Le cas de la tétine de Léna

Léna est en moyenne section. Elle n’est plus un bébé. C’est elle qui nous le rappelle régulièrement ! Elle n’est plus un bébé, elle est grande ! Voilà !

Sauf que, bon, ahem, dans la vraie vie, la vraie de vraie de chez vrai, c’est pas vraiment ça. Notre grande est en fait encore un peu un bébé. Comme je vous le disais dans un précédent article, Léna n’a pas eu le temps d’être un bébé. Du fait qu’elle soit née en fin d’année, on lui a toujours demandé plus d’efforts et surtout de grandir plus vite. Sa soeur, elle, mine de rien, aura toujours eu 9 mois de tranquillité devant elle. Ainsi, Emma a abandonné la tétine durant l’été 2015. Elle avait alors 4 ans et demi et entrait en moyenne section. Léna, elle, vient d’entrer “chez les moyens” comme elle dit… mais elle n’a pas encore 4 ans. Sa tétine la suit toujours.

Impossible, pour l’instant de l’en détacher.

On a bien essayé pourtant. L’entrée en moyenne section était le moment idéal pour ça.

Nous n’avons pas hésité à lui rappeler qu’avec son entrée chez les moyens, elle perdait son statut de petit et, du même fait, le droit d’avoir une tétine à l’école. C’est ainsi que, les premières semaines, nous lui avons retiré la tétine à l’école. Elle ne pouvait emporter avec elle que son doudou auquel elle avait accès seulement au moment du temps calme (la sieste n’étant plus systématique).

Le problème c’est que, depuis la rentrée, Léna a bien du mal à se mettre dans le bain.

Encore aujourd’hui, soit près de deux mois après la rentrée, elle pleure encore tous les matins à l’idée de nous laisser l’abandonner (lâchement) à l’école. Les seuls matins où elle ne pleure pas sont ceux qu’elle partage avec sa copine adorée. La réintégration à l’école, malgré une année déjà passée en son sein, se révèle donc encore très compliquée. A côté de ça, les “temps calmes” aménagés après le repas, ne permettent pas à Léna de véritablement faire une pause dans sa journée. Pour s’apaiser, elle a encore besoin de son doudou et, surtout, de sa tétine.

C’est ainsi que, de fil en aiguille, l’idée de réintroduire la tétine dans son moment calme de la journée a commencé à germer dans mon esprit. C’est le mot de la maîtresse qui a fini de m’achever… En effet, elle autorisait explicitement les enfants “à faire encore un peu les bébés” durant le temps calme. Ainsi, la tétine est revenue dans son sac d’école. Mais elle reste réservée à un temps très limité, celui de “la sieste”.

On dit que l’entrée en Maternelle est le moment parfait pour dire adieu à la tétine mais, chez nous, en tout cas, cela n’a pas été le cas.

Arrêter la tétine ?

Pour l’heure, j’ai abandonné l’idée de lui faire arrêter la tétine rapidement. Je crois, au fond, que j’ai envie, surtout, d’écouter ses besoins. Je ne peux m’empêcher de constater qu’elle EN A BESOIN ! Elle est si souvent fatiguée la pauvre… On lui en demande tant ! Lui demander d’être grande si vite, est-ce naturel ? Ne peut-on pas lui laisser le temps de grandir et, du coup, l’opportunité de rester encore un peu un bébé ?

Elle avait annoncé, peu avant la rentrée, qu’elle offrirait ses tétines au Père-Noël. Elle en parle encore parfois. Nous la ferons faire si elle le souhaite le moment venu, si elle se sent prête mais, aujourd’hui, en tout cas, je n’ai pas envie de lui forcer la main.

Alors on continue la tétine pour l’instant…

Du coup, du fait qu’elle vive en collectivité la journée, comme à la crèche, on continue de lui “fournir” une tetine personnalisée. A l’école, tout a tellement tendance à se perdre ! Avec son prénom inscrit dessus, il est bien plus aisé pour tout le monde de la retrouver. L’idéal est de lui prévoir une boite de rangement pour la transporter sans risque de la salir… mais, dans les faits, je ne vous cache pas notre échec sur ce point… soit la boite disparait, soit la tétine n’y fait que de courts séjours. Jamais aucune de mes gamines n’a voulu prendre le temps de soigneusement ranger leur tétine dans une boite… La tétine finit généralement au fond du bac à doudou avec toutes les autres tétines.

Et si vous vous demandez quand changer la tétine de bébé, sachez qu’elle est conseillé de la changer toutes les 4 à 6 semaines. Choses que nous ne respectons pas, je vous l’avoue, car nous les gardons ici bien plus longtemps (sommes-nous de mauvais parents ?). Nous veillons, cependant, à les nettoyer régulièrement. Un passage au lave-vaisselle est parfait pour tuer tous les vilains microbes ! Nous faisons également attention à leur état.

