Le bruxisme et moi…

Quand on est jeune et que tout va bien, on s’imagine naïvement que cela ne changera pas. Enfin, moi, j’ai eu un peu tendance à le croire. A dire vrai, je ne sais pas si je le pensais vraiment ou si je jouais plutôt les autruches, la tête bien planquée dans le sable, pour ignorer ce qui pourrait bien m’arriver. Alors, quand j’étais plus jeune, je n’imaginais pas qu’un jour je pourrais être atteinte de bruxisme. Vous savez, c’est le nom qu’on donne à l’action de serrer et de grincer des dents. C’est un trouble le plus souvent nocturne mais qui peut aussi toucher, celui qui en est atteint, le jour. Il est censé ne toucher qu’une personne sur 20.

Force est de constater que je fais partie de ces 5% de la population à souffrir de bruxisme…

Ce problème me suis depuis un moment en fait. Mais, pour tout dire, au début, j’ai tout bonnement choisi de l’ignorer. C’est vachement pratique de ne pas savoir, vous savez ! On ne s’inquiète pas, on vit sa vie en se disant que tout va bien. Dès le moment où l’on sait, déjà, les choses se compliquent. On se met à cogiter, à se demander “mais pourquoi ????”, et à tenter de trouver des solutions.

Quelles sont les causes du bruxisme ?

Les causes du bruxisme sont principalement liées au stress. Me concernant, il n’y a aucun doute : mon bruxisme est dû à un syndrome anxieux.  Je ne suis pas zen comme fille… mais genre pas du tout du tout. Je suis toujours sur le qui-vive, comme sur la défensive. Prête à bondir à tout moment, super nerveuse… Et ça ne date pas d’hier. Du plus loin que je me souvienne, j’ai toujours été comme ça. J’ai des souvenirs pittoresques datant du collège qui me renvoient à la figure tout ce stress que je trainais déjà dans mon baluchon.

Cependant, on dit aussi qu’un mauvais alignement des mâchoires peut aussi être en cause, tout comme le fait de dormir sur le dos.

Mais, me concernant, la cause principale semble totalement me correspondre… D’ailleurs, je vous parlais déjà de mon anxiété dans un article où je vous dévoilais 10 choses sur moi.

Quelles sont les conséquences liées au bruxisme ?

La liste des conséquences de cette pathologie est malheureusement assez longues et plus reluisante. Douleurs musculaires, craquements, déviations de la mâchoire, usure et fêlures des dents, déchaussements, dents qui bougent,… Le centre dentaire de Laval résume toutes les conséquences dentaires du bruxisme en images animées dans une vidéo explicative. Et, franchement, tout ça ne fait pas rêver…

Mais alors, existe-t-il un moyen de se débarrasser du bruxisme ?

En toute logique, pour virer ce satané bruxisme, il faut zigouiller la cause… donc ce fichu stress qui me pourri la vie, certain jours bien plus que d’autres… Il serait donc judicieux de comprendre d’où vient ce stress pour lui faire face et lui péter la figure. Après tout, c’est tout ce qu’il mérite !

Napoléon Bonaparte a dit un jour : “On grince des dents quand on ne peut pas mordre ce que l’on a envie de mordre”… et le p’tit gars me semble avoir raison. Mon bruxisme a commencé quand je me suis mise à remettre en cause ma situation professionnelle. Il y a des objectifs que je veux atteindre et, en attendant, je ne veux pas lâcher le morceau… je serre les dents, je me cramponne à ce potentiel avenir dont je rêve. Pour l’instant, je ne mords pas encore à pleines dents dans cet avenir… Alors, peut-être, qu’en y parvenant (chose que j’espère), je me débarrasserais de ce problème.

Alors, en attendant, on limite les dégâts…

D’abord, on consulte son dentiste pour savoir où on en est… Histoire de faire un bilan. On détecte la cause, on détermine la nécessité ou non d’intervenir sur l’alignement dentaire… Le plus souvent, la solution proposée reste la gouttière de désocclusion qui permet de protéger les dents d’elles-même, de cette usure qu’elles produisent. Parfois, des anxiolythiques sont prescrits mais c’est une solution que je préfère éviter ! Reste encore la relaxation qui est, pour mon cas, l’un des meilleurs remèdes je crois…

Dites-moi que je ne suis pas la seule, que vous aussi vous connaissez ce problème et surtout, dites-moi qu’il y a des solutions !

Article écrit en collaboration avec le centre dentaire de Laval

Commentaires

Commentaires

Laisser un commentaire

Coche cette case et un lien vers ton dernier article apparaitra !