La fête foraine

C’était les vacances scolaires. Thomas et moi revenions à peine de notre voyage de Noces. Les filles ont filé en vacances dans le sud-ouest, avec leur grands parents, nous laissant encore une petite semaine loin de nos princesses. En fait, nous les avons très peu vues durant ce mois d’octobre ! Là-bas, il faisait encore très doux. Les températures étaient agréables sur Paris et elles étaient encore plus douce dans le Lot. Elles avaient déjà tout prévu ! Elles savaient que, durant notre absence, en compagnie de papy et mamy… et même de leur tante, elles se rendraient à la fête foraine !

Une semaine après leur départ, Thomas et moi avons pris le train.

J’aime bien prendre le train moi… Mon homme, lui, préfère gérer le truc, conduire et aller à son rythme… J’entends par là qu’il aime ne pas subir les retards imposés par le train :-). Pour ma part, j’avoue que cela ne me dérange pas trop, pour peu que le retard ne dépasse pas la demi-heure et que j’ai un accès au réseau. Je peux ainsi regarder ma série du moment sur Netflix, répondre à mes mails ou surfer sur le net. J’alterne avec un peu de lecture sur ma nouvelle liseuse.

Il était assez tard quand nous sommes arrivés mais, sur le quai, elles nous attendaient. Un chouilla inquiète, Léna avait cru que nous n’étions pas descendu du train en voyant ce dernier filer tandis que nous n’étions pas encore à portée de vue…

Le lendemain, on filait à la fête foraine.

Elle la connaissait déjà par coeur mais elles nous attendaient impatiemment pour pouvoir y retourner. A peine arrivés, leurs yeux pétillent. L’impatience se lit dans leurs regards. Emma ne veut plus attendre. Elle veut pêcher… Oui, pêcher, comme les tout-petits. Nous avons beau lui dire qu’elle est un peu grande pour ça, c’est plus fort qu’elle, elle demande à pêcher. Moi, j’avoue, je ne suis pas hyper fan de ce stand. Elle attrape les canards et deux temps trois mouvements et file hésiter pendant des lustres devant le mur des cadeaux (la preuve qu’elle n’a besoin de rien cette petite !). Pour Léna, c’est différent. Elle n’a pas encore acquis la dextérité d’Emma et, du coup, à chaque fois, il faut lui prêter main forte !

Alors, Emma, on essaie de la diriger vers d’autres attractions.

C’est comme ça que j’ai pu prendre plaisir à monter dans une chenille, comme je le faisais encore quand j’étais adolescente… A la différence que, cette fois, j’avais une petite crevette à mes côtés, collée contre moi, se débattant avec les effets de la gravité pour ne pas complètement m’écraser… C’était assez drôle car je la voyais y prendre plaisir, rire, sourire… Faire des signes à son papa, tout en levant les bras. Voilà, on commence à monter avec elle dans les “manèges de grands” et j’avoue que je trouve ça assez chouette !

A présent, elle boude les manèges “de petits”, ceux que Léna affectionne particulièrement.

Léna, elle, s’y sent comme chez elle. Son premier objectif, lorsqu’elle monte à bord d’un bolide de manège, c’est d’attraper le pompon. Elle fait montre d’une véritable concentration à ce moment-là. Elle repère le pompon et ne lâche plus le contact visuel jusqu’à ce qu’il soit à portée de sa petite main. Là, elle l’agrippe, si elle peut et ne le lâche plus. Son sourire en dit alors long sur sa satisfaction… Dès lors, elle peut profiter de son tour de manège, l’esprit apaisé. Quand il lui échappe, on peut lire sa petite déception, mais elle est généralement vite consolée par la perspective de tourner, tourner et tourner encore…

Mais toutes les deux trouvent tout de même encore plaisir à partager des attractions communes.

C’est le cas, par exemple, du trampoline. Bien que l’attente pour cette attraction, soit assez longue (et assez chère !), c’était un plaisir de les voir sauter comme ça… Même si Léna était un peu crispée, elle nous avoué ensuite que c’était génial et qu’elle voulait recommencer ! Emma, bien sûr, a adoré et ne pense qu’à y retourner !

Et puis, bien sûr, il y a le plaisir des chaises volantes… qu’elles partagent toutes les deux !

Shop the Post

Cardigan Tigre – 3/10 ans – 32,95 €

Teddy fausse fourrure – 3/12 ans -39,95 €

Et chez vous, la fête foraine, ça se passe comment ?

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Coche cette case et un lien vers ton dernier article apparaitra !