Dans ma tête, ça a fait “hiiiiiiiiiiiii” {Forum Fnac Livres}

J’étais allée, une fois, au Salon du Livres de Paris. J’en garde un souvenir assez flou. C’était il y a longtemps et puis, il faut dire que c’était tellement grand que je en savais pas ou donner de la tête. A la limite, je prenais beaucoup plus de plaisir à fouiner dans les rayons d’une librairie cosy que dans les allées de ce salon. Depuis, je n’avais jamais renouvelé l’expérience. Parfois, je prenais le temps de me fondre dans les rayons de la FNAC quand je passais par les Halles. Mais, pour être sincère, c’est un lieu que je ne fréquente plus depuis ces histoires d’attentat. Je me contente des rayons virtuels de la FNAC ou d’Amazon ce qui, il faut bien l’avouer, ne permet pas de faire de réelle découverte.

Ce week-end, on m’a proposé d’aller au Forum Fnac Livres, une sorte de salon du lire à taille humaine.

Du 15 au 17 septembre, se tenait en effet le Forum Fnac Livres pour la seconde année. En 3 jours, ce ne sont pas moins de 10.000 personnes qui ont franchi les portes de la Halle des Blancs Manteaux. Et parmi ces quelques 10.000 personnes, il y avait nous, Thomas, les filles et moi. A l’intérieur, on pouvait bien sûr fouiner dans les rayons aménagés pour l’occasion et passer de la section bande dessinée, bien-être, musique, polar, ou encore littérature section jeunesse en quelques pas.

J’ai particulièrement apprécié l’espace jeunesse qui avait tout prévu pour accueillir les enfants.

On pouvait d’ailleurs les voir prendre plaisir à fouiner dans les rayons, à découvrir de jolis albums illustrés, à les feuilleter et même à en dévorer quelques pages. C’était un vrai plaisir que de voir les filles autant absorbées par ces lectures. Emma a également passé beaucoup de temps à colorier. En effet, il y avait des petites tables jonchées de nombreux coloriages à l’effigie de T’Choupi, vous savez, le pingouin de 3 ans attachant et intrépide ! D’ailleurs, si nous avions été présents sur le salon un peu plus tôt dans la journée, nous aurions eu la joie de rencontrer sa mascotte, présente à l’occasion de son anniversaire… Enfin, nous tous sauf Léna qui nourrit une véritable phobie pour les mascottes.

Des lectures ont également été organisées pour les enfants au cours du week-end et de nombreuses dédicaces sur les livres enfants étaient prévues. Par exemple, Stéphanie Blake, l’auteur de “Simon”, qu’Emma aime beaucoup, était présente. Ou encore Adam Hargreaves pour la collection “Monsieur et Madame”.

Mais tout ne tournait pas qu’autour des enfants !

Des dédicaces d’auteurs jeunesse étaient organisées, oui… mais ce sont plus de 100 auteurs qui sont venus dédicacer des livres de tous horizons. Pour ma part, je n’ai pas fait la queue pour obtenir une jolie dédicace. Même si j’aurai bien aimé, il était compliqué pour moi de faire la queue avec les filles. Je suis, de toute façon, arrivée assez tard pour pouvoir obtenir une dédicace de Guillaume Musso face à qui la file d’attente était terriblement longue. Mais oui, franchement, j’aurai bien aimé avec sa signature dans son dernier livre, “Un appartement à Paris” que j’ai beaucoup apprécié.

Et, pour mon plus grand plaisir, différentes rencontres étaient organisées.

Et il y en avait une en particulier que j’attendais avec beaucoup d’impatience. Romain Duris dont je vous parle plutôt régulièrement (ici ou sur les réseaux sociaux) présentait son tout premier livre. Il ne s’agit ni d’un romain, ni d’une autobiographie mais plutôt d’un recueils de dessins. Des dessins qu’il griffonne à même le sol depuis son adolescence et qu’il estime assez intimes. Il faut dire que, en effet, l’intime est très présent dans ces derniers. Son style est très particulier et j’avoue que j’étais très curieuse d’en savoir plus sur cet ouvrage. J’ai donc pu assister à la rencontre avec Romain Duris.

D’abord, je ne vous cache pas mon enthousiasme à voir cet acteur “en vrai”. 

Même si je ne suis pas du genre à me la jouer groupie, je dois bien avouer que ouais, dans ma petite tête, quand je l’ai vu monter sur l’estrade, ça a fait “hiiiiiiiiiiiii”. Bref, l’espace de quelques secondes, j’ai eu l’impression d’être une ado. Et puis, d’un coup, j’ai eu peur d’être déçue, de ne pas reconnaître en lui ce pour quoi je crois apprécier cet homme. Cette crainte n’a duré que quelques toutes petites secondes.

En fait, sa façon de prendre le micro, de dire “bonjour” (un petit bonjour un peu timide on aurait dit) et de sourire (de son grand sourire charmeur) ont tout effacé.

Et puis, à travers ses mots, j’ai vu beaucoup d’humilité, d’aplomb aussi… énormément de sympathie enfin. Bref, un peu sous le charme, je l’ai écouté parler de son oeuvre et j’ai un peu mieux compris… C’était court mais c’était vraiment agréable. Je crois ne pas avoir lâché mon sourire de toute la rencontre.

Ensuite, il a filé en dédicace et moi, j’ai filé tout court, Emma sous le bras (ou presque). Thomas ayant déjà quitté les lieux pour cause d’une Léna fatiguée et un chouilla pénible…

Un événement très riche

J’ai particulièrement apprécié ce forum et j’ai déjà envie de découvrir la prochaine édition. Cela a été pour moi l’occasion de (re)nouer avec l’objet livre… C’est que je le fréquente de moins en moins depuis que j’ai une liseuse. Mais, surtout, ça a été le moment de faire de belles rencontres et de découvrir de biens jolies oeuvres.

Et vous, vous appréciez ce type d’événement ?

Commentaires

Commentaires

3 comments

  1. LuciledeGuinzan says:

    Oui j’aurais beaucoup aimé ! Les livres c’est quand même ma passion (et mon métier, puisque je suis traductrice !). Moi non plus pas du tout groupie de base, mais là quand même… (et moi aussi j’avais très peur des mascottes quand j’étais petite !!)

Laisser un commentaire

Coche cette case et un lien vers ton dernier article apparaitra !