Test O’Sullivan – épisode 2 !… (23 SG+6)

 

Samedi matin, imposé par l’ordonnance reçue la veille de la maternité, je me suis levée tôt pour rejoindre le laboratoire où je devais passer 3 heures de mon temps pour la seconde partie du fameux test O’Sullivan !.

Je voulais arriver le plus tôt possible pour être débarrassée au plus vite de cette corvée. Loin de moi l’envie de me faire pomper le sang à quatre reprise et d’attendre dans une salle d’attente froide et impersonnelle . Mon chéri m’avait indiqué que le labo ouvrait à 7 h 30. A 7 h 45, j’étais devant, un parapluie au dessus de la tête, un sol bien trempé sous les pieds, constatant avec une certaine rage que, finalement, le samedi, le labo n’ouvrait qu’à 8 heures ! Face à ce constat et devant ce temps d’attente inévitable, je me suis mise à pester et à pleurer, appelant bien évidemment mon chéri pour lui faire partager ma colère peine.

A jeun, sous la pluie, nourrissant mon impatience du silence d’une ville qui s’éveille, la colère ne pouvait que monter avec les larmes… Vraiment triste à voir quand j’y repense ! Je me fais vraiment un monde de peu de choses parfois… J’espère que c’est là l’effet des hormones…

A 8 heures, le labo ouvre. Je suis sauvée de la pluie ! Houra !

8 h 15 : première prise de sang… à jeun, et un p’tit pipi dans un flacon.

8 h 20 : la potion composée d’eau et de 100 g de glucose est avalée.  Ca va… c’est très sucré mais c’est passé ! Je n’ai plus qu’à attendre qu’une heure défile. Pendant l’attente, la biologiste me propose de m’allonger dans la pièce réservée aux prélèvements vaginaux… Je navigue sur le net sur l’Iphone que mon chéri m’a prêté, je lis un peu et je fini par fe

rmer les yeux. Je suis épuisée.

9 h 20 : deuxième prélèvement et second p’tit pipi dans un nouveau flacon.

10 h 00 : mon chéri me rejoint… je suis heureuse !

10 h 28 : troisième prélèvement et troisième p’tit pipi dans un flacon. La biologiste a un peu tardé à venir me chercher cette fois… J’ai presque cru qu’on m’avait oubliée.

11 h 20 : dernier prélèvement et dernier p’tit pipi dans un flacon.

11 h 25 : je suis liiiiiiiiibre !!! A moi la banane précieusement conservée dans mon sac pour la sortie !

 

https://www.untibebe.com/wp-content/uploads/2010/11/macarons-1er-essai-L-1-1.jpeg

Samedi après-midi, j’ai pu consacrer mon temps à la cuisine (confection de macarons) et à la préparation de notre soirée, celle que nous devions passer avec le couple d’amis qui a une petite fille de 2 mois : S. et T.

La soirée a été agréable mais nous avons réalisé que nos rapports ont vraiment changés. Les conversations étaient centrées sur leur petite fille et sur ma grossesse. En dehors de ça, nous n’avons abordé aucun autre sujet. C’est assez limité… et différent de ce que nous partagions auparavant. Mais nous sommes un peu dans une période charnière que ce soit pour eux que pour nous… cela évolura donc sans doute dans les mois ou années à venir.

Cela n’a pas empêché notre soirée d’être agréable et de partager une bonne et grasse raclette, close par quelques macarons “Fraises tagada” et des crèmes glacées. Le genre de repas diététique hypercalorique qui fait grimper les kilos sur la balance ! Heureusement, j’ai bien géré et le poids pris a été perdu dès le lendemain (trop forte moua !!!). 

Leur petite fille a bien grandit en 2 mois et porte déjà du 6 mois. C’est ainsi que nous avons pu la voir porter le petit ensemble que nous lui avions offert à sa naissance, de taille 6 mois. Elle semblait déjà juste dedans… c’est fou. Bon, elle pesait tout de même 3.820 kg à la naissance… Mais tous les bébés sont-ils comme ça ? Une de mes collègues a également une petite fille qui porte des tailles de vêtement très avancées pour son âge… Qu’en sera-t-il pour nous ?! J’avoue que je préférerais avoir une petite poussinette pas trop grande… 🙂

 

Dimanche, nous sommes allés nous promener à Bercy Village où un grand nombre de boutiques sont toujours ouvertes le dimanche. Il y avait un monde fou (je ne me souviens pourtant pas en avoir vu autant les dimanches où nous y sommes allés auparavant).

