l’entrée principale. On évite ainsi la queue et l’attente !

Comme l’année dernière, nous avons adoré fouler le sol (et les airs) de ce parc vraiment très familial. On m’a souvent demandé sur facebook ou encore instagram si le parc était adapté aux jeunes enfants. Et bien je le trouve bien plus adapté aux plus petits que Disneyland par exemple. La forêt d’Idefix a été créée récemment et permet d’accueillir les plus jeunes. Des attractions “à sensation” leur sont particulièrement destinés. Léna adore ! Emma commence à demander autre chose et se dirige maintenant vers toutes les attractions, très nombreuses, proposés aux enfants de plus de 1 m. Elle adore les attractions à sensations… J’en suis presque étonnée, connaissant sa trouille de tout… Bref, elle m’épate ma puce !!! Et c’est vraiment sympa car, du coup, on peut partager avec elle de vraies attractions familiales dans lesquelles, même nous, les adultes, on ne s’ennuie pas.

Bien évidemment, il y a des attractions pour les plus grands.

Grâce au Pass Rapidus qui nous a été remis à l’occasion de cette visite, nous avons eu un accès direct (donc sans faire de queue) aux 6 attractions qui remportent le plus de succès : Osiris, Tonnerre de Zeux, La Trace de Hourra, Discobélix, Menhir Express et Le Grand  Splash. J’ai ainsi pu tester (enfin) Discobélix, Menhir Express et Osiris. J’ai carrément eu la trouille dans Osiris (mais pas autant que je l’imaginais, ouf !) et j’ai balisé dans Discobélix… Décidément, je crois que je suis une grosse trouillarde !

Le Pass Rapidus coûte 25€ (20€ en l’achetant en ligne). C’est vraiment utile si vous voulez absolument faire les grosses attractions à sensation et que vous venez sans enfant. Sinon, comme moi, vous risquez sans doute de faire les attractions seul(e) pendant que l’autre parent garde les poussins… Moi, par exemple, je m’éclate bien plus dans les attractions softs (je vous ai dit que j’étais une trouillarde ???!).

Bientôt, une nouvelle attraction !

Je vous disais que j’étais excitée par l’arrivée très prochaine de 2 nouveaux hôtels… mais je suis également très excitée à l’idée de découvrir la nouvelle attraction qui ouvrira au mois de juin : Pégase Express. Une attraction résolument familiale puisqu’elle s’adresse aux adultes et aux enfants de plus d’1 mètre. On nous l’a présentée en conférence de presse et elle a l’air tout simplement géniale (et me fait déjà baliser).

A lire aussi :

Faire le parc Asterix avec de jeunes enfants

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Coche cette case et un lien vers ton dernier article apparaitra !