Non mais Allo quoi ! t’as 2 ans et tu te rebelles pas ?

enfant-boudeur.jpg

2 ans et presque toutes ses dents, Minipuce me laissait vivre doucement ma vie de maman déjà bien remplie. Elle avait réussi à se décoller de mes jupons (Cf mon article « Mon bébé est un pot de colle« ) et, même si elle avait toujours besoin de mon approbation et de mes encouragements, elle me laissait somme toute respirer.
Je me vantais déjà de sa tranquillité. 2 ans et pas de ce fameux « terrible two » à l’horizon, « terrible two » pourtant bien relayés par les mamans et les papas blogueurs. Je me disais qu’il devait bien exister ce « terrible two » mais j’étais assez naïve pour croire que nous allions passer au travers…
Mais que neni ! Je me trompais lourdement et je ne m’y attendais pas quand il est entré dans nos vies.
Le « terrible two » a frappé sur notre logis !
Ça s’est passé pendant notre semaine de vacances. Minipuce a commencé à vouloir s’affirmer, à camper sur ses positions quand, parce que c’était nécessaire, je lui refusais quelque chose.
Elle a commencé par pleurer mais voyant que cela ne suffisait pas, elle s’est jetée par terre, s’allongeant à même le sol en pleurant à chaudes larmes. J’avais l’impression d’être un gros vilain bourreau…
Quand j’arrivais à désamorcer la crise, la suivante ne tardait pas à se faire entendre. Rapidement, elle trouvait un autre prétexte pour montrer son opposition, usant parfois d’une autre technique, la technique de l’effrontée.
La lèvre inférieure en avant, le regard noirci par la colère, les yeux fixés dans les miens, elle ne bougeait plus. Elle me donnait l’impression de vouloir m’hypnotiser ou de me faire passer un sale message… En tous cas ce regard ne m’annonçait rien de bien bon. Mademoiselle était en rogne et comptait bien me le montrer. Pas de cris, pas de larmes cette fois, non… D’une colère passive mais affirmée elle comptait bien me faire comprendre qu’elle ne bougerait pas de là tant que son souhait ne serait pas exaucé. Et comme je ne comptais pas céder à son vilain chantage, je l’ai laissé là poireauter. Au bout d’un moment, elle s’est enfin relevée de sa position, ne faisant même pas cas de son échec, un peu comme si elle avait oublié l’enjeu de son acte…

Bref, j’ai une apprentie rebelle à la maison… Mais la tâche ne sera pas aisée pour elle (pour nous non plus sans doute) car on est bien décidés à lui tenir tête à notre adolescente de l’enfance !

Et chez vous, des rebelles à la maison ?

No votes yet.
Please wait...

Commentaires

Commentaires

7 comments

  1. sophie-mum says:

    ici j’ai pas une apprenti une vraie rebelle !!! meme l’autre fois les voisin sont venu avec le fils qui a 2 ans  et le lendemain il a tenu tete a ses parents

    ici elle est tetu quand elle veut qqch elle te pousse a bout pour l’avoir parfois c negociable parfois non mais si je dis non c non et là c la cata mais se calme d’elle meme… vivement que ca
    passe cette periode

    bon courage

  2. missrelie says:

    salut

    jai un petit rebel de 23 mois qui tente mais qui perd! mais ce n’est pas bien mechant il fait peu de caprices et mes deux filles qui ont maintenant 6 et 5 ans n’ont pas ete si terrible que ça et
    le terrible two je connais peu en fait et j’avoue que je suis bien contente d’y avoir échappé et meme temps maintenant jai qd meme des rebelles qui tentent de repondre et pleurent a chaudes
    larmes pour tenter le coup!

    bises je pense quil faut tenir bon et ne pas ceder mais c’est dur quand on les voit si malheureux!

  3. supamam says:

    Coucou, notre supabb vient de souffler sa 2e bougie et il commence à s’affirmer, et nous on tente de gérer au mieux et de lui expliquer le pourquoi du comment mais voilà c’est pas facile et
    personnellement je culpabilise, souvent 🙁
    Espérons que ça ne dure pas trop longtemps ^^ 

  4. lerouge says:

    ici aussi la colere et les crises sont de mises!  halima va avoir 2 ans le 18 avril et la phase du « non » est
    bien entammée depuis 1 mois, mais je ne cede pas je tiens bon , je lui explique , l’oriente vers autre chose pour ne plus qu’elle pense a son souhait non négociable et puis quand ces ruses ne
    sont pas admises par halima je la laisse pleurer un bon coup et je serre les dents!!! ca peut pas lui faire de mal …

  5. Annonce grossesse says:

    Le pire dans cette phase, c’est quand cela dépasse la cellule familiale … mon fils est en plein dans cette période  (période dont je me garderai bien d’affubler un adjectif, au risque
    d’être malpolie ….) et, à l’inverse de ma grande qui nous réservait cela qu’en privé, lui se délecte de me faire ses crises en public et me taper des hontes phénoménales. Haro sur moi
    d’avoir osé critiquer, par le passé, des parents qui avait du mal à gérer leur enfant !

Laisser un commentaire

Coche cette case et un lien vers ton dernier article apparaitra !