Dans une boutique de cosmétiques, je prends rapidement ce qui m’intéresse et passe à la caisse. Une hôtesse pose le panier d’une dame sur le comptoir au moment où j’arrive. Devant moi, une autre cliente règle ses achats. J’attends sagement mon tour. Pensant que c’était à moi de passer, je m’avance devant la caisse. La caissière me demande de reculer, avec mes deux bricoles, pour laisser l’autre femme passer avec son GROS panier bourré d’achats. Je reste bouche bée… Je pensais être arrivée juste avant elle. Mon chéri m’a dit, par la suite, que nous étions arrivées en même temps.

La position statique ne me convient pas beaucoup depuis que je suis enceinte et, malgré ça, je n’ose rien dire. Je suis prête à céder “ma” place quand mon chéri intervient : il me touche doucement le ventre (avec une tendresse à en tomber à la renverse !) et lui dit : 

– mais, elle est enceinte !

La caissière semble encore hésiter. J’ajoute alors en montrant mes deux misérable produits :

– et je n’ai vraiment que ça…

La dame au gros panier répond :

– bon… on est pas à 3 minutes non plus…

et la caissière prend mes achats en me disant :

– ok.

Mon passage en caisse se fait à la vitesse de la lumière… même pas le temps de voir tomber un échantillon dans mon sac d’achat… pas le temps d’en voir car il n’en est pas tombé… La dame au gros panier semble un peu contrariée. Elle regarde dans le vide et ne dit rien. Je quitte la caisse en la remerciant, arborant mon plus beau sourire… mon chéri la remercie aussi mais elle ne répond pas… ou à peine… en fait, je ne sais pas car je n’ai rien entendu.

 

Lundi, rien à signaler… Journée tranquille à la maison avec mon chéri, mon chat et ma puce qui gigotte… Il ne manquait plus qu’un feu de cheminée ! 🙂

 

Aujourd’hui, mon chéri a appelé l’association de notre travail où nous avons déposé une demande de logement pour connaître l’évolution de notre situation. Aucun logement actuellement n’est disponible. Il semble que ce soit bien bloqué… Mais j’ose encore espérer avoir un appart’ avant la naissance de la tite Puce…

Bientôt, nous allons déposer notre dossier de demande de crèche à la Mairie de Paris… Nous pouvons demander une crèche municipale et une crèche familiale. J’ai regardé les listes de crèches… pas facile de faire son choix quand on ne sait pas exactement où on va habiter !

Ce soir, je dois aller chercher les résultats de mon analyse de sang au labo…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commentaires

Commentaires

10 comments

  1. bouh says:

    Alors alors… un gros article dis donc!

    Une bonne chose de faite pour la pds, j’espère que les résultats seront ok ce soir!

    Concernant la taille des vêtements je crois que ça dépend de deux choses lol D’abord la taille réelle de l’enfant et donc la nécéssité de passer à la taille au dessus, mais aussi cela dépend du
    rang dans la fratrie je crois! Pour ma fille je changeait très vite de taille, ça me faisait plaisir de changer, de passer au niveau au dessus, de voir qu’elle grandissait. Pour mon fils cadet ça
    a déjà ralenti, j’ai changé un peu moins vite! Et là pour le dernier et bien il a 3 mois révolu et je lui mets encore du 3 mois lol… je crois que les premiers on est pressées de les voir
    grandir, ce qui n’est pas le cas des derniers!

    génial la raclette, je crois que ça ne va pas tarder chez nous aussi hi hi hi

    Tiens nous au courant pour tes résultats!!!

  2. Fraisette says:

    J’espère que ton test  sera bon !!! sinon pour les echantillons j’aurais fait la remarque à la caissière et la prochaine fois que ça t’arrive ne te dégonfle pas

    Bisous

     

  3. Titeve says:

    Oui, un big big article… j’en avais des choses à raconter après tous ces jours d’absence ! :-)))

    Pour ce qui est de la taille des bouts de chou, je verrais donc ce que me réserve ma puce… en attendant, il me reste encore du temps avant de la découvrir… que le temps passe vite mais
    qu’est-ce qu’il peut sembler long parfois !

    Les résultats sont dans mon dernier article… et je suis soulagée ! 🙂

    BISOUS !

  4. Titeve says:

    Je l’ai vu après coup pour les échantillons… mais vu la vitesse à laquelle elle s’est débarassée de moi, ça ne m’étonne pas qu’elle n’en ai pas mis… et puis avec mes deux articles ridicules,
    je ne devais pas être assez méritante ! Alors que la dame au gros panier, elle, elle a dû en avoir à la pelle. 🙂

    Bisous !

Laisser un commentaire

Coche cette case et un lien vers ton dernier article apparaitra !