Le parfum et cette drôle d’histoire qui nous lie…

Le parfum et moi, on a une drôle d’histoire… C’est qu’il a mis un sacré bout de temps avant d’entrer dans ma vie. Pour tout dire, je ne sais même plus comment il y est entré. Je me souviens cependant de cette époque…

Je devais avoir 25 ans…

Oui, c’est tard mais chez moi, on ne mettait pas de parfum, ce truc qu’on me disait utile que pour cacher de vilaines odeurs (hé hé). Et moi, je n’étais pas concernée par la chose, hein !
C’est donc assez tardivement que j’ai commencé à arpenter les couloirs des parfumeries. Non pas que je voyais, dès ce moment-là, l’utilité de camoufler quelconque odeur… Juste que j’avais envie de plaire et d’attirer, peut-être, par ce parfum que je porterai alors…

Il me qualifierait en quelque sorte… Il aurait fait qu’on ne m’oublierai pas et, même qu’on se souvienne de moi en le croisant à nouveau.

J’ai jeté mon dévolu sur le Premier Parfum de Lolita Lempicka. Très franchement, j’étais autant séduite par la magnifique bouteille que par son odeur. J’étais fière d’avoir enfin MON parfum.
En amoureuse des jolies bouteilles, j’ai ensuite eu envie de tester Nina Ricci et sa jolie pomme rouge. Un vrai coup de cœur… J’ai fini par acheter aussi la pomme rose, plus légère… Et puis, il y a eu aussi Amor Amor de Cacharel…
Nina Ricci et Lolita Lempicka n’ont pas bercé mon enfance mais plutôt mon adolescence tardive (ouais, ma crise d’adolescence, je l’ai faite entre 25 et 28 ans). Leurs effluves sont chargées de souvenirs, de bons et de bien moins bons… Mais surtout, elles marquent le début d’une nouvelle vie.

Elles m’ont accompagnées dans la plus belle rencontre que je pouvais faire de ma vie : Thomas.

Aujourd’hui, encore, Thomas se souvient de ce parfum que je portais alors, le Lolita Lempicka . Même si je me suis remise à le porter parfois, il garde en lui le souvenir du passé. J’ai un peu de mal à le voir comme le parfum du présent. Peut-être devrais-je me mettre en quête de celui-ci aujourd’hui…

Les filles, elles, ont déjà leur parfum.

Aujourd’hui, même les bébés ont droit à leur parfum. Pour autant, même si j’avais eu des échantillons de parfums destinés aux plus petits, je n’ai jamais eu envie d’en mettre aux filles. Un bébé, à mes yeux, porte sur lui la meilleure odeur au monde. J’ai adoré sniffer mes filles et j’avoue que je le fais encore dès que je le peux. Je ne me lasse pas de leur parfum enivrant. En fait, elles représentent sans doute mon parfum du présent…

Toujours est-il que, depuis peu, elles ont reçu un parfum chacune, adapté à leur âge, de vrais parfums pour les enfants. Il était important pour moi qu’elles portent un parfum adapté aux enfants. Je sais qu’elles aiment faire comme les grands et, surtout, je sais qu’elles sont très coquettes. Elles aiment le maquillage (qu’elles se contentent d’admirer), le vernis à ongles (elles ont LEUR vernis, un vernis à l’eau) et le parfum. Bref de vrais filles. En leur offrant un parfum, j’étais certaine qu’elles sauteraient de joie !

Léna a reçu un joli coffret à destination des moins de 3 ans. Édité par Kaloo, le parfum est accompagné d’un adorable petit chien en peluche. On retrouve tout l’univers de Kaloo dans ce parfum qui, je le rappelle, est connu pour ses jolies peluches toutes douces à destination des plus petits mais aussi des plus grands.

Emma, en petite demoiselle, a pu découvrir un merveilleux coffret Mademoiselle Jacadi contenant une bouteille de parfum au design sobre et élégant ainsi qu’une jolie montre. Un cadeau parfait pour une petite fille qui commence à lire l’heure avec beaucoup d’enthousiasme.

Ces coffrets sont généralement assez chers en boutiques. Il est cependant possible de trouver des parfums pas chers en parfumerie en ligne comme chez Parfumdo, d’où viennent ceux-ci.

Voilà, mes filles continuent de vivre et d’avoir des choses que j’étais loin de connaître à leur âge.

A 5/6 ans, je ne voyageais pas, je n’avais pas de parfum et n’osais même pas imaginer porter un jour du vernis à ongles, je n’avais pas de tablette (summum de l’horreur pour Emma)… Je n’avais même pas de siège auto dans la voiture. En 1985, on n’en parlait pas ! Il faudra attendre 1989 pour ça… Et encore… Ce n’était que le début.

Chaque jour je réalise à quel point leur vie est bien différente de la mienne. Mais, attention, je ne les jalouse pas ! Ce n’est pas la même époque, Thomas et moi n’avons pas la même vie que mes parents, ni même le même métier… Au delà de ces différences flagrantes, ce qui m’importe le plus, c’est qu’elles soient heureuses.

Et cela n’empêchera certainement pas à mes deux princesses d’avoir leur histoire à elles en rapport avec un parfum !

Et vous, vous avez une histoire avec le parfum ?

– Shop the post –

Coffret Mademoiselle Jacadi – 41,40€

Eau de senteur Kaloo et sa peluche chien (agneau et âne également disponibles) – 37,49€

Article écrit en collaboration avec Parfumdo

Commentaires

Commentaires

3 comments

  1. maman est occupée says:

    C’est drôle que tu parles de ça : aujourd’hui, je porte un nouveau parfum et je me suis rendue compte qu’il s’agit du même que celui que ma mère portait il y a bien 15 ou 20 ans maintenant. Pleins de douces pensées sont remontées à la surface ce matin après un pshitt en règle, du coup.

  2. pellicule de vie says:

    J’adore ton article. Le parfum.. Comme tu dis, il fait parti d’une histoire :). C’est avec mon compagnon qui est mon mari maintenant que j’ai eu mon premier parfum de marque: Elle d’Emporio Armani.. Je l’adorais ce parfum. Puis j’ai découvert l’Amor Amor. MAintenant, je ne porte plus de parfum excepté mon déodorant ;).

Laisser un commentaire

Coche cette case et un lien vers ton dernier article apparaitra !