Une recette originale pour les fêtes : Le Tiramisu clémentine et fleur d’oranger

Quand nous pensons au fromage mascarpone, nous l’associons immédiatement au tiramisu, le dessert italien dont nous raffolons ! Le mascarpone est un fromage gras et onctueux au goût très doux car non affiné. Il s’agit plus précisément d’un mélange de crème et de lait que l’on met à cailler puis que l’on égoutte avant de le mettre en pot.

Dans certains desserts, il remplace une partie ou la totalité du beurre. J’utilise souvent le mascarpone pour les toppings de mes cupcakes par exemple.

Cupcakes coco et vanille, volute au mascarpone

Et vous, utilisez-vous le mascarpone dans votre cuisine ?

Il apporte de l’humidité et du liant, de la tenue et de l’onctuosité à toutes les préparations. Dans la mousse au chocolat, dans les verrines festives sucrées et salées, il constitue des étages crémeux frais et gourmands, il rend moelleux et plus savoureux un classique gâteau au yaourt. Il garnit les cannellonis et les lasagnes une fois mélangé à de la sauce tomate ou mêlé à un fromage à pâte dur, râpé.

A l’origine, il provient du lait de bufflonne, mais celui que nous achetons au supermarché est réalisé à partir de lait de vache en général. Il est adapté aux végétariens car on n’utilise pas de présure pour sa fabrication.

Celui que je connais bien est le mascarpone Galbani.

Galbani, c’était avant tout une entreprise familiale. Egidio Galbani et son père Davide décident, il y a 135 ans, en 1882, d’entreprendre dans le monde des produits laitiers. C’est 15 ans après et grâce au professionnalisme, à la ténacité notamment de Edigio que le succès arrive !

La renommée des Galbani est établie, elle traverse les frontières nationales. Leurs fromages sont exposés et récompensés aux expositions de Bruxelles, Paris et Munich. Retrouvez la suite de la fabuleuse histoire des Galbani sur le site officiel.

Le mascarpone Galbani

Je vous propose de revenir à notre dessert préféré au mascarpone : le fameux tiramisu.

A base également d’oeufs, de sucre, de café, d’alcool et de biscuit mou, il aurait été inventé en Toscane à la fin du XVIème siècle. Certains supposent que ce dessert a été spécialement imaginé pour ne pas gâcher les restes de gâteau et de café. Je ne sais pas si c’est vrai, mais cette histoire me plaît bien !

Aujourd’hui, on aime par dessus tout la recette classique mais on apprécie aussi créer des variantes.

Avis à celles et ceux qui ne consomment pas de café et/ou d’alcool, le tiramisu est aussi fait pour vous : des milliers de possibilités s’offrent à vous pour les remplacer.

Je me suis lancée moi aussi dans une une version originale de tiramisu : à la clémentine et aromatisé à la fleur d’oranger. Sachez que sur le site Galbani, vous trouverez de nombreuses autres recettes : de quoi vous familiariser avec ce délicieux produit laitier !

J’ai trouvé important d’ajouter des morceaux de fruits frais à la fin de ma préparation pour la fraîcheur et les vitamines !

Evidemment, vous pouvez remplacer les clémentines par d’autres agrumes : pomelos, orange, mandarine… Si vous aimez l’acidulé, vous pouvez réaliser un sirop à base d’un mélange de citron et orange qui viendra ensuite imbiber vos biscuits à la cuillère.

Vous constaterez que sur une de mes photos la crème paraît dissociée du gâteau. Je vous l’avoue, c’est parce que j’ai utilisé deux blancs d’oeufs au lieu de 4 ! Au final, cela donne un gâteau moelleux et bien imbibé ajouté à une sorte de crème anglaise. Nous nous sommes régalés même si cette consistance nous éloignait un peu de la recette que nous connaissons. En écrivant ma composition, j’ai aussitôt rajouté les deux blancs d’oeufs manquants afin que vous vous retrouviez un gâteau qui se tient bien !

Tiramisu clémentine et fleur d'oranger, la recette

Préparation : 20 minutes
Réfrigération : au moins 4 heures

Pour 4 personnes : 
environ 16 biscuits à la cuillère
8 clémentines 
1 sachet de thé vert (aromatisé ou non)
1 à 2 cuil à soupe d'eau de fleur d'oranger
4 œufs entiers 
60 g de sucre de canne 
250 g de mascarpone Galbani
poudre de cacao non sucré

Graisser un petit moule à gratin rectangulaire. Extraire le jus de 6 clémentines.

Ajouter à ce jus 10 cl d’eau de source, 20 g de sucre de canne. Chauffer le tout à feu doux pendant une trentaine de secondes. Retirer du feu et y faire infuser le sachet de thé.

Séparer les blancs des jaunes d’oeuf. Dans un saladier, fouetter les 4 jaunes avec le sucre de canne jusqu’à ce que la préparation blanchisse. Ajouter le mascarpone Galbani, bien mélanger à nouveau.

Battre les blancs d’œufs en neige bien ferme. Les incorporer délicatement avec l’aide d’une spatule dans le mélange précédent. Retirer le sachet de thé du jus de clémentines et ajouter l’eau de fleur d’oranger.

Dans une assiette creuse, tremper rapidement des biscuits à la cuiller puis les disposer dans tout le fond du moule, côte à côte. Recouvrir les biscuits de la moitié du mélange au mascarpone.

Disposer à nouveau une couche de biscuits, puis le reste du mélange crémeux.

Garder au frais pendant plusieurs heures.

Avant le service, saupoudrer le tiramisu de poudre de cacao non sucré et disposer des tranches de clémentines pour la décoration.

Article écrit en collaboration avec Galbani

Commentaires

Commentaires


Laisser un commentaire

Coche cette case et un lien vers ton dernier article apparaitra !