Et chez-vous, l’arrêt de la tétine, ça se passe/s’est passé comment ?

Commentaires

Commentaires

7 comments

  1. Lili says:

    Je ne peux pas te renseigner sur le sujet mais j’ai sucé mon pouce trèèès longtemps au plus grand désarroi de ma mère. J’ai arrêté sans m’en rendre compte à 12 ans, au moment de mes 1res règles. J’ai réalisé ça quelques semaines ou mois plus tard…
    Ça viendra !

  2. GToch says:

    La tétine s’est arrêtée d’elle-même il y a environ 15 jours et il vient d’avoir 7 ans !
    Il l’a prise à l’école jusqu’à la fin de la petite section. Puis que à la maison et surtout pour le dodo. J’ai pris la décision de ne rien faire et de le laisser gérer.
    Il y a 15 jours ils nous a dit vouloir donner sa tétine au père noël. L’idée venait uniquement de lui. Et depuis c’est chose faite.
    Oui il est grand mais aucun regret. Tout s’est fait parfaitement tranquillement 😀

  3. Violaine says:

    Hello !
    Bon, je vais pas faire ma maline, ici bébé vient de lâcher son pouce à 16 mois et ça me fait un petit pincement au coeur (c’était suite à la varicelle et je pense qu’une cloque lui faisait mal, mais c’est tellement tôt je trouve).
    C’est la maîtresse que je suis et non la maman qui avait envie de te laisser un commentaire: zen, elle a grave le temps ta puce. J’ai eu une longue conversation avec une maman à ce sujet avant les vacances, en petite section. Si elle la garde, tu l’as dit toi même, c’est qu’elle en a besoin. Quand elle n’en aura plus besoin (pour x raisons) elle la laissera. Téter permet de se sentir en confiance et à la rentrée (changement de maîtresse, de classe, de copains) ils ont besoin de se rassurer. On leur laisse pendant ce temps délicat et par la suite elle n’est autorisée qu’à la sieste, ou pendant le temps calme en ms. Pour le reste de la journée, les tétines et les doudous ne participent pas et personne ne les réclame ! Alors si c’est limité au temps de repos il n’y a pas de soucis… La maman en question me parlait des dents de sa fille… perso je préfère payer l’orthodontiste que la psychothérapie (Roh ok j’exagère hihi)
    En tous cas tu fais très bien de lui rendre ! 🙂 Bon courage pour ce début d’année et patience elle grandira bien assez vite 🙂
    PS : un chouette album à lui lire à ce sujet : la tétine de Nina

  4. Amélie says:

    Coucou !
    Ici Roméo a 3 ans (presque et demi, si si il y tient !), est en PS (après 6 mois en TPS), il n’a jamais eu la tétine à l’école car nous n’avons pas voulu (c’était au moment où nous avons commencé à mettre des limites à cette fichue tétine car si on l’avait écouté c’était H24), mais il avait et a toujours son doudou pour la sieste (officiellement la sieste mais l’année dernière en TPS doudou le suivait un peu partout sauf en récré et à la cantine !) Nous pensions que doudou serait le doudou de l’école comme il était avant le doudou de la crèche et chez nous il y avait le doudou de la maison. Mais dès son entrée à l’école, il a fallu ramener doudou tous les jours à la maison, et c’est même devenu LE doudou ! Bref, revenons aux tétines.
    Il n’a le droit de la prendre qu’à partir de 18h (autant te dire qu’il sait très bien que un 1 et un 8 ça fait 18 et il va souvent checker sur le four !) et a bien sûr le droit de la prendre à la sieste. Nous ne sommes pas rigides non plus et les jours d’extrême fatigue, on tolère.
    Il n’est pas prêt pour la laisser. Il parle souvent de sa copine qui n’a plus de tétine – qui elle l’avait constamment à l’école en TPS . On lui a demandé s’il voulait la donner au Père Noël, il ne veut pas. Alors on laisse faire. Il la lâchera quand il sera prêt .
    Amélie a récemment écrit… Laisser Pulco quelques heures ou quelques jours, une torture, une angoisse

    • Evelyne says:

      Ici, on a opté pour La tétine de Nina mais, pour l’instant, cela ne l’incite pas à retirer sa tétine de la bouche. Elle reste, cependant, persuadée de vouloir les donner TOUTES au Père Noël 🙂

Laisser un commentaire

Coche cette case et un lien vers ton dernier article apparaitra !